Contrat en vue pour le Typhoon (Eurofighter) au Qatar

 |   |  426  mots
BAE Systems estime qu'une signature pourrait avoir lieu à la mi-décembre pour la vente de 24 Typhoon au Qatar
BAE Systems estime qu'une signature pourrait avoir lieu à la mi-décembre pour la vente de 24 Typhoon au Qatar (Crédits : Eurofighter)
Un contrat semble imminent pour l'acquisition de 24 Typhoon par le Qatar, selon le directeur directeur général de BAE Systems Military Air & Information, Chris Boardman

Pour le consortium Eurofighter (Airbus, BAE Systems et Leonardo), un contrat semble en vue pour l'acquisition de 24 Typhoon par le Qatar. C'est ce qu'a expliqué mardi le directeur directeur général de BAE Systems Military Air & Information, Chris Boardman au Parlement britannique, selon le magazine américain Defense News. Interrogé, un porte-parole de BAE Systems a estimé qu'une signature pourrait avoir lieu à la mi-décembre, bien qu'il n'y ait actuellement aucun engagement sur une date.

"Je ne voudrais pas spéculer sur la date exacte de la signature, a expliqué Chris Boardman au comité spécial défense du Parlement britannique. Nous avons conclu toutes nos discussions, nous n'avons plus de négociations à faire avec les Qataris, le contrat est finalisé. Nous devons simplement trouver une fenêtre pour le signer".

Accord en septembre dernier

En septembre, le Qatar avait signé un accord pour l'achat à la Grande-Bretagne de 24 avions de chasse Typhoon, le deuxième grand contrat conclu par Doha depuis le début en juin de la crise diplomatique qui l'oppose à ses voisins. Le ministre d'Etat à la Défense qatari Khaled ben Mohamed al-Attiya et son homologue britannique Michael Fallon ont signé à Doha une "déclaration d'intention" pour la vente de ces avions, selon un communiqué publié par le gouvernement britannique sur son site web.

"Il s'agit du premier grand contrat de défense avec le Qatar, l'un des partenaires stratégiques du Royaume-Uni", avait affirmé Michael Fallon. "C'est un moment important (...) pour une coopération encore plus forte dans (le domaine de) la défense".

L'ambassadeur britannique au Qatar, Ajay Sharma, a évoqué sur Twitter un "pas important" dans les relations bilatérales. Aucune annonce officielle n'avait été faite par Doha.

Rafale, F-15 et Typhoon

En juin, le Qatar avait signé avec les Etats-Unis un accord de 12 milliards de dollars (10 milliards d'euros) pour l'achat d'avions de combat F-15. Le Pentagone n'avait pas livré de détails sur la vente qui, selon Bloomberg, concernerait 36 appareils. Le Qatar avait également avait signé en 2016 pour l'achat à la France de 24 avions de combat Rafale (6,3 milliards d'euros).

L'accord de juin avec la Grande-Bretagne arrivait à un moment crucial pour le Qatar. Le 5 juin, dix jours avant l'annonce du contrat avec Washington, l'Arabie saoudite, les Émirats Arabes Unis, Bahreïn et l'Égypte avaient rompu leurs relations avec Doha et lui ont imposé des sanctions économiques (arrêt des liaisons aériennes, maritimes et terrestres). Ils l'accusent de soutenir des groupes islamistes radicaux mais le Qatar rejette ces accusations et accuse ses détracteurs d'empiéter sur sa souveraineté.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/11/2017 à 20:49 :
On peut m'expliquer l'intérêt d'un pays de cette taille à aligner côte à côte des F-15, Rafale et des Typhoon ???
Réponse de le 29/11/2017 à 23:35 :
Autre question bête: Où vont-ils trouver les pilotes pour tout ces a avions??
Le Qatar a 2.5 mio d'habitant dont seulement 313'000 sont d'origine du Qatar donc supposé à voler ces avions. Le reste de la population est de l'Inde du Népal, Bangladesh et plein d'autres.
a écrit le 29/11/2017 à 17:46 :
Et le QUATAR annonce l'achat de 200 avions du modèle des frères WRIGHT et de 300 EOLE de Clément ADER
a écrit le 29/11/2017 à 15:42 :
Pour rester au sol, dans des hangars pressurisés, c'est un bon avion. Sinon c'est un fer à repasser dispendieux.
a écrit le 29/11/2017 à 15:41 :
Pour rester au sol, dans des hangars pressurisés, c'est un bon avion. Sinon c'est un fer à repasser dispendieux.
Réponse de le 09/12/2017 à 20:42 :
Je reconnais dans votre commentaire que vous détenez une grande connaissance de l'aviation militaire et aussi que vous êtes un grand spécialiste de fer à repasser
a écrit le 29/11/2017 à 12:15 :
Le Qatar à suffisamment de pilotes pour piloter ses F-15, ses Rafales et ses Eurofighters ? Plus sérieusement, on voit bien que là, c'est purement de la politique. Il y a toujours une grosse part de politique dans les achats de Défénse, mais là, ce n'est que ça. Avoir trois type d'avions pour un si petit pays (moins de12000 militaires selon wikipedia), ça ne paraît pas très optimisé. Avoir 2 fournisseurs (quel qu'ils soient),ça se comprend pour diversifier son risque. En avoir 3, c'est pour s'attirer les bonnes grâces et le soutien d'un maximum de pays face à l'Arabie Saoudite.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :