L'incroyable domination de Londres

Chaque matin, l'actualité commentée par Marc Fiorentino...
Marc Fiorentino | Bloomberg
Marc Fiorentino | Bloomberg

MonFinancier

 

La banque d'Angleterre se réunit aujourd'hui mais elle ne devrait pas agir. En effet la croissance économique du pays est repartie après une cure d'austérité. Et Londres est une telle locomotive qu'elle génère un tiers de la croissance du pays. Londres est devenue une ville état, la plaque tournante de la finance et du business mondial. Impressionnant. Lire l'édito

DES CHIFFRES HALLUCINANTS
Londres qui devient de plus en plus un état dans l'État, un mega Singapour, une ville État dont les chiffres sont tout simplement hallucinants. La croissance économique de Londres sera de 3.8%% en 2014, un tiers de la croissance totale Anglaise, une maison y coûte deux fois plus cher en moyenne que dans le reste du pays, et, tenez-vous bien, la valeur immobilière des 10 plus beaux quartiers de Londres est équivalente à celle combinée de l'Écosse, le Pays de Galles et l'Irlande du Nord.

UNE BELLE AMENDE EN EUROPE
Jalouse des amendes records américaines, la Commission Européenne a battu son propre record en infligeant une amende de 1.7 milliard d'euros à quatre banques qui ont trafiqué les taux.

VOUS ALLEZ RIRE
La Société Générale est une des banques touchées. Elle va payer près de 500 millions d'euros et elle nous refait le coup de Kerviel: ce serait la faute d'un seul trader et personne n'était au courant. Pratique mais inquiétant sur la capacité de la banque à contrôler ses risques.

LES MARCHES SONT TENDUS
comme un string avant les chiffres du chômage. Des chiffres sur l'emploi privé aux Etats Unis meilleurs que prévus ont fait monter les taux et augmenter la volatilité sur les actions.

DU COUP, ON A FAIT UN BEAU COUP
Avec le le turbo illimité put CAC 40 2L11Z, conseillé gratuitement dans cette newsletter le mois dernier. Notre gain ressort à 45%. Je vous rappelle que vous pouvez bénéficier gratuitement de nos conseils boursiers pendant 1 mois.

RÉUNION DE LA BCE
aujourd'hui et notre Buster Keaton européen, Mario Draghi, va encore expliquer qu'il est prêt à distribuer des milliards aux banques et aux marchés dont l'économie ne verra pas la couleur. Il commence à chauffer les oreilles des Allemands.

LA REDOUTE N'A PAS ETE VENDUE A UN EURO
comme...

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

 

MonFinancier

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 05/12/2013 à 16:44
Signaler
Il devrait plutôt dire des financiers tout puissants et décomplexés !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.