Coronavirus : l'Eurogroupe se dit prêt à prendre des mesures budgétaires

 |   |  276  mots
(Crédits : YVES HERMAN)
Bruxelles, Belgique | AFP | mercredi 04/03/2020 - 18:21 UTC+2 | 274 mots Les pays membres de la zone euro sont prêts à prendre des mesures de nature budgétaire pour protéger l'économie européenne de l'impact de l'épidémie provoquée par le nouveau coronavirus, a affirmé mercredi le président de l'Eurogroupe, Mario Centeno.

"Nous sommes prêts à prendre de nouvelles mesures. Ceci inclut des mesures budgétaires, où cela serait nécessaire, car elles pourraient être nécessaires pour soutenir la croissance", a déclaré le ministre portugais des Finances à Lisbonne, après une conférence téléphonique avec ses homologues européens. Les règles budgétaires européennes prévoient une clause qui "autorise une déviation temporaire de la trajectoire d'ajustement" à condition qu'il soit "prouvé que la dépense additionnelle est liée à l'évènement exceptionnel", a-t-il précisé.

"Nous n'épargnerons aucun effort (...) pour protéger nos économies contre des conséquences plus importantes" que celles déjà constatées, a ajouté M. Centeno, en reconnaissant la difficulté à prévoir avec précision l'impact que l'épidémie pourra avoir. "Toutes les analyses convergent et anticipent un impact temporaire suivi d'une certaine reprise", a-t-il toutefois ajouté.

La Fed a baissé ses taux d'intérêt

Le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, avait souhaité avant la conférence téléphonique que l'Eurogroupe mette "sur la table la possibilité de recourir à la relance budgétaire comme l'a fait le G7".

Les pays riches se mettent en ordre de bataille pour immuniser l'économie mondiale contre le coronavirus qui progresse dans le monde et qui a déjà fait plus de 3.200 morts. La banque centrale américaine (Fed), la plus puissante du monde, a ainsi baissé en urgence ses taux d'intérêt, une décision spectaculaire, inédite sous cette forme depuis la crise financière de 2008, tandis que la Banque mondiale a annoncé un plan d'urgence de 12 milliards de dollars

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/03/2020 à 9:36 :
On comprend pourquoi la finance est contente l'argent public va encore couler à flot dans ses paradis fiscaux.
a écrit le 05/03/2020 à 9:04 :
"pour protéger l'économie européenne"

Non pour protéger la finance européenne, tout le monde le sait car tout le monde a internet hein, à savoir la principale ennemie des citoyens européens.

Bienvenu en UERSS, empire prévu pour durer mille ans.
a écrit le 05/03/2020 à 8:31 :
Alors s'ils sont prêts à prendre des mesures, comme Pierre DAC "pouvait le faire" autrefois, c'est que ça va leur prendre du temps et faire "pschittt"... Les nains bruxellois ont toutes les audaces ! Déjà qu'ils n'arrivent pas à se remettre des conséquences budgétaires et économiques du Brexit...
a écrit le 04/03/2020 à 20:14 :
Imprimer des billets et vendre des seringues pour de nouveaux vaccins ?
a écrit le 04/03/2020 à 19:21 :
Si "le travail" avait été bien fait depuis sa création, l'UE n'aurait pas eu a prendre des décisions de secours!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :