Alcatel bénéficie des bons résultats de Lucent et grimpe en Bourse

 |   |  804  mots
Avant la finalisation de leur mariage qui devrait intervenir d'ici à la fin de l'année, le titre Alcatel a été dopé en Bourse par les performances de Lucent. Il a clôturé en hausse de 7,19% à 10,29 euros. L'équipementier télécoms américain fait mieux que ce qu'attendaient les analystes financiers au quatrième trimestre de son exercice 2005-2006, alors que les résultats d'Alcatel au troisième trimestre 2006 sont eux en-dessous des prévisions.

À la Bourse de Paris, le titre Alcatel a été fêté après avoir été suspendu entre 12h45 et 13h15 pour cause de publication simultanée des résultats trimestriels de l'équipementier français de télécoms et de son homologue américain Lucent avec qui Alcatel doit fusionner. L'opération doit se concrétiser d'ici à la fin de l'année. Les investisseurs ont salué l'annonce des résultats stables de Lucent pour le quatrième trimestre de son exercice 2005-2006, à fin septembre, tandis que le bénéfice net d'Alcatel au troisième trimestre 2006 est en recul. En clôture, le titre du groupe français est en hausse de 7,19% à 10,29 euros. Il faut dire qu'après avoir inquiété les investisseurs en annonçant un bénéfice net en forte baisse au troisième trimestre, avec sa bonne prestation au quatrième trimestre, Lucent se refait une virginité. Il rassure aujourd'hui les investisseurs sur l'intérêt d'une fusion entre les deux parties, et cela compense la moins bonne performance d'Alcatel. À la Bourse de New York, le titre Lucent est également en forte hausse de 8,12% à 2,53 dollars en fin de matinée.

Lucent a annoncé pour le quatrième trimestre de son exercice fiscal 2005-2006 un bénéfice net de 371 millions de dollars (295,78 millions d'euros) contre 372 millions de dollars un an plus tôt. Le bénéfice par action ressort à 7 cents. Il est supérieur aux attentes des analystes financiers qui tablaient sur 4 cents par action. Le chiffre d'affaires sur la période est en croissance et s'établit sur le trimestre à 2,56 milliards de dollars contre 2,43 milliards de dollars il y a un an. Il a dégagé une marge brute de 44% portée par le déploiement des réseaux de communications mobiles en Amérique du Nord.

À l'inverse donc, Alcatel enregistre une baisse de son résultat net au troisième trimestre 2006 à 155 millions d'euros contre 266 millions d'euros au troisième trimestre 2005. Et ce alors que les analystes financiers attendaient un bénéfice net de 168 millions d'euros en moyenne. Le résultat net dilué par action ressort à 11 centimes d'euro contre 19 centimes il y a un an. La marge d'exploitation est aussi en recul à 258 millions d'euros, soit 7,7% des revenus, contre 278 millions il y a un an. Même chose pour la marge brute qui s'inscrit à 33,6% contre 34,6% , il y a un an.

Le chiffre d'affaires est, lui, en légère progression de 1,4% à 3,33 milliards d'euros contre 3,28 milliards d'euros au troisième trimestre 2005. À taux de change euro-dollar constant, le chiffre d'affaires est en croissance de 2,7%.

Au niveau des activités, on note toujours les bonnes performances du segment fixe, avec une demande croissante des opérateurs et des entreprises pour les activités IP, accès, optiques et applications du groupe. Sur ce segment, le chiffre d'affaires d'Alcatel est en hausse de 6,3%. À l'inverse, ces bonnes performances sont en partie effacées par une baisse des revenus de l'activité mobile.

Pour le quatrième trimestre, Alcatel ne donne pas de prévisions chiffrées.

Alcatel et Lucent espèrent conclure leur mariage d'ici la fin de l'année. Ils attendent actuellement le feu vert des autorités américaines en novembre prochain. Le 8 septembre dernier, les actionnaires des deux groupes ont approuvé le mariage annoncé en avril dernier entre les deux équipementiers de télécoms. Un rapprochement qui va donner au nouvel ensemble une position de leader mondial dans le secteur et de numéro un de la convergence avec un large portefeuille d'activités.

Le chiffre d'affaires du nouvel ensemble Alcatel-Lucent sera de 21 milliards d'euros et il totalisera un effectif total de plus de 88.000 personnes, mais il est prévu d'en supprimer 10%, soit près de 9.000 personnes dans le monde. Au niveau géographique, cette alliance permet à Alcatel de renforcer ses positions aux États-Unis, tandis que Lucent part à la conquête de l'Europe. Le nouveau groupe réalisera 34% de son chiffre d'affaires en Amérique du Nord, 34% en Europe, 15% en Asie et 15% au Moyen-Orient, en Afrique et en Amérique Latine.

Au niveau des activités, Alcatel va développer ses positions dans le téléphone fixe où il est leader avec la croissance des offres "triple play" (Internet, télécoms et télévision). Par ailleurs, il va continuer de consolider ses positions dans la téléphonie mobile, après l'acquisition pour 320 millions de dollars (252,26 millions d'euros) de l'activité d'accès radio UMTS de l'équipementier canadien Nortel Networks annoncée le 4 septembre dernier. Alcatel sera majoritaire dans le nouvel ensemble, dont il détiendra 60%, contre 40% pour Lucent.

Le nouvel ensemble sera présidé par Patricia Russo qui est actuellement PDG de Lucent. Au cours d'une conférence téléphonique, elle a confirmé l'objectif d'1,7 milliard de dollars de synergies annuelles d'ici trois ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :