Intel prolonge son avertissement sur ventes à l'ensemble de l'année

 |   |  365  mots
Intel a publié des piètres performances sur le premier trimestre 2006. Pour redresser la barre il lance un vaste plan de réduction des coûts, visant à économiser 1 milliard de dollars en 2006. Sur l'année il vise un chiffre d'affaires en "baisse d'environ 3%".

Décidément 2006 ne sera pas l'année d'Intel. Le numéro un mondial des fabricants de microprocesseurs a publié une chute de 38% de son bénéfice net à 1,35 milliard de dollars au premier trimestre 2006, la plus forte chute enregistrée depuis plus de quatre ans. Dans la lignée, les ventes se sont repliées de 5% à 8,94 milliards de dollars, avec une baisse de 19% pour l'Europe.

Le géant américain n'est pas plus optimiste pour l'avenir, prolongeant son avertissement sur ventes, lancé en mars. Pour le deuxième trimestre, Intel mise sur un chiffre d'affaires global situé dans une fourchette de 8 à 8,6 milliards de dollars "inférieur à ce qu'il est habituellement à cette saison", a avoué le groupe. Pour l'ensemble de l'année, il table sur un chiffre d'affaires en "baisse d'environ 3%" par rapport aux 38,8 milliards de dollars dégagés sur 2005. Il y a trois mois, Intel s'attendait encore à une croissance comprise entre 6 et 9% de ses ventes sur 2006. La marge brute devrait s'afficher "à 53% plus ou moins quelques points", une prévison inférieure de quatre points à ce qu'elle était à la mi-janvier.

Intel entend toutefois redresser rapidement la barre. Et pour la première fois depuis les années 80, la direction a démarré une revue des activités afin d'économiser un milliard de dollars cette année, a expliqué Andy Bryant, directeur financier d'Intel. L'Américain compte aussi ramener son budget d'investissements dans de nouvelles usines et équipements en 2006 à 6,6 milliards de dollars contre 6,9 milliards prévu initialement. De même la recherche et le design verra son budget amputé de 400 millions de dollars à 6,1 milliards de dollars.

Certains se demandent si Intel arrivera à reprendre son avance technologique face à AMD, plus agressif, qui grignote ses parts de marché. La part de marché d'Intel dans le secteur des puces d'ordinateurs personnel est passé sous la barre des 80%, une première pour le groupe. Et pour l'heure, Intel est le seul à souffrir, le marché du PC, se portant, lui, très bien. Les PC équipés de la nouvelle puce Core d'Intel attendus d'ici à la fin de l'année, et la baisse des prix sur les autres PC, restent sa meilleure planche de salut pour rattraper ses concurrents.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :