Veolia, la prime au soulagement !

Veolia affiche la plus forte hausse du CAC 40 ce mercredi (+ 4,91%) malgré une chute de 25% de son résultat opérationnel récurrent. Le marché voit dans les chiffres publiés aujourd'hui les premiers effets de sa restructuration, mais surtout craignait pire !

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Monter sur la première marche du podium du CAC 40 avec des résultats qui plongent de 25% sur les neuf premiers mois, c'est rare. « Le marché craignait pire », avoue un analyste parisien. C'est un peu un + 4,91% de soulagement que vient de s'adjuger Veolia Environnement ce mercredi. Le groupe est engagé dans un vaste plan de restructuration et de désendettement depuis fin 2011.

Pas de mauvaise surprise, cette fois
Ces derniers temps, les annonces de résultats étaient rarement exemptes de mauvaises nouvelles. « On ne pouvait pas s'empêcher de se demander si Veolia n'allait pas nous annoncer un nouveau problème ici ou là », affirme un opérateur. D'autant que la récente révélation de discussions autour d'un projet de rapprochement avec son concurrent Suez Environnement a fait monter d'un cran les inquiétudes. Pas de mauvaise surprise cependant cette fois-ci. Et le marché lui en sait gré.

Une inversion de tendance
Certes, les analystes ont également été sensibles à la progression de 3,3% de la capacité d'autofinancement du groupe au troisième trimestre, après un recul de 10% sur le premier semestre. « Ce chiffre est presqu'à l'abri des effets périmètres et des provisions. C'est un bon indicateur d'une inversion de tendance », souligne un analyste.

Des objectifs réaffirmés
Le marché salue aussi la volonté du groupe d'aller encore plus loin dans son effort de réduction de coûts », relève un autre analyste. Veolia prévoit de réduire sa dette de 2,5 à 3 milliards d'euros au quatrième trimestre 2012, grâce notamment à des cessions d'actifs. Et il vise toujours au total 5 milliards d'euros de ventes d'actifs sur la période 2012-2013 pour ramener à moins de 12 milliards d'euros son endettement financier net, qui atteignait 15,2 milliards d'euros au 30 septembre. « Les effets de la restructuration commencent à se faire sentir », affirme un analyste.


 

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.