Dassault souffre, la France lui achète des Rafale

 |   |  238  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Dassault Aviation a subi un recul de 8% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre à 908,7 millions d'euros. Sur les neuf premiers mois, il cède 9% à 2,292 milliards. Le ministère de la Défense lui commande 60 avions de combat Rafale supplémentaires.

Le constructeur aéronautique français Dassault Aviation a subi un recul de 8% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre à 908,7 millions d'euros. Sur les neuf premiers mois, le chiffre d'affaires cède 9% à 2,292 milliards.
 

L'avionneur souligne avoir subi des annulations et des reports de livraison, notamment dans le secteur des avions d'affaires qui l'ont amené à revoir à la baisse ses cadences de production et à mettre en place depuis septembre des mesures de chômage partiel.

Hasard de calendrier,c'est ce même jour que le ministre de la Défense, Hervé Morin, annonce avoir approuvé une nouvelle commande de 60 avions de combat Rafale pour la Marine et l'armée de l'Air fabriqués justement par Dassault. Une commande certes prévue dans la loi de finances 2009 et par la loi de programmation militaire pluriannuelle mais qui tombe bien.

Elle porte à 180 le nombre de Rafale commandés par le ministère de la Défense dont près de 80 déjà livrés. Au total, la France a prévu d'en acheter 294 dont 60 en version Marine. Le prix unitaire pour la France est estimé à 50 millions d'euros mais en prenant en compte les coûts de développement et de maintenance, il double presque à 96 millions.

Reste maintenant à vendre l'avion à l'export. On attend une commande venue du Brédil. D'autres pays comme les Emirats arbes unis, le Koweït, Oman, le Qatar, voire la Libye ou encore la Suisse s'y intéressent.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :