La néobanque Starling lève 85 millions d'euros pour s'étendre en Europe

 |   |  572  mots
(Crédits : Starling Bank)
La banque mobile, uniquement présente au Royaume-Uni pour le moment, compte 480.000 clients particuliers. Elle vient de boucler un deuxième tour de table de 75 millions de livres afin de se lancer en Irlande, en France et en Allemagne dès cette année.

L'incertitude ambiante liée au Brexit ne semble pas effrayer les investisseurs. Quelques jours après que l'officialisation ldu tour de table de 440 millions de dollars de la startup britannique OakNorth, spécialisée dans le prêt aux PME (la plus grosse levée de fonds jamais réalisée dans le secteur des nouvelles technologies de la finance en Europe), c'est au tour de la banque mobile londonienne Starling Bank d'annoncer une levée de 75 millions de livres (environ 85 millions d'euros).

Ce tour de table a été mené auprès du gestionnaire d'actifs britannique Merian Global Investors (ex-Old Mutual GI). Son investisseur historique, le milliardaire Harald McPike, participe également à cette augmentation de capital.

L'Irlande, la France et l'Allemagne comme futurs marchés

Grâce à cet argent frais, Starling Bank entend renforcer ses investissements dans le développement de produits financiers à destination des particuliers et des entreprises, et accélérer son implantation à l'international, en commençant par l'Europe continentale. Dans l'éventualité d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne sans accord, la startup a déposé une demande d'agrément auprès du régulateur irlandais pour pouvoir utiliser sa licence bancaire dans les autres pays européens. Starling Bank vise l'Allemagne et la France en priorité.

« La mise en place de notre plateforme et notre lancement au Royaume-Uni pour offrir un véritable choix aux particuliers, aux PME et aux acteurs institutionnels n'était qu'une première étape. Notre ambition est d'utiliser notre technologie pour construire une plateforme de banque numérique de nouvelle génération à l'échelle mondiale, cela va commencer par notre lancement en Europe cette année », a indiqué Anne Boden, la fondatrice et dirigeante de la startup, dans un communiqué de presse.

Créée par cette ex-directrice des opérations d'Allied Irish Bank (l'une des quatre grandes banques irlandaises), Starling Bank a obtenu sa licence bancaire complète auprès du régulateur britannique en juillet 2016. Moins connue que sa rivale Revolut, également britannique (480.000 utilisateurs en France) ou que l'allemande N26 (plus de 600.000 utilisateurs en France), la néobanque a conçu elle aussi une application mobile qui permet d'ouvrir en quelques minutes un compte courant, assorti d'une carte Mastercard. Starling Bank revendique aujourd'hui 460.000 clients particuliers et 30.000 PME. Elle entend passer le cap du million d'utilisateurs d'ici la fin de l'année.

Place de marché et infrastructure bancaire ouverte

Pour se distinguer de la concurrence, Starling Bank a créé une place de marché dans le but de proposer « les meilleurs produits bancaires » à ses clients et s'appuie sur 11 partenaires pour étoffer son offre. Depuis l'appli, le client peut souscrire à des services de Transferwise par exemple, pour réaliser des transferts d'argent à l'international à moindre coûts ou de MoneyBox de mieux gérer son patrimoine.

Lors de la conférence Money2020 qui se tenait à Copenhague en juillet 2017, Anne Boden avait partagé sa vision de la banque :

 « Nous pensons que la banque moderne ne doit pas essayer de faire absolument tout, mais se spécialiser sur quelques services ».

Starling a ainsi développé en interne des briques de micro-services comme le paiement instantané et l'analyse des données. La startup entend surfer sur le nouveau concept d'Open Banking (banque ouverte) pour générer d'autres revenus. Elle met ainsi à disposition son infrastructure bancaire bâtie autour d'interfaces de connexion sécurisées (API). Cette plateforme dite de « Banking-as-a service » est actuellement utilisée par 20 acteurs institutionnels.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :