Bénéfices décevants pour le néerlandais KPN

 |   |  293  mots
L'opérateur téléphonique néerlandais a enregistré un bénéfice de 346 millions d'euros au troisième trimestre, inférieur aux attentes. Mais il commence à tirer profit de la réorganisation de ses activités mobiles en Allemagne.

KPN, le premier opérateur téléphonique des Pays-Bas, a enregistré au trimestre écoulé une progression de 5,2% de son bénéfice net. Celui-ci s'est élevé à 346 millions d'euros, soit 17 centimes par action, une performance inférieure aux attentes des analystes, qui tablaient selon Bloomberg sur un bénéfice net de 378 millions d'euros. Le chiffre d'affaires du groupe a progressé de 3,7% sur la période, à 3,03 milliards d'euros, en ligne avec les attentes de 3 milliards d'euros.

C'est la téléphonie mobile, et notamment la filiale allemande E-Plus, qui a tiré les résultats du groupe. "Nos activités de téléphonie mobile se sont de nouveau bien comporté, faisant mieux que le marché, et ont plus que compensé les défis que doit affronter le marché du fixe", souligne KPN dans un communiqué.

La nouvelle stratégie mise en place en Allemagne, consistant notamment à créer de nouvelles marques en diminuant les subventions sur les combinés, mais en réduisant simultanément le coût des communications, a porté ses fruits, avec des revenus par utilisateur supérieurs à la moyenne des clients d'E-Plus.

En ce qui concerne la téléphonie fixe, la situation est toujours difficile, même si la dégradation a tendance à ralentir. Sur le trimestre écoulé, les consommateurs néerlandais ont résilié 140.000 lignes fixes, contre 165.000 au deuxième trimestre.

Le groupe, qui annonce ce matin le lancement d'un programme de rachat d'obligations pour 750 millions d'euros destiné à rallonger l'échéance du remboursement de sa dette, relève ses prévisions de croissance de son résultat opérationnel avant impôts d'une "croissance faible à un chiffre à une croissance moyenne à un chiffre".

A la Bourse d'Amsterdam, le titre cède 1,97% à 10,47 euros en fin de journée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :