Ariane 5 : les quatre hommes à l'origine des dix ans de succès du lanceur européen

 |   |  649  mots
Décollage d'Ariane 5 ECA, vol 211 le 19 décembre 2012 DR
Décollage d'Ariane 5 ECA, vol 211 le 19 décembre 2012 DR
L'année 2012 s'est terminée en apothéose pour la filière spatiale européenne avec le succès du dixième et dernier vol de l'année. Le lanceur Ariane 5 a mis sur orbite dans la nuit de mercredi à jeudi deux satellites, l'un de télécoms militaires sécurisés britannique Skynet 5D et l'autre de télécoms civils mexicain, Mexsat Bicentenario.

2002-2012 : dix ans de succès depuis la terrible explosion en vol du 11 décemble 2002 d'une Ariane 5 ECA... qui a failli avoir raison d'un lanceur français et européen. Dix ans de succès que peuvent se partager quatre hommes à la fois partenaires et..  rivaux : le président du CNES, Yannick d'Escatha ; le président de l'Agence spatiale européenne, Jean-Jacques Dordain ; le PDG d'Astrium, François Auque et le PDG d'Arianespace, Jean-Yves Le Gall. Et s'ils ne passeront pas ensemble leurs vacances, ils ont eu le mérite de remettre en marche le lanceur Ariane 5 ECA. C'est aussi grâce à eux que 2012 a été une excellente année pour la filière avec 10 vols réussis de trois lanceurs différents (7 Ariane 5, 2 Soyuz et 1 Vega) sur les pas de tir du Centre spatial guyanais. Trois lanceurs sous les tropiques qui ont permis d'abaisser les coûts d'exploitation d'Ariane 5 de 20 % en deux ans.

75 tonnes de charges satellisées en 2012 par Arianespace

"Ce nouveau succès, le 53ème d'affilée du lanceur européen en tout juste 10 ans, démontre une fois de plus sa fiabilité et sa disponibilité", s'est réjoui Arianespace. Le lanceur Ariane 5 ECA (dit 10 tonnes) a mis sur orbite dans la nuit de mercredi à jeudi deux satellites, l'un de télécoms militaires sécurisés britannique Skynet 5D et l'autre de télécoms civils mexicain, Mexsat Bicentenario. Aujourd'hui, avec sa performance de 10 tonnes en orbite de transfert géostationnaire, "Ariane 5 est le seul lanceur disponible sur le marché mondial, capable de lancer deux charges utiles simultanément", a rappelé Arianespace. Au total, la société de lancement aura "satellisé" 75 tonnes de charges utiles, dont 20 tonnes pour le cargo de l'espace (ATV) Edoardo Amaldi. Un nouveau record pour l'opérateur. Sans compter un lancement effectué depuis Baïkonour par sa filiale euro-russe, Starsem, qui a aussi réalisé un lancement de Soyuz.

Ariane 5, un lanceur mature

"Ce succès est celui d'une filière européenne d'excellence dont l'aboutissement s'est traduit, non seulement par ce nombre record de lancements mais aussi par le fait que ces missions aient été assurées par les 3 lanceurs Ariane, Soyuz et Vega opérés depuis le CSG (Centre Spatial Guyanais), a expliqué la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Genviéve Fioraso. C'est bien sûr aussi le fruit d'une collaboration étroite entre les acteurs de la filière : l'ESA, le CNES, les industriels et enfin Arianespace et ses clients". Pour sa part, le président du CNES a vu dans ce nouveau succès "une fois encore l'excellence de la conception et la maturité technique et opérationnelle du lanceur Ariane 5". Le président du CNES a rappelé "qu'Ariane 5 a su s'imposer comme la référence européenne en matière de transport spatial".

Triple réussite pour Astrium

Très belle soirée également pour Astrium. Pour la filiale spatiale d'EADS, ce 53ème succès consécutif pour Ariane 5 confirme son statut de lanceur commercial "le plus fiable actuellement en service avec sept tirs réussis en 2012". Au-delà de la maîtrise d'oeuvre industrielle du lanceur Ariane 5 (Astrium Space Transportation), Astrium assurait aussi celle de la fabrication du satellite Skynet 5 (Astrium Satellites) et de son exploitation pour le compte du ministère britannique de la Défense (Astrium). La filiale du groupe européen a enfin rappelé que "trois satellites construits par Astrium ont été lancés en moins de trois semaines : Pléiades 1B, Eutelsat 70B et Skynet 5D". "Avec trois maîtrises d'?uvre, le tir de ce soir constitue un symbole de la spécificité d'Astrium : des lanceurs aux services, en passant par les satellites, nous sommes la seule entreprise européenne qui couvre toute la gamme des systèmes et services spatiaux, civils comme militaires", a expliqué dans un communiqué le président d'Astrium, François Auque.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/12/2012 à 18:21 :
Faut virer tous les autres. Ils ne servent à rien.Les 4 mousquetaires suffiront.
a écrit le 20/12/2012 à 12:47 :
Ça fera plaisir aux centaines d' ingénieurs et techniciens.
Réponse de le 22/12/2012 à 0:25 :
Les ingénieurs et techniciens n'intéressent pas ces quatre la. Seul l'EBIT éveille leur intérêt....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :