Daher étudie une ouverture de son capital

 |   |  258  mots
Daher veut augmenter son capital pour investir
Le groupe français d'aéronautique et de défense étudie une augmentation de capital pour soutenir une seconde phase d'investissement de 250 millions d'euros.

Le groupe familial français Daher, spécialisé dans l'aéronautique, la défense, le nucléaire et l'automobile étudie une ouverture de son capital sans que le contrôle des actionnaires actuels soit remis en cause. Son principe a reçu le feu vert du conseil d'administration. « Nous ne nous sommes pas mis en négociation active », a indiqué en fin de matinée Patrick Daher le président du groupe éponyme. « Nous sommes très sollicités. Il y a peu de d'entreprise en France et en Europe qui ont vocation à renforcer leur statut d'équipementier de rang 1 ». Patrick Daher avoue une préférence pour des capitaux qui s'inscrivent dans une logique de long terme », comme des fonds souverains ou certains acteurs industriels.


Cette augmentation de capital vise à soutenir une seconde phase d'investissement de 250 millions d'euros prévus pour le développement du groupe. Celui-ci va réaliser une première phase du même montant également pour financer le rachat à EADS l'entreprise Socata, spécialisée dans les petits avions d'affaires et dans les aérostructures, mais aussi les coûts de développement et d'industrialisation des parties de l'Airbus A350 obtenus. Daher, entend d'ici à 2012 continuer de monter en puissance dans l'aéronautique tout en faisant « émerger » un, voire deux secteurs, qui serviront de relais de croissance. A ce titre une acquisition pourrait intervenir à partir de 2010 dans le nucléaire, l'automobile ou la défense.


Daher vise un chiffre d'affaires de 620 millions d'euros en 2008 (d'environ un milliard en 2009 (avec Socata) et de 1,2 milliard en 2012.


 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :