Encore des suppressions de postes chez Lloyds Banking

 |   |  112  mots
Depuis son rachat par HBOS, la banque britannique a supprimé 8.000 emplois.

Lloyds Banking Group a annoncé la suppression de 1.200 emplois dans ses divisions opérations et assurances, portant ainsi à 8.000 le nombre d'emplois perdus depuis le rachat de son concurrent HBOS en janvier.

Lloyds, détenue à 43% par l'Etat britannique, a annoncé une réduction nette de 650 emplois permanents d'ici à fin mars 2010. La banque créera 180 emplois permanents dans les opérations et supprimera 370 emplois à durée déterminée ou intérimaires. Les analystes avaient estimé que plus de 30.000 emplois pourraient disparaitre avec l'intégration de HBOS par Lloyds, accord qui a créé un groupe comptant 140.000 salariés.

Plombé par les créances douteuses, Lloyds a accusé une perte de 10 milliards de livres en 2008.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Qui a racheté qui finalement? Je croyais que Lloyds avait avalé HBOS, mais peut-ête ai-je loupé un épisode? En tous cas, l'article n'est pas du style à apporter la précision souhaitable...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Lloyds a repris HBOS en faillite et se trouve, comme prévu, en difficulté lui aussi. Le gouvernement anglais est amené à regrouper une nouvelle fois cet ensemble avec Royal Bank of Scotland en position également difficile. Cet attelage prendra certainement à son tour la direction de HSBC, la banque anglo-chinoise surtout soutenue par la banque chinoise Ping An qui en déteint 16 % du capital (et plus en options). Ce ne sont plus les poupées russes mais les poupées anglaises. Les chinois veulent s'implanter en Europe avec ce véhicule établi dans toutes les capitales, ils ont ouvert leur pays à de nombreuses banques occidentales sans grand retour jusqu'à présent. On peut trouver cette situation dramatique mais il faut aussi admettre que l'ancien métier de banquier se transpose vers des opérations qui seront réalisées par les groupes de télécommunications avec le compte en banque électronique. Reste à trouver un emploi pour les anciens employés, la est la question.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :