Tesco résiste au premier semestre

 |   |  209  mots
Tesco a enregistré une progression de 23 % de son bénéfice net sur le premier semestre de son exercice décalé 2006-2007, grâce à une bonne tenue de ses ventes, notamment à l'international.

Malgré un environnement morose outre-Manche, le distributeur Tesco tire son épingle du jeu au premier semestre 2006-2007 (26 semaines au 26 août). Le numéro un britannique a répondu aux attentes des analystes sur la période, avec une hausse de 23% de son bénéfice net à 791 millions de livres. Le groupe, qui a vu ses ventes progresser de 12,7% à 22,7 milliards de livres a profité d'une bonne tenue de ses ventes à l'international (+21,3%), mais aussi au Royaume Uni dans l'alimentaire (+10,2%) et le non alimentaire (+12,6%). Le groupe a également enregistré une progression de 28,7% de ses ventes réalisées par Tesco.com.

"Notre activité internationale a délivré encore une fois une bonne performance, malgré un contexte économique et concurrentiel difficile dans certains marchés", souligne le groupe dans un communiqué. "La croissance des ventes a été solide, et les marges ont continué à s'apprécier", se félicite le groupe, qui prévoit d'ailleurs d'ouvrir ses premiers magasins sur la côte ouest des Etats-Unis, en 2007.

Le groupe continue ses efforts sur les prix pour conserver ses parts de marchés, notamment outre-Manche. Au Royaume Uni, son premier marché, Tesco poursuit sa stratégie de développement dans le non alimentaire.

En Bourse, le titre gagne 2,12% à 373,25 pence en fin de journée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :