La banque britannique Standard Chartered ne connaît pas la crise

 |   |  322  mots
La banque britannique a dégagé un chiffre d'affaires et des bénéfices record au premier trimestre, sans préciser leurs montants, dans un rapport d'activité.

La banque britannique Standard Chartered continue de surfer sur les records. Elle a annoncé qu'elle avait dégagé un chiffre d'affaires et des bénéfices record au premier trimestre, sans préciser leurs montants, dans un rapport d'activité. "Le groupe a eu un bon début d'année, dégageant des niveaux record de chiffre d'affaires et de bénéfices", a expliqué Standard Chartered. 

Début mars, la banque avait déjà fait état d'un bon début d'année, lors de la présentation de ses résultats 2008. "Malgré l'environnement macroéconomique difficile et les difficultés persistantes sur les marchés financiers, le groupe reste en bonne forme et développe ses activités de manière sélective", a ajouté la banque, qui opère essentiellement en Asie et dans les pays émergents, et qui est actuellement le quatrième groupe bancaire britannique par la capitalisation.
L'activité dans la banque de détail a fait montre de "résistance", avec un chiffre d'affaires mensuel moyen "légèrement inférieur aux niveaux du deuxième semestre 2008, mais légèrement supérieur à ceux observés au quatrième trimestre". La banque de financement et d'investissement a quant à elle connu un début d'année "excellent", l'activité étant nettement supérieure à l'an dernier, a assuré Standard Chartered.


Le groupe a également continué à réduire son portefeuille de placements adossés à des actifs risqués. Sa valeur a été ramenée à 3,4 milliards de dollars fin mars, contre 3,8 milliards fin décembre. Enfin, la banque s'est félicitée d'être toujours "bien capitalisée", et a assuré qu'elle continuait de renforcer son bilan. A ce propos, elle a précisé qu'elle avait achevé une opération de restructuration de sa dette lancée le mois dernier, ce qui va lui permettre d'enregistrer un gain comptable de 248 millions de dollars avant impôts dans ses comptes du deuxième trimestre.
 
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :