Défense : la France prête à s'offrir le drone anglo-israélien Watchkeeper

Français et Britanniques ont franchi un nouveau pas dans la coopération en matière de drones. L'armée de Terre devrait s'équiper du drone tactique britannique Watchkeeper. Ils vont préparer en outre la succession des Rafale et Eurofighter en lançant la première phase du programme de démonstration du système de combat aérien futur.
Copyright Reuters
Copyright Reuters

Cela reste timide... mais la France a quand même fait un pas dans sa stratégie d'acquisition et industrielle en matière de drones. Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, et son homologue britannique, Philip Hammond, ont franchi "un nouveau pas dans la coopération franco-britannique en matière de drones", selon le communiqué du ministère de la Défense français. Ainsi, les deux pays ont signé deux accords-cadres (MoU). Le premier lance "la première phase du programme de démonstration du système de combat aérien futur (SCAF)", qui prendra le relais des Rafale et Eurofighter à l'horizon 2030. Soit un contrat d'études de 13 millions d'euros attribué à BAE Systems et à Dassault Aviation

Watchkeeper bientôt dans l'armée de terre

Le second concerne la coopération sur le drone tactique anglo-israélien Watchkeeper (à partir d'une plateforme israélienne Hermes 450), en coopération entre Elbit et Thales UK, pour remplacer les Sperwer à bout de souffle. L'évaluation de ce système sur une période d'un an (2013) a été confiée aux soins de l'armée de terre française. "En parallèle, les ministres ont évoqué la possibilité d'une coopération militaire entre les unités spécialisées des deux armées qui emploient les mêmes systèmes", a par ailleurs précisé le communiqué.

Paris prend son temps pour le MALE

En revanche, Paris souhaite prendre son temps pour l'acquisition d'un drone MALE (Moyenne altitude et de longue endurance). "Le temps ne presse pas tant la France a pris du retard dans ce domaine", explique-t-on dans l'entourage du ministre. D'autant qu'il n'y a pas encore de rupture capacitaire, estime-t-on. La rénovation des drones Harfang permettrait de faire la soudure avec une solution intérimaire. C'est là où la décision n'est pas facile à expliquer. Car Paris s'achemine bien vers l'acquisition du drone américain Predator de General Atomics, dont la plate-forme serait ensuite francisée par un industriel tricolore. Ce qui devrait rajouter un coût à un achat simple et sur étagère.

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 19
à écrit le 26/07/2012 à 0:57
Signaler
Cette décision d'acheter le predator est incompréhensible nous avons du retard certes. Mais avec le retrait d'Afghanistan nous avons une fenêtre ou on peut prendre le temps de éveilliez un tel produit. Pourquoi acheter américain maintenant alors...

à écrit le 25/07/2012 à 13:34
Signaler
Pour faire quoi ? On a plus un sou vaillant et on continue nos conneries . Tous les militaires doivent être rapatriés dans l' hexagone et comme les suisses ... La France est un minus qu'on se le dise !

à écrit le 25/07/2012 à 12:57
Signaler
Je croyais que nous quittions l'Afghanistan ! A quoi vont servir ces drones alors ?

le 25/07/2012 à 13:28
Signaler
Ils vont servir à surveiller les banlieues

à écrit le 25/07/2012 à 11:27
Signaler
Voilà encore une décision stratégiquement dramatique de l?ère Sarkozy/Fillon. Un lobby puissant s'évertue à porter atteinte aux intérêts de notre pays. Ce même lobby nous a contraint au libéralisme économique et notre pays est rentré dans une spirale...

le 25/07/2012 à 11:45
Signaler
"Voilà encore une décision stratégiquement dramatique de l?ère Sarkozy/Fillon" ????? Un peu facile de tout leur mettre sur le dos, je dirais : decision du gouvernement actuel plutot! si FH ne voulait pas il pouvait tjs renegocier!

le 25/07/2012 à 11:45
Signaler
"Voilà encore une décision stratégiquement dramatique de l?ère Sarkozy/Fillon" ????? Un peu facile de tout leur mettre sur le dos, je dirais : decision du gouvernement actuel plutot! si FH ne voulait pas il pouvait tjs renegocier!

le 25/07/2012 à 11:45
Signaler
"Voilà encore une décision stratégiquement dramatique de l?ère Sarkozy/Fillon" ????? Un peu facile de tout leur mettre sur le dos, je dirais : decision du gouvernement actuel plutot! si FH ne voulait pas il pouvait tjs renegocier!

à écrit le 25/07/2012 à 9:39
Signaler
Parce que la France a les moyens de "s'offrir" de tels jouets totalement inutiles, alors que nos entreprises sont moribondes ???!!! J'hallucine ou nos dirigeants sont tombés sur la tête .... Et on en fera quoi de ces bidules, on les prendra en photo ...

le 25/07/2012 à 10:15
Signaler
Quand la défense avance, la paix progresse cher Epicurien24... Et comme je suis un épicurien également, j'ai envie de profiter en toute sécurité grâce en petite partie à ces drones qui sont loin d'être des jouets totalement inutiles... Ils pourraient...

le 25/07/2012 à 10:36
Signaler
Oui je sais : si vis pacem, para bellum ! Elle est un peu vieille celle-là, où est l'Homme civilisé dans tout ça. C'est le principe de l'escalade que je ne peux admettre, surtout quand il y a bien d'autres priorités de plus grande urgence. Dépenser ...

le 25/07/2012 à 11:08
Signaler
L'Homme civilisé, ah ouais... faudra en parler aux Chinois quand ils envahiront Taïwan. Et ce ne sera qu'un début. Laissera-t-on faire avec notre armée équipée de fourches

le 25/07/2012 à 11:32
Signaler
Là c'est du procès d'intention où je ne m'y connais pas. La préoccupation actuelle des chinois est plutôt de louer des terres dans d'autres pays (pauvres de préférence) afin de produire de quoi nourrir les deux milliards d'habitants. Pendant ce temps...

le 25/07/2012 à 11:41
Signaler
@epicurien24: je vois que tu ne veux pas comprendre! etre une force militaire c'est aussi pouvoir imposer ses industries dans d'autre pays, donc c'est RENTABLE!!! regarde les USA ils sont le meilleur exemple. @totoff il me semble que taïwan est déja...

le 25/07/2012 à 16:43
Signaler
@icietla, je ne crois pas sinon Taïwan n'aurait pas par exemple de F16. C'est Hong Kong qui est passé sous drapeau chinois. Et d'ailleurs la Chine revendique des ilots @epicurien24 : c'est vrai que la Chine ne s'arme pas, les Chinois sont pacifistes,...

à écrit le 25/07/2012 à 9:36
Signaler
Le précédent gouvernement avait choisi le drone MALE mis au point et produit par Dassault (sur base d'un drone IAI). La nouvelle majorité a remis en cause cette décision. Pourquoi les socialistes sont-ils tellement opposés à l'idée d'acheter un drône...

le 25/07/2012 à 10:14
Signaler
C'est vrai mais là il s'agit d'un drone tactique qui vole plus bas et est plus léger qu'un drone MALE. Le drone Watchkeeper, qui a été anglicisé, a été développé en coopération entre Thales UK (49 %) et Elbit (51 %) sur la base d'une plateforme israé...

le 25/07/2012 à 15:05
Signaler
@Fabrice Totof est dans le vrai c'est un drone tactique alors que l'autre est MALE, mais dans les 2 cas ils sont de prédominance Israélienne et pas seulement à 51 % mais plutôt dans les 70%. Alors que dans tous les cas il n'y a pas urgence et il exis...

le 25/07/2012 à 16:47
Signaler
@Willy La production du système Watchkeeper est assurée par U-TacS (UAV Tactical Systems Ltd), la société commune de Thales et Elbit Systems basée à Leicester.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.