Airbus réduit ses cadences de livraisons d'A380

 |   |  283  mots
L'avionneur filiale d'EADS dit prendre en compte les effets de la crise économique. Il ne livrera cette année que 14 très gros porteurs A380 contre 18 prévus jusque là.

Airbus, grande filiale du groupe européen d'aéronautique, d'espace et d'armement EADS, vient d'annoncer qu'il change son calendrier de livraisons de son très gros porteur A380 pour 2009 et 2010.

Il indique qu'"en raison de la crise économique et aéronautique actuelle et à la suite de demandes spécifiques de report des clients" , il "prévoit de livrer 14 appareils double-pont en 2009 et plus de 20 en 2010". Jusqu'à maintenant, il tablait sur 18 livrraisons en 2010.

Le groupe ajoute que "Les cadences de production et les livraisons, actuelles et futures, dépendent de la demande des compagnies et de la disponibilité du financement des clients. Airbus prendra des mesures pour atténuer les effets négatifs de son nouveau calendrier A380 sur la trésorerie disponible de la société. Il n'y aura pas d'impact significatif sur l'EBIT", l'excédent brut d'exploitation.

Airbus confirme par ailleurs ses intentions affichées en février, à savoir une réduction des cadences de production des appareils de la famille A320 de 36 à 34 exemplaires par mois à partir d'octobre 2009. Il précise que "les cadences de production des appareils de la famille A330/A340 sont actuellement de 8,5 appareils par mois. Le processus de développement de l'A350XWB se poursuit à plein régime". Cet appareil (XWB signifie extra wide body, fuselage très large) doit venir concurrencer le futur Boeing B787.

Airbus tente de rassurer en indiquant enfin qu'il confirme "son objectif de livrer en 2009 sensiblement le même nombre d'appareils qu'en 2008, une année record pour la société (483 appareils)." Les livraisons sont l'élément générateur essentiel du chiffre d'affaires d'un avionneur, les compagnies aériennes et loueurs clients ne payant qu'un accompte lors des prises de commandes.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :