La Société Générale annonce qu'elle va durcir ses conditions de crédit

 |   |  272  mots
Le deuxième banque française va durcir ses conditions d'octroi de crédit. Mais elle ne compte pas modifier sa stratégie dans ses activités de marché.

 La Société Générale a reconnu ce jeudi qu'elle allait durcir ses conditions d'octroi de crédits alors que la crise de liquidité renchérit le coût des emprunts sur le marché interbancaire. "Le plus dur est de convaincre nos clients que nous sommes amenés à augmenter nos conditions parce que, tout simplement, le coût de nos ressources a augmenté", a reconnu Jean-François Sammarcelli, le directeur du pôle "banque de détail en France", lors d'une conférence de presse.

Pour autant, "nous ne vivons pas un credit crunch en France", c'est à dire une raréfaction du crédit, a-t-il estimé. "Nos encours (le stock) de crédits continuent à se développer même si la production instantanée (les nouveaux crédits accordés) se réduit", a-t-il insisté.

Par ailleurs, la Société Générale ne compte pas changer de stratégie dans les activités de marchés, dont les pertes cumulées liées à la crise et la fraude présumée ont atteint près de 10 milliards d'euros. La Banque compte au contraire saisir les "opportunités fantastiques" offertes par la disparition ou l'affaiblissement des banques d'investissement américaines.

Enfin, la banque a défendu son implantation en Russie, où une grave crise de confiance dans le système bancaire a conduit à la fermeture temporaire de la Bourse de Moscou la semaine dernière. Le directeur général de Rosbank, Vladimir Golubkov, a ainsi assuré que la filiale russe n'avait "aucun problème" de financement car elle pouvait s'appuyer sur les dépôts de ses 3 millions de clients.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :