Ouvrir un commerce de fleurs en franchise

 |   |  747  mots
(Crédits : DR)
Vraie commerce de proximité, l’activité de fleuriste a vécu une vraie révolution avec le lancement de chaînes spécialisées à la fin des années 90. Aujourd’hui bien structurées, elles ne représentent encore qu’une infirme partie des indépendants en activité mais réalisent près d’un quart de l’activité totale du secteur. Ces concepts, qui intègrent avec succès des non professionnels du secteur, affichent des ambitions sur l’ensemble du territoire, dans tous types d’agglomérations.

Secteur très atomisé, le marché de la fleur coupée est encore en phase de structuration. « Sur les 15000 fleuristes recensés en France, seuls 5% exercent ce métier sous enseigne », témoigne Benoit Ganem, le président de Flora Nova (qui développe les franchises Le Jardin des Fleurs et Oya Fleurs). En revanche, ils réalisent 25% du chiffre d'affaires du secteur », complète le dirigeant.

Moins nombreux mais plus performants, les réseaux de franchise de fleurs semblent donc être dans une bonne dynamique pour conquérir de nouvelles parts de marché.

Un achat d'impulsion rythmé par les saisons

Acheter des fleurs reste un achat plaisir et d'impulsion. En dépit des difficultés économiques rencontrés par certains, en achetant des fleurs, on reste bien souvent dans le domaine du cadeau. Ainsi, le bouquet de fleurs reste une alternative crédible à la bouteille de vin ou au dessert quand on est invité. « Même s'il n'existe pas de chiffres officiels, les professionnels estiment à 70%, voire 80% la part des achats consacrés à l'acte d'offrir.

La fleur n'étant pas un produit manufacturé, le client se rend en magasin, sans trop forcément savoir à l'avance ce qu'il va acheter. On pointe là le savoir-faire du fleuriste franchisé qui saura conseiller, orienter les choix du client.

Les fêtes calendaires rythment les saisons, avec des moments forts comme La Saint Valentin, La Fête des Mères ou La Toussaint, auxquelles s'ajoutent des événements de la vie comme les mariages, naissances ou décès.

Un commerce de proximité

Le fleuriste s'inscrit dans le paysage du commerce de proximité. Traditionnellement situées en centre-ville, les boutiques franchisées ont également essaimé en entrées de ville, permettant notamment aux clients de pouvoir disposer de places de parking, ce qui est parfois un casse-tête dans nos agglomérations.

A noter que le fleuriste franchisé est très souvent originaire d'un autre univers professionnel. On trouve d'ailleurs tous types de profils parmi ces nouveaux commerçants. Très souvent en phase de reconversion, on relève de très belles réussites chez d'anciens salariés et cadres du public ou du privé.

Dans tous les cas de figure, une formation initiale conséquente (aussi bien théorique que pratique) est proposée à tous les candidats ayant signé leur contrat de franchise. Cela va de 6 semaines comme chez Monceau Fleurs ou Carrément Fleurs à 8 semaines chez Le Jardin des Fleurs.

Des concepts performants

Tous les concepts proposent la vente en libre-service, ce qui a constitué une vraie nouveauté par rapport à l'offre des indépendants. Capables de proposer des offres commerciales et tarifaires séduisantes pour les clients, les chaînes de franchise en négociant avec leurs fournisseurs, arrivent ainsi à obtenir des conditions intéressantes pour leurs franchisés. Pour se faire, la plupart des têtes de réseaux disposent d'une centrale de référencement. « Flora Nova dispose d'une centrale de référencement mais la tête de réseau prend 100% des risques. Nous réglons les factures de nos fournisseurs, ce qui évite tout retard de paiement », souligne Benoit Ganem.

L'innovation se fait également en magasin mais pas seulement car le digital est également au cœur des stratégies. Depuis 4 ans, Le Jardin des Fleurs propose ainsi le service du click & collect et la livraison dans la plupart de ses points de vente. Un élément de modernité pour des consommateurs de plus en plus sensibles à la rapidité et à la simplicité de la prise de commandes.

Marque phare d'Emova Group (qui compte aussi Cœur de Fleurs, Au Nom de la Rose et Happy), Monceau Fleurs propose d'ailleurs depuis quelques semaines une sélection de bouquets de fleurs fraîches de qualité sur le site Amazon.fr. Selon Bruno BLASER, Président du directoire d'EMOVA Group : « Etre présent sur Amazon.fr constitue pour Monceau Fleurs, en tant que marque-enseigne leader, une belle opportunité pour séduire une nouvelle clientèle. Nos franchisés ont d'ailleurs très largement plébiscité cette initiative qui répond aux attentes des consommateurs qui recherchent à la fois la qualité des produits, la praticité de commande et la rapidité de livraison. »

Loin d'être figés, les concepts de franchise innovent donc sans cesse. Nouvelle identité visuelle, offre de fleurs sans cesse renouvelée, accélération des ventes grâce au digital...en devenant fleuriste franchisé, on s'inscrit donc parfaitement dans le commerce de demain !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :