Molex : pour les prud'hommes, licencier alors que l'usine était rentable n'était pas justifié

Les licenciements décidés par la filiale de l'américain Molex à l'usine de Villemur-sur-Tarn en 2009 sont jugés n'étaient pas justifiés selon les prud'hommes de Toulouse.

2 mn

En 2009 un plan social avait concerné 283 salariés de l'usine française appartenant à une filiale française à l'américain Molex à Villemur-sur-Tarn (Haute-Garonne).
En 2009 un plan social avait concerné 283 salariés de l'usine française appartenant à une filiale française à l'américain Molex à Villemur-sur-Tarn (Haute-Garonne).

Tout un symbole. Les licenciements de Molex étaient "sans cause réelle et sérieuse". C'est ainsi que les prud'hommes de Toulouse ont qualifié jeudi le plan de réduction d'effectif de 2009 qui a touché 283 salariés de l'usine française appartenant au géant américain Molex à Villemur-sur-Tarn (Haute-Garonne).

En pleine crise industrielle en France, ce plan social chez Molex avait été décidé alors que l'usine était rentable. La filiale française du fabricant de composants électroniques a depuis été liquidée en 2010. 

Plus de 100.000 euros d'indemnités pour certains

Mais le combat de ses anciens salariés s'est poursuivi en justice. Quelque 190 anciens salariés de l'usine concernés par ces licenciements avaient engagé des poursuites. Ils réclamaient un montant global de 22 millions d'euros. Le chiffre total des indemnisations finalement accordées par la juridiction n'a pas été transmis. Mais, dans plusieurs cas, elles dépassent les 100.000 euros selon l'avocat de ces salariés, Me Jean-Marc Denjean. 

Un porte-parole du groupe américain a indiqué à l'AFP que "Molex Inc. envisage très sérieusement de faire appel" du jugement des prud'hommes. L'entreprise a déjà versé 24 millions d'euros au titre du plan social, selon l'estimation d'une source proche du dossier. 

Le groupe américain pourrait être condamné à payer

Le mandataire liquidateur et les AGS, organisme patronal français garantissant le paiement des licenciements, sont condamnés à payer avant Molex Inc. Cependant, ils peuvent se retourner contre le groupe américain pour qu'il les rembourse.

Pour mémoire, les dirigeants français de l'usine avaient déjà été condamnés au pénal à six mois de prison avec sursis pour "entrave au fonctionnement du comité d'entreprise" pour avoir préparé en secret la fermeture de l'usine sans avoir été contraints par des difficultés économiques. 

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 33
à écrit le 30/03/2014 à 13:01
Signaler
Avant de critiquer les. Prud'hommes , rappelez vous que ce sont dès juges PARITAIRES ( c'est a dire 2 juges salariés et 2 juges employeurs ) donc il existe tout de même des patrons qui osent dire que d'autres patrons se comportent comme des gorêts !

à écrit le 30/03/2014 à 10:36
Signaler
Molex est un bon exemple du gâchis de nos pépites industrielles, parfaitement viables revendues à des multinationales sans foi ni loi, largement anti-Françaises. La perte du pouvoir financier veut dire la perte programmée de nos entreprises; grande...

le 30/03/2014 à 11:06
Signaler
Responsabilité des politiques certainement, tant ils ont accepté de tout subordonner à la finance. Mais les services publics ??? vous mélangez tout ! Qu'ont à voir là-dedans les policiers, les employés des hôpitaux, les enseignants etc. ?

à écrit le 30/03/2014 à 3:21
Signaler
opposer droit de propriete au droit de l'emploi, ca rime a quoi!

le 30/03/2014 à 11:10
Signaler
Ca rime à ceci : a) les emplois financent le pays, y compris ses infrastructures et son système éducatif. La perte des emplois cela conduit petit à petit à ce que les conditions économiques se dégradent, que les entreprises n'aient plus un contexte ...

à écrit le 30/03/2014 à 3:09
Signaler
pour bien faire, les politiques devraient laisser toit un chacun investir sans subvention de l'etat, mais aussi le libre champ de changer de cap suivant la conjucture, ainsi l'etat donc l'argent du contribuable serait plus efficace ailleurs, il suffi...

à écrit le 29/03/2014 à 13:25
Signaler
qui a vendu cette unite aux ameriains lui doit payer pour trahison ex labinal les tours de passe passe

à écrit le 29/03/2014 à 13:22
Signaler
et combien d'autres ont ete ferme avec des faux bilans ou des fausses comptabilites voir faire un devis pour une filliale en province la realiser a paris et prouvez que vous n'etes pas rentables car trop cher mois je vous fait un devis fabricatio...

à écrit le 29/03/2014 à 13:15
Signaler
La notion de rentabilité est très subjective selon les critères des uns ou des autres et vu d'outre-atlantique, la vision devait être différente. Une délocalisation dans un pays low-cost permettait certainement de réaliser un profit encore plus inté...

à écrit le 29/03/2014 à 10:21
Signaler
Qu'en est-il de la propriété ? Nos "juges" et le personnel politique spolient sans cesse les propriétaires d'entreprises ! Ce n'est pas très attractif Messieurs les "décideurs" politiques ! Décideurs ou décapiteurs d'entreprises ? N'oubliez pas que ...

le 29/03/2014 à 15:47
Signaler
lees dits créateurs d'entreprises ont reçu combien de subventions, exemptions de charges et autres terrains gratuits etc....

le 30/03/2014 à 11:16
Signaler
Ils sont surtout totalement responsables pour avoir accepté progressivement depuis 30 ans de tout subordonner à la finance, d'avoir engagé nos pays dans l'ultra-libéralisme destructeur. Les pays qui s'en sortent le mieux (hors ceux qui ont du pétrole...

le 30/03/2014 à 13:06
Signaler
Les juges prud'hommes sont des patrons et des salariés a égalité ! On ne peut pas les suspecter de parti pris Lorsqu'ils jugent qu'une entreprise a tort c'est en toute parité

à écrit le 28/03/2014 à 21:52
Signaler
Molex est le plus bel exemple aux USA pour décourager les investissements en France ... Imaginez un peu, qu'un groupe décide de fermer une de ses usines et qu'après avoir payé 24 Mio € de plan social, il est encore condamné à payer 4. 3 Mio de so...

le 29/03/2014 à 8:32
Signaler
Vous mettez la justice Francaise en cause? Ils peuvent aller en appel ou autre. Il n y a pas fumée sans feu: s ils ont perdu au tribunal, soit ils ont des mauvais avocats (les avocats des salariés sont meilleurs?), soit ils ignorent les lois en Fran...

le 30/03/2014 à 8:12
Signaler
Gros jaloux

le 30/03/2014 à 10:32
Signaler
Paulo +1000. On peut toujours discuter la décision de fermeture de cette usine. Il n'en restera pas moins vrai que le coût en est prohibitif pour ne pas dire délirant. Dans le contexte d'un effondrement des investissements étrangers en France l'année...

à écrit le 28/03/2014 à 17:51
Signaler
Il est honteux que la justice française agisse ainsi. La fermeture de Molex France était parfaitement justifiée. Le personnel a refusé six plans de redressement, forçant le groupe a perdre 8 milliards d’euros par ans. Ces 8 milliards de perte par ...

le 29/03/2014 à 8:29
Signaler
attention: toute fermeture d entreprise est un échec. Prenons le cas suivant: une entreprise qui perd de l argent est rachetée. Tous les brevets, machines etc. sont transférés vers l'étranger et l entreprise qui perd de l argent (et n a plus de subst...

le 30/03/2014 à 11:20
Signaler
à HONTEUX L'article rappelle précisément que l'usine était rentable... et vous osez écrire que le groupe perdait 8 milliards par an en France (notez qu'avec 283 salariés, même en n'ayant aucune recette on serait très très loin de 8 milliards, au plu...

le 30/03/2014 à 14:39
Signaler
Honteux,même pas je te réponds tellement tes commentaires sont grotesques!!!

à écrit le 28/03/2014 à 13:59
Signaler
Avant de hurler sur les prud'hommes et d’interpréter à tort et a travers. Il s'agit juste d’un détournement du licenciement économique, faux prétexte pour liquider à moindre frais une entreprise viable. Donc que les bien pensant qui prônent le n'im...

à écrit le 28/03/2014 à 12:59
Signaler
ENcore une decision qui va faire perdre beaucoup d'emplois à la france mais pas etonnant aux prud'hommes

le 30/03/2014 à 11:26
Signaler
C'est la gestion financière et de plus en plus court termiste des entreprises (en particulier américaines) qui fait s'effondrer progressivement les économies occidentales. D'ici 20 ans elles seront écrabouillées et on regrettera le temps où cela marc...

à écrit le 28/03/2014 à 11:08
Signaler
molex fait parti des revendications du medef et du ps ainsi que la majorite des politiques a savoir simplements apres etude la possibilite de production a cout moindre est possible et dans ce cas fermeture de production en cours peut importe les c...

à écrit le 28/03/2014 à 10:05
Signaler
Encore une décision qui va contre l'attractivité de la France pour l' implantation d'une société étrangère : aucune garantie juridique quant au cout des licenciements en cas de restructuration.

le 28/03/2014 à 10:45
Signaler
Si vous étiez à la place des salariés de Molex pas sur que vous tiendriez le même discours, facile de critiquer quand on vit dans un cocon, mais pour combien de temps...

le 28/03/2014 à 10:58
Signaler
sinistre crétin ! laisser des commentaires pareil faut l'faire ! "la garantie juridique du cout d'un licenciement" ! elle est bonne celle là ! faut oser.

le 28/03/2014 à 11:28
Signaler
Vous avez raison: cela fait des années que je milite pour le retour de l'esclavage en France, seul moyen de permettre le retour de l'investissement étranger.

le 29/03/2014 à 16:08
Signaler
Vais vous en donner un autre d'exemple: Freescale:entre 10 et 30 millions d'euros de bénéfice sur le site de Toulouse entre 2006 et 2012...sauf en 2008 où ils annoncent de mémoire entre 10 000 et 20 000 euros de benef...et comme par hasard annonce d...

le 30/03/2014 à 10:50
Signaler
Les réponses au commentaire de elgfin agressifs voir grossiers attestent du niveau pitoyable de culture économique en France. Fausse compassion, bienpensance à quatre sous et attitude de donneurs de leçons... Tout ça illustre un refus général du fonc...

le 30/03/2014 à 12:31
Signaler
J'invite les détracteurs à suivre le feuilleton Constellium et la dilapidation des ses usines avec la garantie d'un profit faramineux pour les actionnaires et aux frais d'un état français qui en a grassement subventionné le mécanisme aux frais du con...

le 30/03/2014 à 14:37
Signaler
Très bonne décision rendue par les prud'hommes,tant mieux pour les anciens Mollex et vivement la même décision pour nous les anciens Freescale à l'automne 2014!!!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.