Credit Suisse dans le rouge pour la première fois depuis 2008

 |   |  299  mots
La banque a annoncé avoir accéléré son programme de réductions de coûts et avoir pris plus d'un tiers des mesures prévues d'ici 2018 correspondant à 1,2 milliard de francs d'économies sur les 3,5 milliards prévus.
La banque a annoncé avoir accéléré son programme de réductions de coûts et avoir pris plus d'un tiers des mesures prévues d'ici 2018 correspondant à 1,2 milliard de francs d'économies sur les 3,5 milliards prévus. (Crédits : © Mike Segar / Reuters)
Credit Suisse a essuyé une perte nette de 2,6 milliards d'euros en 2015 en raison de dépréciations, de coûts de restructuration et des litiges. Le titre du groupe bancaire chutait brutalement de plus de 11%, jeudi matin.

Credit Suisse a annoncé jeudi 4 février une première perte annuelle depuis 2008, en avertissant que les turbulences de marché à l'oeuvre depuis le début de l'année devraient prévaloir jusqu'à la fin du trimestre. La deuxième banque suisse a essuyé une perte nette de 2,94 milliards de francs suisses (2,64 milliards d'euros) en 2015.

Les analystes de JP Morgan Cazenove ont qualifié les résultats de "très confus", avec une perte courante avant impôts alors que le marché attendait un bénéfice. Un an plus tôt, la banque suisse enregistrait un bénéfice net.grimpant à 1,8 milliard de francs suisse.

Dépréciations et coûts de restructuration

Les résultats de Credit Suisse ont été plombés pour plusieurs raisons :

  • La banque a comptabilisé des dépréciations de survaleur à hauteur de 3,8 milliards de francs suisses suite à la réorganisation de sa structure, annoncée en octobre, qui l'a amenée à procéder à une réévaluation de Donaldson, Lufkin & Jenrette, une banque d'investissement américaine rachetée en l'an 2000.
  • S'y sont ajoutés 355 millions de francs suisses de coûts de restructuration liés à la réorientation de la stratégie qui ont été comptabilisés au dernier trimestre.
  • Credit Suisse pâtit également de 821 millions de francs liés aux litiges.

Programme de rigueur accéléré

La banque a également annoncé avoir accéléré son programme de réductions de coûts et avoir pris plus d'un tiers des mesures prévues d'ici 2018 correspondant à 1,2 milliard de francs d'économies sur les 3,5 milliards prévus. Elle prévoit notamment 4.000 suppression de postes, comme le rappelle le Wall Street Journal.

Suite à l'annonce de ses résultats, l'action du groupe a chuté brutalement. A 10h55, le titre perdait 11,74% à 13,05 euros.

(Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :