Assurance : partenariat renforcé entre la Maif et le jeune géant, le Groupe VYY

 |   |  399  mots
(Crédits : Reuters)
Aux termes de ce partenariat, le Groupe VYV (fruit du rapprochement entre la MGEN et Harmonie mutuelle notamment) distribuera à partir de juin des assurances vie développées par la Maif, qui détenait déjà un partenariat avec la MGEN en commercialisant ses contrats d'assurance santé.

Les assureurs Maif et Vyv, mastodonte né l'an dernier de l'union de plusieurs mutuelles dont la MGEN, ont annoncé jeudi un partenariat dans l'assurance vie, au moment où le secteur français poursuit un vaste mouvement de consolidation.

"Le groupe Vyv et la Maif s'associent pour proposer une offre d'assurance vie", ont annoncé les deux groupes dans un communiqué commun.

Le gâteau de l'assurance santé et de l'assurance vie

Aux termes de ce partenariat, Vyv distribuera à partir de juin des assurances vie développées par la Maif, qui détenait déjà un partenariat avec la Mgen en commercialisant ses contrats d'assurance santé.

Cette alliance s'inscrit dans un contexte de multiples rapprochements dans le secteur français de l'assurance, notamment mutualiste: de plus en plus d'acteurs cherchent à unir leurs forces pour surmonter les vicissitudes d'une réglementation plus contraignante et d'une concurrence accrue.

Ce mouvement prend des formes multiples, avec non seulement la création en 2017 de Vyv - qui réunit la MGEN, Harmonie et Istya -, mais aussi l'annonce l'an dernier de mariages entre Macif et Aesio, d'un côté, et AG2R et Matmut de l'autre.

Par contraste, l'alliance annoncée jeudi entre la Maif et Vyv reste au stade de partenariat: si les deux groupes la présentent comme une "première étape", ce sont d'autres collaborations du même ordre qui sont envisagées et non des fiançailles plus avant.

La Maif refuse toute idée de fusion, estimant avoir la bonne taille

La Maif, qui tente de réduire son exposition très dominante à l'assurance dommages (habitation, automobile...) en développant son offre d'assurance de personnes, a écarté à de multiples reprises l'idée d'un mariage avec d'autres acteurs, estimant notamment que sa taille était adéquate pour être efficace en matière d'innovation.

"Ça ne change pas", a expliqué à l'AFP Pascal Demurger, directeur général de la Maif. "J'ai vraiment la conviction qu'on a besoin de conserver notre indépendance. Dans un environnement qui évolue extrêmement vite, il y a une vraie prime à l'agilité (...) quand on a en face de soi des start-up qui vont très vite."

Il ajoutait en guise de conclusion:

"Avec Vyv, c'est évidemment un partenariat assez structurant mais ce n'est pas une fusion ou un rapprochement des structures: chacun reste indépendant mais lié par un partenariat fort et pérenne."

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/04/2018 à 23:41 :
Cela fait bien longtemps que la Maif n'est plus le reflet de ses campagne de pub "mutualiste humaine"... mais elle est devenue au fil du temps un groupe que je qualifierais de "financier"

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :