L'A400M fait passer EADS dans le rouge en 2009

 |   |  414  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le groupe européen d'aéronautique d'espace et d'armement, maison mère d'Airbus a accusé une perte nette en 2009 de 763 millions d'euros. Le groupe a été affecté par les difficultés du programme de l'A400M mais également de l'A380. Le groupe ne prévoit pas de verser de dividende pour l'exercice 2009.

Sans surprise, le groupe européen affiche en 2009 une perte nette de 763 millions d'euros contre un bénéfice de 1,572 milliard un an plus tôt. Avant les charges de l'A400M, l'Ebit 2009 (résultat opérationnel) s'affiche à 2,2 milliards d'euros alors qu'avec cette charge et les effets de changes, l'Ebit ressort en déficit de 322 millions. En 2008, l'Ebit s'affichait à 2,5 milliards d'euros.

EADS a  notamment été pénalisé par une nouvelle provision de 1,8 milliard d'euros au titre du programme A400M et par une charge de 240 millions liée au programme A380, auxquelles s'ajoutent des effets de change défavorables. Le chiffre d'affaires s'est établi à  42,8 milliards d'euros contre 43,265 milliards en 2008.

Concernant les perspectives,  le groupe vise un résultat opérationnel d'environ un milliard d'euros en 2010. EADS espère également une stabilisation de son chiffre d'affaires et compte augmenter la cadence de production de ses A320 en décembre 2010. Il annonce également la poursuite du programme A400M. Il anticipe aussi une détérioration des taux de couverture qui aura un impact d'un milliard  d'euros par rapport à 2009.

Par ailleurs, EADS recommande de ne pas verser de dividende pour l'exercice 2009. Cependant, le groupe prévoit de verser un dividende sur la base des prévisions actuelles en 2010, selon les déclarations de Louis Gallois, le président exécutif d'EADS.

Il précise également qu' en 2010, "Airbus prévoit de livrer au même niveau d'aéronefs comme en 2009 et les nouvelles commandes brute devrait se situer entre 250 et 300 avions. Eurocopter devrait livrer environ 6% de moins d'hélicoptères en 2010 par rapport à 2009" précise un communiqué publié ce mardi.

En outre, Airbus devrait  livrer le même nombre d'avions cette année qu'en 2009 (498 livraisons) et espère placer entre 250 et 300 commandes brutes. Eurocopter de son côté prévoit une baisse de ses livraisons de 6%. "Le redressement progressif du trafic aérien et des revenus des compagnies aériennes, notamment sur les marchés émergents, devrait commencer par stabiliser leurs finances avant d'enclencher un mouvement de reprise des commandes d'avions", explique EADS dans un communiqué.

Le groupe a hier soir annoncé son intention de retirer sa filiale Airbus de la course aux ravitailleurs américain. Son principal concurrent Boeing est désormais seul en lice pour ce contrat.

Dans un communiqué séparé, Airbus annonce qu'il augmente les taux de production de sa famille des moyens-courriers A320 (avec encore 2300 appareils à livrer) de 34 à 36 par mois à partir de décembre 2010. Ceux des A330:A340 restent à huit mensuels.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :