Arcelor étudierait le rachat d'US Steel pour contrer Mittal

 |   |  256  mots
Des rumeurs laissent entendre que le groupe européen étudie le lancement d'une offre sur l'Américain US Steel pour contrer l'OPA hostile de Mittal. De son côté, le Japonais Nippon Steel a démenti hier vouloir se porter chevalier blanc d'Arcelor. Mittal Steel a déposé son projet d'offre devant les autorités luxembourgeoises.

L'affaire Arcelor n'en finit pas d'alimenter les rumeurs. Aujourd'hui, le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung indique que le sidérurgiste européen serait en train d'étudier une offre de rachat de l'Américain US Steel. Arcelor tenterait de racheter son concurrent afin de grossir et de contrer l'offre hostile de Mittal Steel.

D'après le quotidien allemand, Arcelor aurait même déjà étudié un éventuel rachat d'un autre sidérurgiste, Nucor. Mais le rachat de ce groupe, américain lui aussi, aurait coûté trop cher à Arcelor. Le groupe de Guy Dollé aurait, pour cette raison, abandonné ce projet. Ces rumeurs interviennent alors qu'hier, le japonais Nippon Steel, souvent cité comme possible chevalier blanc, a indiqué qu'il ne se porterait pas au secours d'Arcelor (voir ci-contre).

En tous les cas, ces rumeurs ne laissent pas les investisseurs indifférents. Le titre Arcelor a clôturé en baisse de 3,16% à 30,32 euros à la Bourse de Paris. Le titre chute alors que dans le même temps, Mittal Steel annonce avoir déposé son projet d'offre de rachat sur Arcelor auprès des autorités luxembourgeoises.

Ce dépôt est d'autant plus important qu'Arcelor est une société de droit luxembourgeois. En conséquence, la Commission de surveillance du secteur financier (CSSF) du Luxembourg est l'autorité compétente pour superviser l'opération. La CSSF a par ailleurs indiqué qu'elle travaillait en étroite collaboration avec les autorités boursières des autres pays où Arcelor est coté, à savoir les autorités françaises, espagnoles et belges (voir ci-contre).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :