La France va acheter des avions-ravitailleurs à Airbus

 |   |  614  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Selon les déclarations du ministre de la Défense, Paris achètera des avions-ravitailleurs à Airbus en 2013. Gérard Longuet a déclaré également que le Qatar et le Koweit sont intéressés par le Rafale et que le projet de drone Male n'est pas réservé à Dassault et BAE systems.

La France achètera des avions-ravitailleurs à Airbus en 2013, a déclaré lundi le ministre de la Défense, Gérard Longuet. "Notre volonté est bien d'acheter des MRTT de chez Airbus", a déclaré le ministre lors d'une rencontre avec l'Association des journalistes professionnels de l'aéronautique et de l'espace (AJPAE), faisant référence au "Multi-Role Tanker Transport".

Paris n'avait jamais officiellement fermé la porte à l'acquisition d'avions-ravitailleurs auprès de l'américain Boeing, mais Gérard Longuet a souligné qu'une telle option n'était plus à l'ordre du jour. Le Pentagone a accordé au début 2011 un contrat d'avions-ravitailleurs de 35 milliards de dollars à Boeing au détriment de la filiale du groupe européen d'aéronautique et de défense EADS.

Selon des sources industrielles, la France a envisagé de louer des avions-ravitailleurs à la Grande-Bretagne pour des raisons budgétaires et dans le cadre de l'accord de défense anglo-français, mais l'intervention en Libye a convaincu Paris que des capacités indépendantes seraient plus efficaces. La France pourrait acheter cinq à sept avions-ravitailleurs, destinés à remplacer les Boeing C-135 commandés dans les années 1960 par le général de Gaulle.

Quant au Rafale, il intéresserait le Qatar et le Koweit, selon le ministre. Leur décision dépend de celle des Emirats Arabes Unis qui négocient depuis des années l'achat de cet avion de combat, a également indiqué ce lundi le ministre de la Défense. Ce dernier a confirmé, en réponse à une question d'un journaliste de la presse aéronautique, que ces deux pays du Golfe, qui doivent renouveler leur force aérienne, s'étaient intéressés au Rafale de Dassault Aviation mais attendaient la décision des Emirats.

"Ils sont en effet intéressés mais ils ne le seront vraiment que si manifestement le premier se jette à l'eau", a-t-il déclaré. Il a formulé le voeu qu'Abou Dhabi, qui négocie l'achat de 60 Rafale, se décide "dans des délais qui permettent à deux voisins qui souhaitent être inter-opérables avec les Emirats de prendre des décisions". D'après les estimations de l'industrie, le Koweit a besoin de 18 à 22 nouveaux avions de combat et le Qatar de 24.

En novembre, Abou Dhabi avait qualifié l'offre de Dassault de "non compétitive" ouvrant à la concurrence un marché considéré jusque-là comme acquis aux Français. Paris n'a cependant pas perdu l'espoir de remporter ce marché pour le Rafale, un avion "multirôles" qui n'a jamais encore été vendu à l'étranger.

Selon le ministre, le projet de drone Male n'est pas réservé à Dassault et BAE systems

Gérard Longuet a estimé aussi ce lundi que le projet de drone de surveillance franco-britannique Male devrait s'ouvrir à d'autres industriels européens que Dassault et BAE Systems. Il semblait ainsi infléchir sa position sur ce projet qui sera un des thèmes du prochain sommet franco-britannique de la défense, ajourné en fin d'année et dont le ministre a annoncé qu'il se tiendrait en février.

Après la signature en novembre dernier d'un traité franco-britannique de coopération militaire, la France a confié cet été le développement d'un drone MALE (moyenne altitude longue endurance) à Dassault aviation en coopération avec le britannique BAE Systems, au grand dam du groupe européen EADS qui développe depuis des années le drone Talarion.

En réponse, Cassidian, la division défense d'EADS où sont représentés des intérêts allemands, espagnols et français, et le constructeur italien Alenia (Finmeccanica) ont annoncé en décembre un accord en vue de développer des drones de surveillance et de combat pour l'Allemagne et l'Italie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/01/2012 à 21:46 :
Si la technologie française (qui se paye bien sûr!!), ne plait pas à ces émirs, ils ont le choix de voir ailleurs!!! mais lorsqu'il s'agit de domaine viticole, là ils ne rechignent pas, car un chinois peut vite arriver!!! Donc, au propriétaires vendeurs de domaine viticole, n'hésitez pas, relevez le prix!!!
a écrit le 10/01/2012 à 20:14 :
Il semblerait que le pragmatisme nous mène enfin à une vision Nationale et Européenne; Il ne reste plus qu'à le faire entendre à notre grande ompagnie nationale, qui argumente en faveur d'une diversité dans le mondialisme; nous connaissons tous les inter-réactions. Reste à prendre le virage d'un tout Européen.
a écrit le 10/01/2012 à 11:03 :
mais je croyais qu'il n'y avait plus un sou dans les caisses ???
Réponse de le 10/01/2012 à 17:22 :
y'en a toujours quand il s'agit de faire la guerre, a moins que vous préférer recevoir des bombes plutot que de les faire larguer.
Des guerres, y en a plein qui arrivent. dormez bien.
Réponse de le 10/01/2012 à 17:53 :
Ces avions seront achetés à crédit, comme tout le reste en France...même les fonctionnaires français sont payés à crédit !! La France est ruiné, mais pour ce genre de connerie y'a toujours des client, surtout qu'après avoir passé 10 ans dans l'armée de l'air je peux vous dire que l'armée française est dans un état de déliquescence très avancé, genre 1939 !!
Réponse de le 10/01/2012 à 21:49 :
L'armée française est dans un état de déliquescence très avancé dites-vous???, bof, vu que les frontières n'exitent plus et donc entre qui veut sur ce territoire, l'armée française est amplement suffisante dans son état actuel!!!
Réponse de le 11/01/2012 à 10:17 :
cher Philou si vous etiez dans l armée de l air et que vous connaissez un peu votre Histoire et les appareils , vous sauriez qu en 1939 nous étions trés loin d etre en retard c est la facon de gerer la guerre qui nous la fait perdre que ce soit les avions (le dewotine 520 etait supérieur en puissance de feu et en manoeuvrabilité à un Me , meme chose pour les chars comparez un B1 face à a Pz III et même un model IV il y avait pas photo)
a écrit le 10/01/2012 à 11:01 :
L'assistanat aux lobby militaro-industriel (Dassault, EADS, Thales,...) continue; je crois qu'il faudrait étudier s'il coûte plus ou moins cher que celui des petites gens,...
a écrit le 10/01/2012 à 6:53 :
Qu'est que l'on raconte comme conneries à quelques mois des élections. Il faut plaire à ces bornés de français. on va enfin vendre des rafales et acheter des ravitailleurs à Airbus. Question: Ces ravitailleurs seront construits en France, en Chine ou en Amérique ? Cette compagnie cherchant à fuir la Zone-Euros.
Pour le moment, ce sont des paroles en l'air; juste pour influencer les électeurs.
Qu'en pense Eric Cantona ? Sa candidature; comme celle d'Eva Joly me plait; c'est mieux que le "merdier" traditionnel qui méprise 95% des électeurs français...
Jean-Claude Meslin indigné et écoeuré depuis 30 ans par la médiocrité ambiante
Réponse de le 10/01/2012 à 16:06 :
tout a fait !
je vote EVA JOLY même si elle est moche. Au moins elle est honnète
Réponse de le 11/01/2012 à 11:58 :
un footeux et une utopiste c est ce que vous souhaitez voir à la tête de la France????? vous vivez vraiment des bisounours , revoyez votre histoire en 1938 aussi le pacifisme à tout prix était de bon allois ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :