Le FMI lance à son tour des "stress tests" bancaires dans cinq pays européens

 |   |  172  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le Royaume-Uni, l'Allemagne, la Suède, les Pays-Bas et le Luxembourg vont voir leurs banques passer au crible du Fonds monétaire international.

Le Fonds monétaire international (FMI) va demander cette semaine aux plus grandes banques du Royaume-Uni de fournir des informations détaillées dans le cadre des tests de résistance qu'il mène dans cinq pays européens.

Les banques concernées sont notamment HSBC, Barclays et Lloyds Banking Group. Les examens devraient durer plusieurs semaines. Le FMI soumet les banques britanniques à des tests de résistance avant que l'Union européenne n'en fasse de même à une échelle plus large.

L'équipe des enquêteurs du FMI est attendue en Suède le mois prochain ou début mars. Mardi soir, le FMI a annoncé avoir lancé des "stress tests" sur les systèmes financiers de cinq pays européens: Royaume-Uni, Allemagne, Suède, Pays-Bas et Luxembourg.

Les Programmes d'évaluation du secteur financier (FSAP) du FMI sont devenus obligatoires en septembre pour vingt-cinq pays d'importance dite systémique. Le FMI présente ce dispositif créé en 1999 comme "une analyse complète et en profondeur du secteur financier d'un pays".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :