Pour surmonter le Brexit, le superbanquier Mark Carney maintenu à la tête de la Banque d'Angleterre

 |   |  482  mots
Agé de 53 ans, Mark Carney, de nationalité canadienne, est arrivé à la tête de la Bank of England (BoE) le 1er juillet 2013. Il est également président du Conseil de stabilité financière (FSB), une émanation du G20.
Agé de 53 ans, Mark Carney, de nationalité canadienne, est arrivé à la tête de la Bank of England (BoE) le 1er juillet 2013. Il est également président du Conseil de stabilité financière (FSB), une émanation du G20. (Crédits : POOL New)
Le Canadien a accepté de rester gouverneur de la Bank of England jusqu'en janvier 2020, afin de maintenir la stabilité pendant la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Il devait quitter ses fonctions en juin prochain.

A près de six mois du Brexit effectif, officiellement le 30 mars prochain, Londres choisit la stabilité. Le ministre des Finances britannique, Philip Hammond a annoncé ce mardi 11 septembre que le gouverneur de la Banque d'Angleterre (Bank of England), Mark Carney, avait accepté le prolongement de son mandat jusqu'au 31 janvier 2020, afin d'aider à la période de transition qui s'ouvre avec la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Son mandat, qui avait été déjà prolongé d'un an, arrivait à échéance en juin 2019.

"Je suis ravi que le gouverneur ait accepté de conserver ses fonctions pour sept mois supplémentaires afin d'accompagner une sortie sans heurts de l'Union européenne et assurer une stabilité vitale à notre économie" a déclaré le Chancelier de l'Echiquier, Philip Hammond, cité dans le communiqué.

Il a insisté sur la nécessité de la "continuité" pendant cette "période exceptionnelle".

Pour un "Brexit réussi"

De nationalité canadienne, Mark Carney, 53 ans, diplômé de Harvard et d'Oxford, fut gouverneur de la Banque du Canada de 2008 à 2013 après avoir travaillé 13 ans chez Goldman Sachs. Il est arrivé à la tête de l'institution britannique le 1er juillet 2013 : il était le premier étranger nommé à ce poste prestigieux. Il avait toutefois prévenu qu'il ne souhaitait effectuer qu'un mandat de cinq ans, et non les huit ans réglementaires, pour ne pas rester trop longtemps éloigné de sa famille.

"Je suis prêt à faire tout ce qui est en mon pouvoir pour promouvoir à la fois un Brexit réussi et une transition efficace à la Banque d'Angleterre et je confirme que je serais honoré de prolonger mon mandat jusqu'en janvier 2020" écrit Mark Carney dans une lettre datée du 11 septembre rendue publique par le ministère.

La façon dont Mark Carney a géré la période tumultueuse après le référendum de juin 2016 a été appréciée des milieux d'affaires. Le gouverneur avait décidé, avec le comité de politique monétaire, de baisser le taux d'intérêt de la Banque d'Angleterre pour aider l'économie à résister au choc provoqué par l'issue inattendue de ce vote. Les partisans du Brexit avaient jugé ses prévisions économiques beaucoup trop sombres. En novembre dernier, la Bank of England a, pour la première fois depuis la crise de 2008, relevé ses taux d'intérêt pour contrer l'inflation accélérée depuis le vote en faveur du Brexit. Elle les a de nouveau relevés en août dernier, à 0,75%.

Mark Carney est aussi président du Conseil de stabilité financière (FSB), une émanation du G20. Il a joué un rôle déterminant dans la prise de conscience et la mise en mouvement du secteur de la finance sur les enjeux climatiques, en créant la Task Force Climate-related Financial Disclosures (TCFD), le groupe de travail sur le reporting financier des risques liés au climat.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/09/2018 à 7:25 :
Santaaa barbaraaa.... épisode 3525, toujours du suspens.
Mike quittera t il la tête de la banque?
Jeniffer sera t elle bien informée avant d aller travailler ce matin sur un sujet qui la dépasse? Elle oubliera encore une fois de dire à son mari combien ils sont heureux d être ensemble malgré les tracas de la vie.
John, son mari découvrira t il que cela ne changera rien à sa vie, mais qu en tant que pigiste il lui faut informer le monde de toutes sortes d inutilités en n oubliant pas de ne pas rentrer trop profondément dans un sujet dont il n a aucune compétence?
Prochain épisode du Brexit demain même heure.
Réponse de le 12/09/2018 à 8:20 :
Et Albion avait demandé le divorce mais elle ne sait plus où elle en est, elle se rend compte qu'elle éprouve encore des sentiments, Boris Johnson l'avait convaincu mais elle se demande s'il n'a pas menti.
a écrit le 12/09/2018 à 5:14 :
Profession : Super banquier. Impressionnant, isn't ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :