La tour Eiffel se pare des couleurs de la COP21

 |   |  424  mots
Appelée Un Cœur, un arbre, l'installation artistique vise à sensibiliser les citoyens sur le poids des actions individuelle et à insister sur la possibilité d'atteindre l'objectif d'un accord ambitieux lors de la COP21.
Appelée "Un Cœur, un arbre", l'installation artistique vise à sensibiliser les citoyens sur le poids des actions individuelle et à insister sur la possibilité d'atteindre l'objectif d'un accord ambitieux lors de la COP21. (Crédits : Reuters)
Depuis dimanche, et jusqu'au 4 décembre, des images et des messages appelant à 100% d'énergies renouvelables sont projetés sur le plus célèbre des monuments parisiens.

L'icône de Paris devient celle d'un futur où l'énergie serait à 100% renouvelable. Le jour d'ouverture de la COP21, quelques heures après la chaîne humaine formée par des dizaines de milliers de manifestants dans les rue du 11e arrondissement et alors que la police tentait d'arrêter place de la République quelques fauteurs de troubles, un nouvel éclairage a investi la tour Eiffel.

Une succession d'images et messages conçus par l'artiste belgo-tunisienne Naziha Mestaoui, appelant à abandonner complètement les énergies fossiles et à protéger les forêts du monde, ont été projetées sur le monument parisien.

Un arbre réel pour chaque arbre virtuel

Appelée "Un Cœur, un arbre", l'installation artistique vise à sensibiliser les citoyens sur le poids des actions individuelle et à insister sur la possibilité d'atteindre l'objectif d'un accord ambitieux lors de la COP21. Grâce à une application payante, le battement de cœur de tout chacun peut donner naissance à un arbre virtuel ou à un message sur la tour Eiffel.

L'oeuvre d'art numérique est associée à une initiative de reforestation. Pour chaque arbre virtuel, un arbre réel sera en effet ensuite planté dans un des sept programmes de reforestation que le projet compte sur les cinq continents.

"Vous devriez lever vos voix"

L'installation a été inaugurée dimanche soir par le secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-Moon, ainsi que par l'actrice française Marion Cotillard. La veille de l'arrivée à Paris de quelque 150 chefs d'Etat et de gouvernement, Ban Ki-Moon a exhorté les citoyens du monde à se faire entendre:

"Vous devriez lever vos voix et demander à vos leaders de comptes face à leurs promesses. Nous devons rendre le monde meilleur pour tout le monde", a-t-il déclaré.

Nicolas Hulot, envoyé spécial du président français pour l'environnement, présent aussi à la cérémonie d'inauguration, est pour sa part revenu implicitement sur les attentats qui ont frappé la capitale, en affirmant:

"Ce travail nous rappelle que, dans une forêt, nous entendons les arbres qui tombent, mais nous n'entendons pas les 1.000 jeunes arbres qui poussent. Dans les villes, nous entendons les dix idiots qui tuent, mais nous n'entendons pas les millions de personnes qui aiment".

Après les attentats du 13 novembre, l'auteure a d'ailleurs décidé d'intégrer à son oeuvre de nouveaux messages d'unité et d'espoir, ainsi que le hashtag #NousSommesUnis.

L'installation sera maintenue jusqu'au 4 décembre.

____

EXTRAIT VIDEO Lors du Forum Smart City organisé par La Tribune, Naziha Mestaoui est revenu sur le projet "One Heart One Tree"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/11/2015 à 15:54 :
Le vert, couleur de la chlorophylle, sans quoi la photosynthèse du bon CO2 (pas polluant celui la) ne serait pas possible. Tout un symbole !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :