Deux sociétés d'autoroutes chutent en Bourse après l'adoption du "coup de rabot" fiscal

Eiffage perd presque 5% après la perte d'un avantage fiscal adopté vendredi par l'Assemblée nationale. L'Etat va ainsi récupérer près de 3,6 milliards d'euros.
Les sociétés d'autoroutes sont dans le collimateur du gouvernement. Elles viennent de perdre une exemption fiscale.
Les sociétés d'autoroutes sont dans le collimateur du gouvernement. Elles viennent de perdre une exemption fiscale. (Crédits : reuters.com)

Coup dur pour les actions Vinci et Eiffage! Les deux sociétés sont sanctionnées en Bourse après une disposition législative adoptée vendredi 5 décembre à l'Assemblée nationale, les privant d'un avantage fiscal.

L'esquive du coup de rabot 2013

La loi de finances rectificative pour 2014 a fait adopter trois amendements supprimant une exemption fiscale réservée aux sociétés d'autoroutes. Les députés ont, en fait, appliqué aux sociétés d'autoroutes le "coup de rabot" institué en 2013 sur la déductibilité fiscale des intérêts d'emprunts et auquel elles avaient échappé jusque-là. Pour Olivier Faure, député socialiste de Seine-et-Marne qui a défendu ces amendements à l'Assemblée nationale, cet avantage représente un manque à gagner de 3,6 milliards d'euros pour l'Etat.

Les sociétés d'autoroutes dans le collimateur

Ce lundi 8 décembre, le titre Eiffage a reculé de 4,80% à la Bourse de Paris, tandis que Vinci a abandonné 1,71%, sur un marché en baisse de 1%. Les sociétés d'autoroutes sont bien en peine actuellement, avec les négociations difficiles engagées avec le gouvernement sur une hausse des péages. Le gouvernement aurait également menacé de puiser dans les bénéfices de ces sociétés pour compenser l'abandon de l'écotaxe.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 50
à écrit le 09/12/2014 à 14:39
Signaler
"Le gouvernement aurait également menacé de puiser dans les bénéfices de ces sociétés pour compenser l'abandon de l'écotaxe." inutile, le carburant va y participer à raison de 2 cts par litre, ça suffira donc, problème réglé. Les concessionnaires po...

à écrit le 09/12/2014 à 10:50
Signaler
Tout le monde est d'accord pour faire des économies mais à condition que ce soient les autres qui les fassent. Le nerf de la guerre il est là dans les multiples déductions fiscales dont bénéficient certains.

à écrit le 09/12/2014 à 8:08
Signaler
heureusement qu'on, à voté une loi disant qu'en matière fiscale il n'y aura pas d'effet rétroactif. La parole de l'état c'est du pipi de chat.

à écrit le 09/12/2014 à 7:22
Signaler
supprimer les avantages fiscaux et sociaux des sociétés et des particuliers est la meilleure piste pour rééquilibrer les comptes de l'état Les niches sociales et fiscales représentent près de 150 milliards d'euros de dépense ou de non recette comme ...

le 09/12/2014 à 8:05
Signaler
150 milliards de la poche privée vers la poche publique? Et alors? L'économie en sera affaiblie davantage et donc l'état appauvri. Ce n'est un pas un problème de vases communicants mais d'activité et de confiance. L'état tue la confiance.

le 09/12/2014 à 8:55
Signaler
Votre discours c'est 100% de dogmatisme et de déni total de la realite. Soutenir que le probleme de la France c'est que les entreprises en France sont des assistées c'est juste surrealiste : rapport recent de la Banque Mondiale sur le poids de la fis...

le 10/12/2014 à 20:48
Signaler
Au fait quand est ce qu'on s'attaque aux avantages fiscaux et sociaux d'une categorie de la population : les fonctionnaires. Rien a attendre avec la gauche , car ils sont au pouvoir.

à écrit le 09/12/2014 à 1:27
Signaler
Il ne faut pas oublier que les sociétés d’Autoroutes sont les vaches à lait au bénéfice de l’Etat qui encaisse des milliards chaque année. Mais il est plus habile politiquement de faire croire à la bande de veaux que les bénéfices sont scandaleux et ...

le 09/12/2014 à 9:33
Signaler
Vous avez failli me faire chialer

le 09/12/2014 à 13:36
Signaler
Mais personne ne vous oblige à les prendre, les autoroutes ;)

le 15/12/2014 à 17:59
Signaler
Beaucoup moins indolore aux 300 salariés licenciés depuis la privatisation, qui soi-disant devait créé de l'emploi. Ce qui a pour conséquence un service minimum au péage, une attente à n'en plus finir, un revêtement de qualité médiocre surtout sous l...

à écrit le 09/12/2014 à 1:25
Signaler
Très bien bravo Valls !

à écrit le 09/12/2014 à 1:16
Signaler
Bravo ! il faut rembourser la dette !

le 09/12/2014 à 7:37
Signaler
Si seulement ca leur venait a l'idee! Pour rembourser la dette il faut degager des marges, que l'on a seulement une fois le deficit resorbe: ou sont les reductions de cout? Moins de ministres, de deputes, et de chauffeurs (qui eux ne roulent pas a 80...

à écrit le 09/12/2014 à 0:48
Signaler
"Le secrétaire d'Etat au Budget Christian Eckert s'était montré défavorable à cet amendement qui «conduirait probablement à une demande de compensation par une hausse des péages» et pourrait être jugé trop spécifique par le Conseil constitutionnel." ...

à écrit le 09/12/2014 à 0:43
Signaler
Bien fait ! Les sociétés d'autoroute se sont suffisamment engraissées sur le dos du citoyen. Il est donc juste que l'Etat récupère ce qui nous appartient... Jamais les autoroutes n'auraient du être privatisées !

le 09/12/2014 à 8:48
Signaler
Bien vu , on est en train de privatiser les aeroports !

le 09/12/2014 à 9:01
Signaler
Juste un petit rappel historique et factuel : le reseau autoroutier francais a ete construit dans les annnees 60 70 par le privé, puis nationalisé sous Mitterand.

le 09/12/2014 à 9:35
Signaler
Ah ouai le réseau routier a seulement été construit en 60-70 ^^

à écrit le 08/12/2014 à 23:51
Signaler
salarié et actionnaire du groupe, quittons ce pays qui n'aime pas les entrepreneurs, laissons le champ libre aux chinois, comme sur l'aéroport de Toulouse. rira bien qui rira le dernier

le 09/12/2014 à 0:39
Signaler
Chiche....et bien partez, que l'état récupère ce marché juteux...

à écrit le 08/12/2014 à 22:26
Signaler
Comme quoi quand on veut... ou plutot quand on risque de perdre son job bien confortable... on a des révélations.

à écrit le 08/12/2014 à 21:55
Signaler
Parcequ'avec les marges que ces societes se font grace au monopole d'exploitation elles avaient aussi droit a un avantage fiscal?

à écrit le 08/12/2014 à 21:43
Signaler
Et voilà, l'état change les règles du jeux à sa convenance, suivant son bon vouloir . A l'avenir, les partenariats se feront sans investisseur privé . C'est une politique à cours terme contraire à la construction de l'avenir.

le 08/12/2014 à 21:54
Signaler
Pourquoi pas, quand on voit où nous mène les PPP

le 08/12/2014 à 22:08
Signaler
Et les banques centrales US, japonaises, et même européennes (qui sont des institutions privées) vous ne pensez pas quelles changent les règles du jeux sur les marchés en déversant des liquidités ?

à écrit le 08/12/2014 à 21:41
Signaler
Bravo pour une fois que l'Etat se fait respecter .. mais peut mieux faire en contrôlant fiscalement les holdings de ces groupes du BTP qui défiscalisent via leurs sociétés écrans après avoir eu les faveurs des gouvernements Chirac Raffarin Copé DEVi...

le 08/12/2014 à 21:54
Signaler
+1

le 09/12/2014 à 7:27
Signaler
Il conviendrai d'enquêter sérieusement sur les conditions louches de ces privatisation, et de publier la liste des cabinets d'avocats (métiers des Copé Sarkozy et autres hommes femmes publiques ) qui sont intervenus dans ces privatisations !

le 09/12/2014 à 13:39
Signaler
Vous avez oublié Jospin... C'est surement parce qu'il était un gentil socialiste de gauche ?

à écrit le 08/12/2014 à 21:30
Signaler
N'augmenter les tarifs que sur les tronçons les plus fréquentés sans améliorer ce réseau dans leurs mains ni investir, simplement pour se gorger de fric... L'Etat est loin d'être une bête en économie mais les astuces amorales de ces groupes de BTP...

le 09/12/2014 à 10:20
Signaler
cette pratque existe depuis toujours ! avant la privatisation, ça ne dérangeait pas l'Etat que ces sociétés augmentent les trajets les plus fréquentés car les quelques dividentes lui revenaient. après la privatisaton, cette pratique devient choquan...

à écrit le 08/12/2014 à 21:23
Signaler
Une fois de plus l'etat Français fait les poches des entreprises pour éviter de se reformer . Et sur ce forum tout le monde applaudit . Arbitraire fiscal total. Cela se paiera

le 08/12/2014 à 21:56
Signaler
Ah tiens un actionnaire d'Eiffage! ^^

le 08/12/2014 à 23:02
Signaler
C'était un avantage, je ne vois du coup pas en quoi c'est arbitraire, lorsque l'on voit les profit honteux qu'ils font. On ne va quand même pas pleurer alors que leur prix sont révoltant, bien fait pour eux j'ai envie de dire !

à écrit le 08/12/2014 à 21:06
Signaler
Bravo au gouvernement...C'est bien fait !

le 08/12/2014 à 22:40
Signaler
Sauf cas de force majeure, il ne faut pas changer les règles du jeu après la donne. On a besoin des capitaux dans les infrastructures qui sont par définition très capitalistiques. Si le gouvernement s'amuse à modifier les regels ex.post, alors ceux q...

à écrit le 08/12/2014 à 20:40
Signaler
les investissement seront a l'avenant ... comme pour le cice dans la grande distrib'...... c'est ce qu'on apelle ' un choc de confiance a la francaise', comme on dit !!!!!!

à écrit le 08/12/2014 à 20:20
Signaler
3 ans de recette d'écotaxes d'un seul coup. On ne versera pas une larme pour les rentiers de la route et du parking....

à écrit le 08/12/2014 à 20:18
Signaler
C'est une attaque sans précédent contre les entreprises. Il y a les discours, j'aime l'entreprise, il y a les actes, le bombardement d'impôts. Qui trinque? Les chômeurs. Ca doit être cela la justice sociale du PS.

le 08/12/2014 à 20:42
Signaler
Arrêtez votre cinéma

le 08/12/2014 à 22:10
Signaler
Il y a ''entreprise'' ET 'Entreprise'' Faut pas pousser il n'est pas question de PME ou PMI ici...

à écrit le 08/12/2014 à 20:10
Signaler
Tiens, pour une fois, ce gouvernement trouve de l'argent sans pomper le contribuable lambda !!!! méfiance !!! Maintenant, il faut que l’état réduise le nombre d’élus de tout poils, là aussi, y a de la monnaie à récupérer...

à écrit le 08/12/2014 à 20:09
Signaler
En un peu plus de 2 ans, ils vont encore en faire des dégâts. Comme ils sont aux abois ils font feu de tout bois..

le 08/12/2014 à 20:45
Signaler
On paye seulement maintenant la politique de Sarkozy et consorts. Le sale boulot de réduction de la dette est actuellement effectué par la gauche et entrave leur marge de manœuvre...

le 08/12/2014 à 21:02
Signaler
C'est de l'humour! Çà fait du bien par les temps qui courent.Continuez vous êtes bon.

le 08/12/2014 à 22:35
Signaler
"Le sale boulot de réduction de la dette" vous plaisantez !!! la dette augmente de 80 milliards par an, Hollande fera pire que Sarko

le 11/12/2014 à 9:57
Signaler
Hollande fait pire que Sarko? JE SUIS BIEN D'ACCORD. Si nous avions eu Hollande de 2007 à 2012 c'eut été la catastrophe.

à écrit le 08/12/2014 à 20:03
Signaler
Un "manque à gagner" ou "moins à prélever"? Attendons maintenant de voir l'état des autoroutes dans un ou deux ans.... La République des Mynable ne sait que taxer pour gaspiller. Les Français vont bientôt comprendre le vrai sens du mot "socialisme"

à écrit le 08/12/2014 à 19:51
Signaler
Il convient de féliciter celui ou celle qui a eu cette bonne idée.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.