Dassault : et pourquoi pas un quatrième contrat Rafale en 2015 ?

 |   |  656  mots
Le Rafale atterrira-t-il en Inde d'ici à la fin de l'année?
Le Rafale atterrira-t-il en Inde d'ici à la fin de l'année? (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Le PDG de Dassault Aviation vise un quatrième contrat Rafale d'ici à la fin de l'année. Eric Trappier assure que l'Inde pourrait commander de nouveaux Rafale après la signature du premier contrat (36 appareils).

"On ne va pas s'arrêter à deux ou trois contrats Rafale. Les astres étant plutôt bien alignés maintenant, on va essayer de pousser l'avantage pour avoir un quatrième contrat (...) avant la fin de l'année", a lancé ce mardi le PDG de Dassault Aviation, Eric Trappier. Après ceux décrochés en Égypte et au Qatar pour un total de 48 avions de combat, un quatrième contrat qui pourrait être signé au Moyen Orient, vraisemblablement aux Émirats Arabes Unis (EAU). "D'autres pays ont manifesté leur intérêt pour le Rafale. Nous y travaillons. Signer d'autres contrats en 2015? Oui, c'est possible", avait-il déjà déclaré début mai au "Figaro" dans une interview.

L'Inde ne va pas s'arrêter à 36 Rafale, selon le PDG de Dassault

Déjà faudrait-il qu'il signe un contrat avec New Delhi d'ici à la fin de l'année... En Inde (36 Rafale), la commande pourrait être signée à la fin de l'été. Il resterait deux à trois mois de négociations mais certains observateurs misent plus surement pour début 2016. En tout état de cause, les négociations sur l'achat par l'Inde de 36 avions de combat Rafale seront probablement suivies de discussions sur un deuxième contrat, a assuré Eric Trappier. "On verra la deuxième étape quand ces 36 seront signés, comment on abordera la suite des événements", a-t-il expliqué en marge de la présentation du nouvel avion d'affaires Falcon 5X aux clients et prospects, à Mérignac (Gironde).

« Je ne suis pas déçu de passer de 126 à 36, mais plutôt content de passer de 18 à 36 fabriqués en France », a-t-il assuré.

"Les besoins de l'armée de l'air indienne, on le sait, dépassent, et de loin, le nombre des 36", a expliqué le PDG de Dassault Aviation, répondant à des propos prêtés au ministre indien de la Défense, selon lesquels New Delhi n'a pas l'intention d'acheter plus que 36 Rafale en raison du coût jugé élevé de ces appareils. Le ministre indien, Manohar Parrikar, est "en pleines négociations", a commenté Eric Trappier. Il a précisé que la suite des discussions, qu'il espère voir déboucher rapidement, devrait comprendre une fabrication en partie en Inde, cette fois avec un choix des sous-traitants par Dassault.

Des besoins immenses

Dassault discute avec l'Inde depuis début avril d'un contrat portant sur 36 Rafale construits en France, qui remplace une commande de 126 Rafale, qui était en négociations depuis janvier 2012 et qui a achoppé sur des divergences concernant les garanties des appareils (108) qui devaient être construits en Inde. Un contrat qui illustrait parfaitement la stratégie de New Delhi d'indianiser son industrie de défense avec le slogan "Make In India" le thème majeur" de la dernière édition du salon Aero India, qui s'est tenue en février.

New Delhi doit remplacer une partie de sa flotte d'avions de combat, aujourd'hui obsolète, notamment ses vieux Mig 21, un avion à la fois rudimentaire et performant mais qui date de la guerre froide (le plus produit au monde 11.000). Les premiers MiG-21 sont entrés en service dans l'armée de l'air indienne en mars 1963. Puis, ils ont été fabriqués en Inde sous licence entre 1977 et 1984 et 125 d'entre eux ont été modernisés en 2000. Entre 2003 et 2013, l'armée de l'air indienne (Indian Air Force), quatrième puissance aérienne mondiale, a perdu 38 MiG-21. C'est en grande partie pour cela que l'Inde a lancé en 2009 un appel d'offre baptisé MMRCA (126 avions de combat + une tranche optionnelle de 64 à 74 avions) pour renouveler une partie de sa flotte de combat.

Pour protéger ce pays immense, New Delhi doit donc renforcer ses systèmes de défense face à son vieil ennemi de toujours, le Pakistan, et surtout face à la montée en puissance militaire de la Chine, considérée comme une menace à moyen-long terme (notamment à la frontière nord où les Chinois les avait déjà attaqués en 1960).

_____

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/06/2015 à 10:51 :
On apprend par voie de presse indépendante que les premiers exercices navals russo-égyptiens, baptisés Pont de l'Amitié-2015, se dérouleront dans la Méditerranée du 6 au 14 juin 2015. Juste une petite question : la corvette FREMM et les Rafale seront eux aussi de la partie ? merci d'avance.
a écrit le 03/06/2015 à 20:51 :
a nucky t il faut areter de ce glorifier sur l industrie aeronautique a part ça le reste o aucunne ecurie française de formul 1 aucune marque de moto pas de marque française de tracteurs agricol obligè. defounir l armé avec des 4x4 amèricain alors un peut de modéstie
Réponse de le 05/06/2015 à 9:02 :
Du lourd ce commentaire dans une langue latine, mais je ne vois pas bien laquelle.
a écrit le 02/06/2015 à 17:55 :
Oui Annoncé ce midi sur FR3 aux infos nationales 26 au lieu de 36 , commande réduite à cause du prix unitaire. Oui c'est stupéfiant , mais avant la critique ,il faut se renseigner....
Réponse de le 02/06/2015 à 21:15 :
Le problème est double, le premier est que vous avez balancé une information qui n'apparait nulle part dans l'article ci-dessus et que vous avez entendue le chiffre de 26 dans un journal télévisé. Le second problème est que vous avez pris pour parole d'évangile les journalistes télé qui disent très souvent du grand n'importe quoi lorsqu'ils parlent du Rafale.
En effet, la défense est un sujet très pointu qui est maitrisé juste par une poignée de journalistes spécialisés de la presse écrite.
Or la réalité est que ce journaliste de FR3 s'est tout simplement trompé dans son reportage (ou dans son interview), en effet toutes les autres sources disponibles parlent de 36 appareils.
Donc vous avez mentionné dans votre commentaire une information erronée qui n'apparait pas dans l'article de Monsieur Cabirol et que vous n'avez pas précisé que cette info venait du journal de FR3 .
Donc ne soyez pas étonné que je me sois rués dans les brancards vous concernant car pour moi ce chiffre ne pouvait sortir que de votre imagination d'où les stupéfiants...
Réponse de le 02/06/2015 à 21:20 :
@jefgordon24
Avant d'avoir une opinion hyper-tranchée, il serait effectivement utile que vous vous renseignez sérieusement et ne vous jetiez pas sur la première information qui vous convient pour l'exploiter sans réfléchir ou sans faire un job d'investigation.
Réponse de le 02/06/2015 à 22:15 :
@jefgordon24
2ème couche
Les escadrons indiens c'est 16-18 avions, raison pour laquelle tous les chiffres sont multiples de 18.
Les 18 sur 126 du premier deal annulé.
Et maintenant 36 pour 2 escadrons.
Donc vous la ramenez, agressif, sans connaître le dossier.
a écrit le 02/06/2015 à 16:22 :
finalement pour l'inde le 36 est devenu 26, alors rêver à un plus pour cette année!!!!!
Réponse de le 02/06/2015 à 16:38 :
Ou est ce que vous avez lu 26 ? Il va falloir arrêter les produits stupéfiants.
Réponse de le 02/06/2015 à 18:12 :
On avait parlé de 26 avions dans un premier temps. D'après votre style agressif on vous a déjà reconnu, Jason Bourne, calmez vous. C'est Nucky Thompson désormais ou Bourne reviendra juste après la cuite ? :-))
Réponse de le 02/06/2015 à 20:54 :
@ Rafale@ Nucky T
On m'appelle ? Me voilà ! :)
"On avait parlé de 26 avions..."
J'aimerais bien savoir à qui "On" fait allusion ... De toute ceux qui suivent l'actualité du prospect indien, très très très peu de personnes ont du entendre ce chiffre de 26 ... Donc votre "On" ne semble représenter que vous-même.
En tout cas, moi je n'en ai jamais entendu parlé et pourtant je suis l'actualité du Rafale très assidument comme vous le savez.
Donc l'explication lié à la consommation de produits illicites est l'une des hypothèses pour avoir sortie ce chiffre de 26.
Jason, Nucky, même combat ! :)
a écrit le 02/06/2015 à 16:11 :
En toute évidence, Dassault n'a pas digéré ce mini-contrat avec l'Inde et se met à faire du "RP terre brûlée" à outrance et tant pis pour la vérité. N'importe quoi…
Réponse de le 02/06/2015 à 16:42 :
De 18 Rafales produits en France, on passe à 36 . Ha oui, c'est une très mauvaise affaire ! Quand au reste c'est toujours en cours de discussion. Bref, je vous invite vivement à arrêter l'alcool.
Réponse de le 02/06/2015 à 17:00 :
@ Nucky Thompson : ils vous paient bien chez Dassault ?
Réponse de le 02/06/2015 à 17:29 :
@TOTOFF.
Ils me paient 1 action pour répondre à chaque Troll. Vu le nombre qu'il y a dans la tribune, je risque de devenir très très riche assez rapidement.
Réponse de le 02/06/2015 à 17:31 :
Thomson est juste dans le factuel alors que vous avez juste une attitude négative classique de français qui voient le verre à moitié vide plutôt qu'à moitié plein. Oui 36 avions fabriqués en France et oui les négociations ne sont pas terminées pour d'autres rafale.
Réponse de le 02/06/2015 à 21:23 :
@Nucky Thompson
Une action par troll?
Pas possible, pas assez d'actions, LOL
Réponse de le 03/06/2015 à 8:28 :
"vous avez juste une attitude négative classique de français"

Vous m'avez fait penser à ce mot de Coluche : "De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent."
Réponse de le 03/06/2015 à 8:33 :
Justement qui le dit, le maître des pseudos usurpés ! :-)
a écrit le 02/06/2015 à 16:03 :
Vous avez des actions chez Dassault vous ? Moi pas.
a écrit le 02/06/2015 à 15:43 :
Trop content de vendre des machines de mort. Et la presse qui en fait l'apologie :)
Réponse de le 02/06/2015 à 16:21 :
si c'est pas nous qui les vendons, d'autres le feront à notre place-)
Réponse de le 02/06/2015 à 16:36 :
Belle mentalité @Seb...
Réponse de le 02/06/2015 à 16:42 :
@alexvhsb : votre commentaire est teinté de la plus improbable naïveté, comme le dit Seb, si ce n'est pas nous, ce sont les autres grands pays industrialisés qui le feront, et sans aucun état d’âme je vous rassure. De plus les technologies militaires sont ensuite tournés vers le civil, c'est exactement ce qui s'est passé avec internet, qui était réservé à l'armée américaine à la base.
Réponse de le 02/06/2015 à 16:51 :
Eh oui, notre pays vend des armes !
Veuillez nous pardonner d'être un grand pays avec une industrie aéronautique nautique de pointe , qui fabrique des armes de grande qualité appréciée de tous.
Veuillez nous pardonner de vendre des armes à la place des anglais, des americains, des russes, des suédois, des italiens , des chinois etc...
En effet, tout ces pays n'ont jamais vendue des armes à quiconque...
Veuillez nous pardonner de faire travailler nos ouvriers et nos ingénieurs dans des industries de pointe envies par 97% des pays de la planètes.
Bref, vous avez raison, nous sommes 100 % coupables.
Réponse de le 12/06/2015 à 7:39 :
Je crois que certains préfèreraient que l'on ne vende que du fromage de chèvres élevées dans le lubéron...
Il ne faut pas exagéré mais les avions de chasse ne sont pas à mettre sur le même plan que les simple armes légères de types FM qui eux font des ravages dans les pays en conflit.
Un avion militaire est avant tout un outil stratégique de sureté, de défense, de renseignement et d'action militaires précises.
Conclusion, une machine de mort: non.
Un outil de défense: oui.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :