Le bitcoin repasse les 10.000 dollars pour la premières fois depuis 6 mois

 |   |  220  mots
(Crédits : Lucy Nicholson)
Le bitcoin a grimpé ce week-end temporairement au-dessus du seuil symbolique de 10.000 dollars, pour la première fois depuis septembre.

Dans la nuit de dimanche à lundi, la célèbre cryptomonnaie a culminé à 10.194,88 dollars pour un bitcoin, selon des chiffres compilés par le fournisseur de données financières Bloomberg, un niveau plus vu depuis quatre mois et demi. La monnaie virtuelle est ensuite retombée après des "prises de bénéfices", a décrit Marcus Swanepoel, dirigeant de Luno, une plateforme d'échange de cryptomonnaies. Elle évoluait autour de 9.830 dollars lundi vers 11h10 GMT (12h10 à Paris).

Aucune raison particulière ne semble expliquer la progression de ce week-end, mais les observateurs évoquent depuis plusieurs semaines la perspective, dans les mois à venir, d'une réduction de moitié de la récompense des mineurs, qui font fonctionner le réseau, comme potentiel facteur de hausse.

+1.400% en 2017

Le bitcoin a connu un début d'année positif avec une hausse de 30% sur le seul mois de janvier. Une belle performance qui est cependant loin d'être exceptionnelle tant la volatilité de la cryptomonnaie est importante. En 2017, son cours avait explosé (+1.400%), dépassant presque les 20.000 dollars pour un bitcoin, avant de retomber tout aussi brusquement l'année suivante en perdant 75%.

Le bitcoin ne valait que quelques cents à son lancement en février 2009 par un ou plusieurs informaticiens se cachant sous le pseudonyme de Satoshi Nakamoto.

________

VOIR AUSSI LA CONTROVERSE "LIBRA"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/02/2020 à 9:54 :
"Le bitcoin ne valait que quelques cents à son lancement en février 2009 par un ou plusieurs informaticiens se cachant sous le pseudonyme de Satoshi Nakamoto."

Voilà, monnaie lancée sous le manteau qui ne valait rien et qui est à 10000 dollars actuellement, s'étant fortement stabilisée en 2019 on peut sagement penser qu'elle devient une valeur refuge.

Alors oui il est évident que la finance internationale, qui au travers de la voix de nos politiciens et nos médias de masse exprime sa haine envers cette monnaie concurrente de leur main mise morbide sur l'économie mondiale, la déteste et comme elle n'est que ressentiment nous affiche sa haine permanente à la figure, cependant, un peu comme le brexit au travers duquel les prêcheurs néolibéraux ont promis l'enfer aux anglais s'ils partaient, ils ont affirmé que cette monnaie ne valait rien alors qu'elle est toujours là et bien là.

Pensez vous que les marchés financiers comprendront que ce n'est que le résultat de leur politique financière d'évasion fiscale faisant qu'ils parasitent complètement l'argent ? Ce serait surprenant vu que le déclin c'est toujours lus long vers la fin.

Je résume quand même, Trump est là et les états unis non seulement ne sont pas en crise mais la nation la plus prospère du monde, le royaume uni est toujours là tranquille alors que seul et enfin la bitcoin lui aussi est toujours là et bien là et solide.

Soldats néolibéraux, un jour aurez vous raison ? Vous savez que normalement depuis le temps que vous venez prêcher sur tous les plateaux des médias de masse, d'un point de vue probabilités mathématiques vous auriez du au moins avoir raison quelques fois ? Et bien même pas ! Bref le mieux est de vous écouter et de faire l'inverse ! Non pardon ,le mieux étant de ne plus jamais vous écouter.
a écrit le 10/02/2020 à 20:03 :
Tout ce tintamarre, pour ça 🤑
Et au niveau du gaspillage de l’énergie ? Ça donne quoi , une semaine d’énergie full... pour 1000 bitcoins ? Ou autant d’énergie que pour lancer une fusée 🚀 space X dans le cosmos ?

D’un côté on nous bourre la citrouille ( via les E- médias éco- éthique - responsable.... qu’il faut économiser l’énergie et de l’autre côté : c’est carrément l’abus...
a écrit le 10/02/2020 à 18:34 :
c'est reparti sur un coup de casino avec des actifs qui ne valent rien

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :