Orange Bank creuse son déficit avec 248.000 clients

 |   |  340  mots
(Crédits : CHARLES PLATIAU)
La banque mobile de l'opérateur accuse une perte d'exploitation de 169 millions d'euros en 2018, contre 93 millions l'année précédente. Le produit net bancaire d'Orange Bank, rogné par les primes de bienvenue, a reculé de 41%.

Orange avait prévenu que le lancement de son activité bancaire générerait des pertes les premières années et cela se confirme : peu d'indicateurs sont dans le vert. Orange Bank a dégagé un résultat d'exploitation négatif de 169 millions d'euros en 2018, selon les résultats annuels de l'opérateur publiés ce jeudi 21 février, près du double de l'année précédente (93 millions), marquée par seulement quelques semaines d'activité. Le produit net bancaire (PNB) de la banque mobile est extrêmement modeste, seulement 43 millions d'euros en 2018, en baisse de 41,1%,"notamment liée aux coûts d'acquisition des clients de la nouvelle offre bancaire et digitale lancée le 2 novembre 2017 en France métropolitaine", souligne le groupe.

Orange Bank, comme de nombreuses banques en ligne, versent de généreuses primes de bienvenue aux nouveaux clients qui sont déduites des revenus. Sur le plan commercial, la machine semble repartie.

« En matière de services financiers, Orange Bank a convaincu près de 250.000 clients en France », déclare simplement Stéphane Richard, le Pdg d'Orange, cité dans le communiqué des résultats.

Le chiffre exact au 31 décembre est de 248.000 clients. Orange Bank ne précise pas le pourcentage de clients actifs, sachant qu'elle facture des frais d'inactivité de 5 euros par mois si les clients n'effectuent pas trois opérations (paiement ou retrait) dans le mois. Ce chiffre de 248.000 clients est modeste en comparaison de Boursorama (1,7 million fin 2018), de compte Nickel (1,1 million) ou encore Revolut (550.000 annoncés en France ce jeudi, comme N26 plus ou moins) mais c'est plus que BforBank du Crédit Agricole (215.000 à fin octobre 2018).

Pour éponger ces pertes, la banque détenue à 65% par l'opérateur et à 35% par Groupama a été renflouée : Orange a souscrit à hauteur de 101 millions d'euros à une augmentation de capital d'Orange Bank.

Lors d'une journée avec les investisseurs fin novembre, l'opérateur avait indiqué espérer qu'Orange Bank serait rentable en 2023 en France et en Espagne où la banque sera lancée au second semestre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/02/2019 à 15:42 :
Disparu dans 2 ans. Les banques en ligne actuelles sont largement devant. Bye bye....
a écrit le 22/02/2019 à 8:09 :
La banque est un métier de services... qui a eu affaire au SAV Orange ne veut pas de cela pour sa banque...
D'ailleurs combien de salariés Orange sur les 248 000 clients... eux ont accès en interne au téléphone au support s'ils ont des soucis...
A fuir !!!
a écrit le 22/02/2019 à 1:11 :
Alors Mr Richard ! cherchez encore un bouc émissaire.
a écrit le 21/02/2019 à 22:00 :
Une nouvelle erreur industrielle après celle de tout miser sur la fibre avec ses coûts exhorbitants d’installations alors que la 5g arrive, aussi appelée « fibre sans fil »

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :