L'Inde s'offre à nouveau l'avion ravitailleur d'EADS, l'A330 MRTT

 |   |  514  mots
A330 MRTT : ravitaillement en vol de chasseurs bombardiers F-22 and F-18 Copyright Reuters
L'Inde a sélectionné Airbus Military pour la fourniture de six avions ravitailleurs A330 MRTT en vue d'équiper son armée de l'air. La filiale d'EADS est entrée en négociations exclusives avec New Delhi... deux ans après avoir vu un premier contrat similaire annulé par le gouvernement indien.

Tout ça pour ça. Trois ans après avoir sélectionné l'avion ravitailleur d'EADS, l'A330 MRTT, et annulé la commande en 2010, l'Inde a opté à nouveau pour cet appareil en vue d'équiper son armée de l'air, Indian Air Force (IAF). L'avionneur Airbus a confirmé lundi avoir été sélectionné par l'Inde pour lui fournir six avions ravitailleurs A330 MRTT, une vente qui pourrait dépasser le milliard de dollars si elle était conclue à l'issue de négociations exclusives. Le Multi Role Tanker Transport (MRTT) est un A330 d'Airbus modifié en avion-ravitailleur par Airbus Military, la branche militaire d'Airbus (EADS) basée à Getafe, au sud de Madrid et qui emploie 4.500 personnes.

"Nous sommes heureux de confirmer que nous avons été sélectionnés par le gouvernement indien comme le mieux disant au terme d'un appel d'offres pour des avions ravitailleurs", a déclaré un porte-parole d'Airbus Military, la branche militaire du constructeur européen. Il s'est refusé à toute indication sur les prix en discussions mais les prix catalogue de six A330 civils vont de 1,25 à 1,38 milliard de dollars. Depuis 2011, l'A330 MRTT était à nouveau en concurrence contre l'avion russe Il-78... qu'il avait déjà battu à l'issue d'un appel d'offres lancé en 2006. En mai 2009, l'Inde avait choisi l'A330 MRTT mais, en janvier 2010, New Delhi avait dû annuler la commande, mise en cause pour son prix élevé, contre les recommandations de l'IAF. En Inde, c'est l'offre la moins-disante qui est sélectionnée. Pour Airbus Military, ce n'était donc que partie remise.

28 commandes pour quatre clients

L'A330 MRTT, qui peut ravitailler en vol deux avions simultanément, est capable d'emporter à la fois plus de cent tonnes de carburant, 37 tonnes de matériel et jusqu'à 270 passagers. Il a jusqu'à présent été commandé à 28 exemplaires par quatre clients : l'Australie, la Grande-Bretagne, l'Arabie saoudite et les Emirats Arabes Unis. En outre, la France doit passer une commande de quatorze appareils à Airbus Military en 2013 en vue de renouveler la flotte d'avions ravitailleurs, dont certains exemplaires - des Boeing - approchent les 50 ans d'âge. La France a décidé "de passer commande de 14 avions ravitailleurs MRTT à partir de 2013", avait expliqué en octobre dernier le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

Lacunes observées en Libye

En avril, la France, l'Allemagne et les Pays-Bas se sont engagés à collaborer afin de renforcer les capacités européennes dans le ravitaillement en vol des avions militaires, l'une des principales lacunes constatées lors de la guerre en Libye. Ils ont ainsi décidé d'être "les nations cadres" pour mener cette initiative visant à un accroissement d'ici à 2020 des capacité par le partage des ressources existantes ou l'acquisition de nouveaux moyens, comme l'avion de transport européen d'Airbus 330 MRTT. La France avait alors indiqué qu'elle envisageait d'acheter 14 avions-ravitailleurs.

Durant l'opération Protecteur unifié en Libye, les Européens avaient effectué l'essentiel des missions aériennes de bombardement mais 80% des opérations de ravitaillement en vol avaient été assurées par les Etats-Unis, faute de moyens suffisants. Chaque appareil devait en effet être ravitaillé une à deux fois pour voler au dessus de la Libye.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/01/2013 à 21:07 :
J'aime bien la photo, un ravitailleur au drapeau américain qui nourris des F22 et F18.

Bon , à part ça bonne nouvelle pour EADS.
Réponse de le 08/01/2013 à 1:05 :
Drapeau américain, mais ça reste un A330 (MRTT).
Réponse de le 08/01/2013 à 9:22 :
La Tribune a l'habitude de ce genre de bugs...
Réponse de le 08/01/2013 à 10:13 :
@ Opinion7: soyez indulgent avec la Tribune, cette photo montage doit sortir du dossier de réponse à l'appel d'offres de l'US Air Force...
Réponse de le 08/01/2013 à 17:10 :
C'est vrai que la photo sort d'un tiroir d'un appel d'offre passé truqué remporté par les US.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :