Le FBI pourrait enquêter sur une filiale d'EADS pour corruption

 |   |  243  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Une filiale du groupe aéronautique européen, GPT Special Management Systems, aurait offert à des responsables militaires saoudiens des voitures de luxe, selon le Financial Times.

Elle n'est pas encore ouverte, mais le FBI, la police fédérale américaine, envisage de lancer une enquête pour corruption contre une filiale du groupe aéronautique européen EADS. GPT Special Management Systems aurait offert des voitures de luxe à des responsables militaires, dans le cadre d'un contrat portant sur des équipements de communications à l'Arabie Saoudite. L'information vient du Financial Times (lien payant).

La filiale britannique, aurait aussi effectué des paiements "inexpliqués" d'un montant de 11,5 millions de livres (13,5 millions d'euros) sur des comptes aux îles Caïman entre 2007 et 2010.

EADS pas encore "contactée" par le FBI

Ces allégations ont été portées dans des emails par un haut responsable ayant travaillé sur le contrat et qui a été muté à un autre poste au sein d'EADS, affirme le journal britannique. Un autre haut responsable d'EADS, qui a récupéré les courriels en question avant de les confier en 2011 aux autorités britanniques, a fui l'Arabie saoudite.

Interrogé par les agences de presse, un porte-parole d'EADS a indiqué que l'entreprise "n'avait pas été contactée pas le FBI" pour l'instant. Il n'a ni confirmé ni infirmé les informations du quotidien économique.

L'été dernier, le Serious Fraud Office, un organe de répression des fraudes britannique avait ouvert une enquête pour déterminer si des représentants d'EADS ont corrompu des officiels saoudiens en vue de placer un contrat de télécommunications estimé à 3,3 milliards de dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/02/2013 à 15:32 :
Reste-t-il encore des benêts pour imaginer que toute transaction commerciale d'un montant significatif est parfaitement transparente, Surtout dans les domaines stratégiques, armement en tête, et dans le lot, le secteur des communications. Un système bien vendu à 3.3 Milliards peut souffrir l'enveloppe de quelques Ferrari et dizaine de millions d'?uros,
Curieux que ce soient les Américains, pourtant champion toute catégorie qui dénoncent cette corruption. Il faut dire qu'en matière de communication, ils veulent être les maîtres du monde, tout contrôler, s'informer et désinformer. Qu'un autre système que le leur soit mis en place, donc qu'ils ne contrôlent pas et par dessus le marché en Arabie Séoudite, ils doivent l'avoir en travers.
a écrit le 11/02/2013 à 19:16 :
Ca s'appelle des commissions en marge de contrat... ou des petit cadeau aussi... bon la c'est des gros cadeaux mais quand même
a écrit le 11/02/2013 à 17:19 :
Ben non, c'est tout à fait dans les missions du FBI et du département de la justice. Simplement, ils viennent de s'apercevoir qu'il n'y avait plus d'enquête à faire chez eux, ni à WS, ni à DC... Il faut bien qu'ils s'occupent.
a écrit le 11/02/2013 à 11:25 :
La Grande Bretagne est une habituée des pots de vins faramineux aux décideurs d'Arabie, par exemple avec BAE (anglo américaine) il y a quelques années. Mais Blair avait dit "y a rien à voir, secret d'état" et l'enquête s'était arrêtée. Qu'en sera-t-il cette fois. C'est vrai qu'il ne s'agit que de la filiale anglaise d'EADS, quel jeu va jouer le gouvernement de Cameron ? Il va dire : c'est les méchants européens qui nous ont forcé à payer les arabes, c'est la faute de Bruxelles ?
a écrit le 11/02/2013 à 10:49 :
Et les US , pour vendre leur matos, ils offrent quoi ? des smarties?
Réponse de le 11/02/2013 à 12:04 :
c est d ailleurs etrange c est pas une boite américaine , le siége social n est pas aux USA en quoi le FBI est concerné ? ils sont sensé s occuper que de contre espionnage et de police intérieure des USA non?
Réponse de le 11/02/2013 à 15:59 :
Vous venez de comprendre qui nous gouverne réellement. Amusant, d'ailleurs, que les plus grands corrupteurs osent donner des leçons. Cela expliquant aussi leur chute actuelle.
Réponse de le 12/02/2013 à 14:10 :
@ Jeanne - 11/02/2013 à 10:49 - Le système d'influence des Etats-Unis est très différent puisque leur suprématie mondiale n'arrête pas de croître, pour preuve leurs interventions en dehors de leur juridiction comme dans le cas présent. Pour "vendre leur matos", ils disposent de plusieurs arguments imposants, qu'ils soient positifs - comme la protection militaire, l'intégration dans leur réseau financier et commercial, etc. - ou négatifs comme les sanctions financières, les pressions juridiques, médiatiques, l'exclusion, etc.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :