Fortis convoque ses actionnaires pour valider la transaction avec BNP Paribas

 |   |  200  mots
Les actionnaires de Fortis sont convoqués en assemblée générale extraordinaire le 11 février à Bruxelles et le 13 février à Utrecht (Pays-Bas) pour se prononcer sur le rachat de ses activités belges et luxembourgeoises par BNP Paribas.

Fortis annonce ce lundi via un communiqué que ses actionnaires vont être convoqués en assemblée générale extraordinaire le 11 février à Bruxelles et le 13 février à Utrecht (Pays-Bas) pour se prononcer sur le rachat de ses activités belges et luxembourgeoises par BNP Paribas.


"Conformément à l'arrêt de la Cour d'appel de Bruxelles du 12 décembre 2008, les actionnaires se prononceront sur les décisions du conseil d'administration des 3, 5 et 6 octobre 2008 et les transactions conclues en exécution de ces décisions relatives à la vente d'activités aux Etats néerlandais et belge et à BNP Paribas", précise Fortis dans son communiqué.
 

Annoncé le 5 octobre, le rachat des activités belges et luxembourgeoises de Fortis par la banque française a été bloqué par une décision de la justice belge qui a estimé que les actionnaires de Fortis auraient dû être consultés sur le démantèlement du groupe belgo-néerlandais et ordonné le gel de la transaction jusqu'à ce que ses actionnaires se prononcent. La nomination de deux nouveaux administrateurs non exécutifs sera également soumise à l'approbation des actionnaires, Ludwig Criel et Guy de Selliers de Moranville, pour une période de deux ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Sauf erreur il existe un très gros actionnaire : l'État Belge via son organisme financier SFPI,et à un tel niveau qu'il n'est pas besoin de beaucoup d'autres "joueurs" ( sauf BNP exclu du jeu par décision de la justice Belge )pour que les petits actionnaires se fassent envoyer dans les cordes... Errare humanum est ...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Acturus, vous n'avez pas bien compris la situation.

Le gouvernement belge et devenu propriétaire de Fortis Banque. La vote - par contre - se fera par les actionnaires du Fortis Holding, qui doivent approuver (1) la vente des activités néerlandaises a l'état néerlandais. (2) les 51% des actions en Fortis Banque que la FPIM n'avait pas encore acquis le weekend précédent et (3) la vente du pôle Fortis Insurance Belgium à BNP Paribas, ainsi que la création du "bad bank" dont le Fortis Holding aura le "plaisir" d'avoir la majorité des actions.

Donc: le gouvernement belge n'aura pas de vote dans l'assemblé des actionaires de février.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :