Coronavirus : les informations essentielles du mardi 14 avril

Tout ce qu'il fallait savoir sur la pandémie de coronavirus, en France et dans le monde, mardi 14 avril 2020.

20 mn

Photo d'illustration.
Photo d'illustration. (Crédits : Reuters)
  • 18h30 - Valérie Pécresse favorable à un déconfinement différencié selon les régions

Le déconfinement devra être "très progressif et différencié selon les régions", a souhaité mardi Valérie Pécresse, la présidente ex-LR de l'Ile-de-France, au lendemain des annonces d'Emmanuel Macron qui a évoqué un début de déconfinement le 11 mai.

"Ce que je souhaite, c'est que l'Etat et les régions gèrent le déconfinement la main dans la main. L'Etat y a tout intérêt",

  • 17h45 - La consommation de carburants routiers recule d'un quart en mars

La consommation de carburants routiers en France a reculé d'un quart en mars et même de trois quarts sur les dix derniers jours du mois, par rapport aux mêmes périodes l'an dernier, en raison du confinement, selon les professionnels.

Les livraisons sur le marché français ont baissé en mars à 3,077 millions de mètres cubes, soit -24,9% par rapport à mars 2019, a précisé mardi l'Union françaises des industries pétrolières (Ufip). Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en baisse de 21,4% et celles des gazoles de 25,9%.

  • 17h - L'Islande allégera ses mesures de restrictions début mai

L'Islande a annoncé mardi un allégement progressif des mesures de lutte contre le nouveau coronavirus à compter du 4 mai, à commencer par une réouverture des lycées et des universités.

Fermés depuis près d'un mois, les lycées et universités pourront à nouveau faire cours début mai, les salons de coiffure et musées seront également autorisés à rouvrir - et si les restrictions de rassemblement resteront en vigueur, la limite passera de 20 à 50 personnes.

  • 16h40 - Wall Street ouvre en forte hausse

La Bourse de New York montait à l'ouverture mardi, encouragée par des signes positifs sur la pandémie de coronavirus alors que les premières grandes entreprises dévoilaient leurs chiffres trimestriels. 

Vers 14h15, l'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, gagnait 2,45%, à 23.964,48 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, s'appréciait de 3,09%, à 8.445,57 points, et le S&P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, prenait 2,63%, à 2.834,28 points.

  • 16h12 - Edouard Philippe promet "un plan de sortie complet avant le 11 mai"

"Le Premier ministre, Édouard Philippe, a indiqué qu'il présenterait "un plan complet de sortie" du confinement "quand il sera prêt", en tout cas "largement avant la date du 11 mai" évoquée par Emmanuel Macron, en précisant qu'il devait "être travaillé"

"Le président de la République a demandé au gouvernement de préparer un plan complet de sortie, un plan d'ensemble, j'aurai l'occasion de le présenter quand il sera prêt, largement avant la date du 11 mai. Mais il doit être travaillé en consultation avec beaucoup d'acteurs pour être véritablement à la hauteur des enjeux", a souligné Edouard Philippe lors de la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.

Lire aussi : Coronavirus: le confinement prolongé jusqu'au 11 mai

  • 15h43 - Musique : une aide de 9 millions d'euros pour les producteurs indépendants

La SCPP, société civile des producteurs phonographiques, a adopté un plan de soutien d'un montant de 9 millions d'euros à destination de ses membres, notamment les indépendants, touchés par la crise liée au coronavirus, a indiqué mardi l'instance.

  • 15h23 - La reprise économique mondiale nécessitera plus de mesures de relance coordonnées

La reprise économique mondiale nécessitera plus de mesures de relance en particulier dans les pays avancées, a estimé mardi Gita Gopinath, l'économiste en chef du Fonds monétaire international.

Et ce stimulus "serait plus efficace" si les mesures étaient "bien coordonnées", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse à l'occasion de la publication des dernières prévisions sur l'économie mondiale.

  • 15h15 - Feu vert en Chine aux essais cliniques de deux nouveaux vaccins

La Chine a annoncé avoir approuvé des essais cliniques sur l'homme pour deux vaccins expérimentaux supplémentaires afin de lutter contre le nouveau coronavirus, dans le cadre d'une lutte mondiale pour juguler la pandémie.

Les deux vaccins utilisent des agents pathogènes inactivés, a expliqué Wu Yuanbin, un responsable du ministère chinois de la Science et de la Technologie, lors d'un point de presse.

  • 14h55 - La justice ordonne à Amazon de limiter son activité et d'évaluer le risque pour les salariés

Le tribunal judiciaire de Nanterre a ordonné à Amazon France d'établir une évaluation des risques inhérents à l'épidémie de Covid-19 pour tous ses entrepôts et de restreindre en attendant son activité aux seuls produits essentiels.

La juridiction estime que la société a "de façon évidente méconnu son obligation de sécurité et de prévention de la santé des salariés". Elle lui enjoint de restreindre son activité "aux seules activités de réception des marchandises, de préparation et d'expédition des commandes de produits alimentaires, d'hygiène et médicaux, sous astreinte d'un million d'euros par jour de retard et par infraction constatée.

Lire aussi : Epidémie: Amazon compte encore embaucher massivement aux Etats-Unis

  • 13h40 - JPMorgan anticipe une baisse de 69% de son bénéfice net au premier trimestre

JPMorgan chase a annoncé mardi un plongeon de 69% sur un an, à 2,9 milliards de dollars, de son bénéfice net au premier trimestre, disant anticiper une forte envolée des impayés de ses clients affectés par la pandémie et la chute des prix du pétrole.

La première banque américaine en termes d'actifs a provisionné 8,3 milliards de dollars dans ses comptes, dont 4,4 milliards liés à de futurs défauts sur les crédits à la consommation.

  • 13h35 - En cas de confinement de 3 mois, le PIB britannique chuterait de 13%

Le Royaume-Uni pourrait subir une chute historique de 13% de son produit intérieur brut (PIB) en 2020, en raison du coup d'arrêt infligé à l'économie, selon un scénario qui se fonde sur un confinement du pays de trois mois, a annoncé un institut public.

L'OBR, chargé des prévisions économiques et budgétaires auprès du gouvernement, prévient en outre que le taux de chômage est susceptible de s'envoler à 7,3% en 2020, avec un choc particulièrement fort au deuxième trimestre. Ses estimations se fondent sur un confinement qui durerait trois mois, suivi d'une autre période de trois mois au cours desquelles les restrictions seraient peu à peu levées.

Lire aussi : Le PIB du Royaume-Uni pourrait se contracter de 30% au deuxième trimestre

  • 12h35 - L'UE imagine un fonds de 1.500 milliards à emprunter

Face à la crise du coronavirus, l'UE pourrait financer un fonds de 1.500 milliards d'euros à partir d'emprunts garantis par les États membres, a évoqué l'un des trois vice-présidents de la Commission européenne dans la presse allemande.

"On pourrait imaginer une telle enveloppe" dans le cadre de la "reconstruction" de l'économie européenne après la crise, a indiqué le vice-président letton de la Commission Valdis Dombrovski, au quotidien des affaires "Handelsblatt".

Lire aussi : Covid-19: jusqu'à 240 milliards d'euros de crédit pour les pays en difficulté en zone euro

  • 11h25 - Les décès en Angleterre supérieurs de 15% aux bilans fournis

Le bilan de la mortalité cumulée liée au nouveau coronavirus en Angleterre au 3 avril s'avère supérieur de 15% aux chiffres publiés jusqu'ici, selon des données publiées ce mardi par l'institut national de la statistique britannique.

"Les dernières données chiffrées comparables pour les décès liés au Covid-19, à la date du 3 avril, montrent qu'il y a eu un total de 6.235 morts en Angleterre et au Pays de Galles", a déclaré Nick Stripe, responsable des analyses sanitaires à l'ONS (Office for national statistics).

"En analysant les données pour l'Angleterre, [ces chiffres] sont supérieurs de 15% à ceux communiqués par le NHS [National Health Service, le système de santé britannique, Ndlr] dans la mesure où ils intègrent l'ensemble des mentions 'Covid-19' sur les certificats de décès, y compris les suspicions de Covid-19 et les morts dans la population générale" qui ne sont pas survenues à l'hôpital.

  • 11h15 - Le dollar affaibli par l'optimisme concernant la pandémie

Le dollar a perdu un peu de terrain face aux principales devises, pénalisées par un regain d'optimisme concernant la pandémie et par les récentes mesures de la Fed, avant une saison de résultats qui s'annonce délicate.

Vers 08h55 GMT (10h55 à Paris), l'euro gagnait 0,05% face au billet vert, à 1,0920 dollar.

"L'amélioration continue de l'humeur des investisseurs mondiaux à court terme, combinée à la réponse politique agressive de la Fed, commence à peser davantage sur le dollar", a commenté Lee Hardman, analyste pour MUFG.

  • 11h - Valeo abandonne ses objectifs 2020 et affirme avoir négocié une ligne de crédit de 1 milliard d'euros

L'équipementier automobile français Valeo a annoncé avoir renoncé à ses objectifs financiers pour 2020 tout en disant avoir négocié une ligne de crédit supplémentaires de 1 milliard d'euros.

"La chute d'activité qui a commencé à affecter ses usines en Europe et en Amérique de Nord durant les deux dernières semaines de mars et l'absence de visibilité quant à la sortie de crise invalident les objectifs financiers pour 2020", explique Valeo dans un communiqué.

"En ce qui concerne les liquidités, Valeo a négocié pour 1 milliard d'euros de lignes de crédit supplémentaires avec ses principales banques et dispose donc à ce jour de 2,3 milliards d'euros de lignes de crédit non tirées, ce qui lui permet de faire face à un prolongement de la crise actuelle", poursuit l'équipementier.

  • 10h35 - Les banques françaises sous pression au premier trimestre

Les banques françaises pourraient avoir souffert un peu plus que leurs concurrentes au premier trimestre en raison notamment des impacts de marché et des retraits de lignes de crédit, lit-on dans une note de JPMorgan.

L'intermédiaire dit prévoir des difficultés dans la banque d'investissement et, dans une moindre mesure, dans la gestion d'actifs et l'assurance.

L'activité de banque de détail devrait avoir relativement bien résisté en revanche avec des revenus attendus en baisse de 1,5% sur un an, lit-on dans la note.

  • 10h10 - Près de 200 signataires pour une "relance verte européenne"

Ministres, eurodéputés, ONG, think tanks, dirigeants d'entreprise: quelque 180 personnalités prônent une "alliance européenne pour une relance verte" après la crise du coronavirus, dans une tribune publiée dans plusieurs journaux européens.

À l'initiative du président de la commission Environnement du Parlement européen Pascal Canfin (Renew Europe, centristes et libéraux), l'alliance vise à "bâtir une réflexion partagée sur des plans d'investissement verts d'après-crise" et souhaite "participer à construire les plans de relance et de transformation".

Lire aussi : Convention citoyenne pour le climat : « Relocalisons nos secteurs stratégiques »

  • 9h55 - Pressés par le gouvernement, les assureurs augmentent leur soutien à l'activité

Les assureurs francais preparent un plan de 1 milliard d'euros pour soutenir l'activite

[Les assureurs proposent notamment de doubler leur participation au fonds de solidarité pour les TPE, indépendants, micro-entrepreneurs et professions libérales. Crédits : Leonhard Foeger]

Les acteurs du secteur des assurances en France, pressés par le gouvernement d'investir davantage pour soutenir une économie malmenée par la crise sanitaire, proposent de porter à près de 2,5 milliards d'euros leur participation à l'effort national.

Dans le détail, les assureurs français proposent "d'investir 1,5 milliard d'euros sur des PME, notamment des PME de santé, dans le cadre d'un fonds qui se trouve à la Caisse des dépôts et consignations", a annoncé Bruno Le Maire. Cette initiative avait été annoncée par Reuters vendredi.

Les assureurs proposent également de doubler leur participation au fonds de solidarité pour les TPE, indépendants, micro-entrepreneurs et professions libérales, à 400 millions d'euros, ainsi que d'accorder 500 millions d'euros de remises commerciales à leurs clients, a précisé Bruno Le Maire.

Lire aussi : Coronavirus : derrière les polémiques, comment la crise bouscule les assureurs

  • 9h40 - 150.000 entreprises ont sollicité un prêt garanti par l'État

Boulanger

[Le montant total représente 22 milliards d'euros. Crédits : Reuters]

Quelque 150.000 entreprises françaises ont obtenu un accord en vue d'obtenir un prêt garanti par l'État pour un montant total représentant 22 milliards d'euros, a annoncé le directeur général de Bpifrance Nicolas Dufourcq sur BFM Business.

Lire aussi : Le prêt garanti par l'Etat, comment ça marche ?

  • 9h30 - EDF retire ses objectifs financiers pour 2020 et 2021

EDF a annoncé le retrait de ses objectifs financiers pour 2020 et 2021, l'épidémie affectant fortement la demande d'électricité et en particulier la production nucléaire du groupe.

Concernant la production nucléaire, EDF précise qu'"elle est en cours de ré-estimation à un niveau significativement inférieur à l'hypothèse initiale".

"En conséquence, le groupe EDF retire l'ensemble de ses objectifs financiers pour 2020, y compris le seuil bas de la fourchette d'Ebitda [excédent brut d'exploitation] de 17,5 milliards d'euros, ainsi que pour 2021", ajoute le texte.

  • 9h20 - Le gouvernement prévoit désormais un déficit public d'environ 9% en 2020

La France devrait connaître un déficit public aux alentours de 9% du produit intérieur brut (PIB) cette année et une dette de 115%, a annoncé le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin.

"Chaque jour, chaque semaine de confinement [...] fait effectivement aggraver les finances publiques", a affirmé le ministre sur France Info, au lendemain de l'annonce d'un prolongement du confinement d'un mois par Emmanuel Macron.

  • 9h15 - Le coût du chômage partiel estimé à 24 milliards d'euros par Bruno Le Maire

Le coût du chômage partiel en France, qui concerne actuellement 8 millions de salariés, coûtera 24 milliards d'euros, a indiqué le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire.

"On va mettre 24 milliards d'euros sur le chômage partiel", a déclaré le ministre au micro de BFMTV/RMC, en ajoutant que l'effort public d'aide à l'économie atteindra "plus de 100 milliards d'euros".

  • 9h10 - La Bourse de Paris ouvre en hausse

La Bourse de Paris a ouvert en hausse (+1,04%), poursuivant sa remontée de la semaine passée après quatre jours de pause pour Pâques, s'appuyant sur un bon chiffre chinois et l'espoir d'un début de reflux du virus en Europe.

À 09h00 (07h00 GMT), l'indice CAC 40 prenait 46,7 points à 4.553,55 points. Jeudi, il avait fini en hausse de 1,44%.

  • 9h - Fonds de solidarité : l'aide pour les entreprises menacées de faillite portée à 5.000 euros

La partie du fonds de solidarité réservée aux entreprises menacées de faillite va être renforcée et le montant de ce fonds porté au total à 7 milliards d'euros, a annoncé le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire.

Au-delà du maintien des 1.500 euros pour les entreprises ayant une chute de plus de 50% de leur chiffre d'affaires, il y a un "deuxième étage qui va être porté de 2.000 à 5.000 euros" pour les  entreprises menacées de faillite, a déclaré le ministre sur RMC/BFMTV.

  • 8h50 - "Nous aurons une prévision de croissance à -8%", affirme Le Maire

Coronavirus: le maire assure psa et renault de son soutien

Invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a indiqué revoir la prévision de croissance à la baisse. "Nous avions prévu une croissance à -6%, nous aurons une prévision de croissance à -8%", a-t-il déclaré. Bruno Le Maire a précisé : "Moins de 8 pour tenir compte de ces quinze jours de confinement supplémentaires, au début du mois de mai".

  • 8h30 - France : 7 milliards d'euros supplémentaires pour le budget de la santé

Coronavirus: la france se fixe un objectif de 14.000 lits de reanimation, annonce veran

["Le budget de la santé, il augmente de fait à cause de l'épidémie évidemment", a déclaré le ministre de la Santé Olivier Véran sur RTL. Crédits : POOL]

Le budget consacré par la France aux dépenses de santé va être augmenté d'au moins sept milliards d'euros cette année pour faire face à la crise sanitaire en cours, a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran.

"Le budget de la santé, il augmente de fait à cause de l'épidémie évidemment", a déclaré Olivier Véran sur RTL, en ajoutant : "il y a sept milliards de plus et c'est tout à fait normal et il y aura encore plus sur ce budget de la sécurité sociale".

Le gouvernement prévoit en effet de revoir en hausse pour cette année la progression de l'Objectif national de dépenses d'assurance maladie (Ondam), qui correspond à un plafond d'évolution des dépenses d'une année sur l'autre.

"Nous sommes en train d'ores et déjà de le porter à 6,5% ce qui veut dire qu'il y a sept milliards de plus", a-t-il précisé.

  • 8h15 - L'Inde prolonge jusqu'au 3 mai le plus grand confinement du monde

Le Premier ministre indien Narendra Modi a annoncé la prolongation au moins jusqu'au 3 mai du confinement de son pays de 1,3 milliard d'habitants, la plus grande population au monde soumise à ce genre de mesure.

Un confinement sévère est en place au niveau national depuis le 25 mars dans la deuxième nation la plus peuplée de la planète. Il avait été initialement déclaré pour trois semaines. Mais face à l'accélération de la croissance de cas locaux de Covid-19, de nombreux États avaient appelé ces derniers jours le gouvernement central à prolonger le dispositif.

  • 8h - Traçage des données mobiles : Macron veut un débat au Parlement

Emmanuel Macron souhaite un débat au Parlement d'ici le 11 mai sur les techniques de traçage des données des téléphones pour lutter contre le Covid-19, l'épidémie ne devant pas "mordre" les libertés individuelles.

Lire aussi : Tracking : pourquoi le projet d'application StopCovid est si controversé

  • 7h45 - Allocution Macron : une "catastrophe économique" pour les cafés, hôtels et restaurants

Le maintien de la fermeture des cafés, hôtels et restaurants au-delà du 11 mai, date de réouverture progressive des crèches, écoles et lycées en France, constitue le "pire des scénarios possible" et une "catastrophe économique" a estimé le principal syndicat du secteur, l'Umih.

"Le président de la République a annoncé le pire des scénarios possible pour notre secteur. Pour nos entreprises, la catastrophe économique est confirmée et si nous avions un doute, l'année 2020 est une année perdue pour les cafés, hôtels, restaurants et discothèques", souligne l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie dans un communiqué.

Lire aussi : Coronavirus: le confinement prolongé jusqu'au 11 mai

  • 7h30 - Le FMI accorde des fonds à 25 pays très pauvres pour alléger leur dette

Le Fonds monétaire international a annoncé le versement d'une aide d'urgence à 25 pays parmi les plus pauvres du monde pour leur permettre d'alléger leur dette et de mieux faire face à l'impact de la pandémie.

La mesure annoncée permet de couvrir pour six mois les remboursements de la dette envers le FMI et "d'allouer une plus grande partie de leurs maigres ressources à leurs efforts en matière d'urgence médicale et d'aide", souligne le communiqué.

  • 7h20 - États-Unis : plus de 230 milliards d'aide sur 350 milliards déjà versés aux PME

Près des deux tiers des 350 milliards de dollars d'aide prévue pour les petites et moyennes entreprises frappées par l'épidémie ont été versés, a affirmé le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin.

"Nous avons confirmé 230 milliards de dollars de prêts par 4.600 créanciers", a affirmé M. Mnuchin, rappelant que le programme avait été lancé le vendredi 3 avril. "Si votre prêt n'a pas été traité, ce sera fait cette semaine", a promis M. Mnuchin.

20 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 18
à écrit le 15/04/2020 à 13:57
Signaler
pourriez vous éviter de mettre la photo des guignols du gouvernement? cela ne donne pas envie de lire l article

à écrit le 15/04/2020 à 12:02
Signaler
"8h15 - L'Inde prolonge jusqu'au 3 mai le plus grand confinement du monde" Ça va être dur de confiné près de 70 millions de gens qui vivent dans la rue.

à écrit le 15/04/2020 à 9:41
Signaler
Brigitte Macron a fêté ses 67 ans ce lundi 13 avril. Ouf, elle va échapper au confinement des vieux de 70 ans.

à écrit le 15/04/2020 à 8:24
Signaler
comment faut il percevoir la mesure du gouvernement de distanciation social sous l'angle de l'ancien régime et ses privilege , sous l'angle de ségrégation ou plus grave encore celui de racisme comment peut ont ce jours et occupe une fonction pare...

à écrit le 15/04/2020 à 8:06
Signaler
après un mois de crise toujours pas de masques ni de test généralise que dire des entreprises qui aurais pu redémarrer pour les bouteilles d'oxygène et de masque on préfère les achetez aux chinois comme cela on en profite pour une évasion fiscale m...

à écrit le 14/04/2020 à 19:08
Signaler
pour se rassurer seulement en insufisance de test - de masques ! incohérences encore?

à écrit le 14/04/2020 à 19:01
Signaler
Est-ce qu'ils ont pensé à confiné les forces de gendarmerie pour trois mois soumises a attestation dérogatoire pour éviter la 2ème vagues .

à écrit le 14/04/2020 à 17:37
Signaler
Je rappelle à tous que pour l' heure les coronabonds tombent à l' eau -nein de frau merkel- sauf sursaut de dernière minute et que la préférence va aux prêts directs aux pays avec intérêts, l' Italie dit d' ores-et-déjà no g...

à écrit le 14/04/2020 à 9:54
Signaler
L'argent prêté permet juste aux banques de fabriquer du pognon, car prêter de l'argent pour compenser des pertes sèches c'est complément idiot, nous sommes encore dans la pure bêtise de l'idéologie néolibérale. Pitoyables politiciens bien trop fa...

à écrit le 14/04/2020 à 9:52
Signaler
L'économie devrait redémarrer dès la fin du confinement et très fortement. La France est en confinement parce qu’elle manque de tout. 2 ans que le personnel médical alerte le gouvernement sur l'état catastrophique des hôpitaux. On ajoute à cela nos ...

à écrit le 14/04/2020 à 9:23
Signaler
Je viens de suivre cette émission sur RMC avec M Bruno Le Maire. La question la plus importante à poser était : M Le Maire où vous allez prendre l'argent aux citoyens pour combler ces milliards d'euros distribués". Mais est-ce une censure de l'Etat...

le 14/04/2020 à 10:06
Signaler
malheureusement, on connait la réponse.... - dette annoncée à 115% du PIB (au minimum...) - impots nouveaux... (ou taxe, gabelle, octroit... choississez l´appellation...) et malheureusement on ne parle que de dépenses mais aucune mesure pour ...

le 14/04/2020 à 11:29
Signaler
"- mille feuille administratif avec postes en doublons et triplons..." Ben oui mais vous êtes marrant vous, c'est qu'il faut bien qu'un véritable employé fasse le boulot des emploies fictifs placés là par l'oligarchie ! Sinon ça se verrait en plu...

le 14/04/2020 à 17:29
Signaler
Bizarre qu'autant de gens comme vous ne comprennent rien. Juste du troll politique, ça sert à rien et ça m'agace.

le 14/04/2020 à 19:20
Signaler
Où prendre l'argent ? Sur le pognon de dingue des gros actionnaires.

à écrit le 14/04/2020 à 9:23
Signaler
De quoi justifier les années d’austérité à venir que la Commission Européenne exige. Ça va couiner dans les chaumières.

à écrit le 14/04/2020 à 9:13
Signaler
"Le président de la République a annoncé le pire des scénarios possible pour notre secteur. Pour nos entreprises, la catastrophe économique est confirmée et si nous avions un doute, l'année 2020 est une année perdue"... Non c'est pire encore, puisqu'...

le 14/04/2020 à 9:34
Signaler
Artisans, commerçants, agriculteurs, etc..... pourtant je vois autour de moi ceux-ci avec de belles maisons, des belles voitures (4X4) etc........ Il faut d'abord regarder le patrimoine détenus par ceux qui se plaignent avant de distribuer. Tout l'ar...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.