Remaniement en vue chez Thales

 |   |  335  mots
Plusieurs rumeurs de remaniement du management de Thales courraient ces derniers jours au sein du groupe.

La montée en puissance de Dassault Aviation dans le capital de Thales et l?arrivée de Luc Vigneron à la présidence commencent à avoir de sérieuses répercussions sur le management du groupe d?électronique. Le départ du directeur général chargé de l?Asie, l?Afrique, le Moyen Orient et l?Amérique latine Alexandre de Juniac est quasi acquis. Ce dernier  tient la corde pour remplacer Stéphane Richard en tant que directeur de cabinet de la ministre de l?Economie Christine Lagarde, indique-t-on de sources concordantes. Ce qui confirme l?information du site web du "Nouvel Obs". "La décision n?est pas prise", précise-t-on à La Tribune.fr de source proche du dossier. Le futur bras droit de la ministre de l'Economie est un fidèle de Nicolas Sarkozy. Il faisait déjà partie de ses conseillers à Bercy de 1993 à 1995 quand le chef de l'Etat actuel était ministre du Budget.

Son départ, s?il se confirmait, va libérer une place dans le management de Thales. Toutefois, des rumeurs contradictoires circulaient dans les couloirs du groupe d?électronique. D?autant que Luc Vigneron serait extrêmement discret sur ses intentions de bousculer l?organisation actuelle de l?électronicien. Qui pour remplacer Alexandre de Juniac? Le nom de Jean-Georges Malcor, l?actuel patron de la division aéronautique, qui avait remplacé en janvier dernier François Quentin, circulait ces derniers jours. L?ancien patron de la division Aéronautique, qui avait été pressenti comme numéro un, puis comme numéro deux de Thales, pourrait quant à lui retrouver les commandes de son ancienne division, selon certains. Ce qui serait considéré comme un échec. D?autres assuraient qu?il préparait son départ pour Dassault Aviation où un poste l?attend.


D?une manière générale, les observateurs tablent sur au moins quatre départs au sein du comité exécutif. Un premier est en train de finaliser son départ. A qui le tour ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :