L'Indonésie très, très proche de monter à bord du Rafale

Le contrat portant sur l'acquisition de Rafale attend un décret présidentiel, qui permettra d'abonder des lignes budgétaires du ministère de la Défense pour financer cet achat.
Michel Cabirol

2 mn

L'Indonésie
L'Indonésie (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)

L'Indonésie est très proche de monter à bord du Rafale. Après l'Égypte (54 Rafale), le Qatar (36), l'Inde (36) et la Grèce (18), elle devrait être, sauf accident, un nouveau pays à acquérir l'avion de combat tricolore conçu et développé par Dassault Aviation. Selon des sources concordantes, le contrat est déjà paraphé par le ministre de la Défense indonésien, Prabowo Subianto, qui souhaite offrir depuis plusieurs mois le Rafale à son armée de l'air.

Toutefois, le ministre doit encore attendre un décret présidentiel de Joko Widodo décisif pour abonder des lignes budgétaires au profit du ministère de la Défense et assurer ainsi le financement du contrat avant de pouvoir le rendre effectif. Le président et son ministre de la Défense avaient été rivaux lors des deux dernières élections présidentielles. En décembre dernier, la ministre des Armées Florence Parly avait expliqué sur BFM Business à propos de ces négociations que "c'était très bien avancé".

Rencontre Parly et Subianto dans les prochaines semaines ?

Selon une source proche du dossier, le ministre de la Défense indonésien devrait rencontrer dans "les prochaines semaines"  son homologue, Florence Parly, qui avait évoqué en décembre dernier une commande de 36 Rafale par Djakarta. Pour sa part, le PDG de Dassault Aviation Eric Trappier avait quant à lui mentionné en janvier dernier une commande comprise entre 24 et une quarantaine d'appareils. "La proposition industrielle et la contractualisation ont été à leur terme", explique-t-on à La Tribune.

Les industriels français (GIE Rafale) avaient remis leur offre début décembre. La balle est donc dans le camp de Joko Widodo. Et tout le monde attend désormais l'autorisation d'engagement, qui doit être donnée par le président indonésien. Quel sera le cinquième pays entre la Croatie (12 Rafale d'occasion), la Suisse (de 30 à 40 appareils) et l'Indonésie, à acquérir l'avion de combat tricolore. Suspense.

Michel Cabirol

2 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 14
à écrit le 19/05/2021 à 19:18
Signaler
Ne froissons pas les susceptibilités. Pas le moment de pavoiser.

à écrit le 19/05/2021 à 18:42
Signaler
Encore de bon musulmans qui souhaitent apporter paix et prospérité au monde des mécréants... et bientôt de futurs clients libanais en plein exercice militaire en Israël.

à écrit le 19/05/2021 à 13:56
Signaler
Y monter à bord, certes, mais cet appareil ne prend pas beaucoup de passagers.

à écrit le 19/05/2021 à 12:42
Signaler
tiens, la france s'interesse aussi aux pays solvables?

à écrit le 19/05/2021 à 12:33
Signaler
TOujours la reussite pour Dassault . ABsolument genial et moderne ! Vive le Rafale !

à écrit le 19/05/2021 à 11:18
Signaler
Et quels sont donc les menaces qui pèsent sur ce pays? Ne serait-il pas plus profitable, pour eux et pour nous, qu'on leur vende des produits qui nécessitent moins de montages financiers compliqués? Ah! J'oubliais les "rétrocommissions"...

le 19/05/2021 à 12:47
Signaler
Ben tout simplement la menace chinoise. L’Indonésie, tout comme ses voisins asiatiques sont confrontés aux revendications chinoises en mer de Chine méridionale. Pour l'Indonésie, cela concerne notamment ses îles de Natuna, où se situe l'un des plus g...

à écrit le 19/05/2021 à 10:57
Signaler
Je suppose que le décret présidentiel concerne le pays acquéreur, à l'encontre de certains commentaires qui pensent que la France finance un crédit à l'Indonésie qui ne semble pas insolvable avec une dette de 25% du PIB. Au contraire de l'Égypte qui ...

à écrit le 19/05/2021 à 8:02
Signaler
Qu'est ce qu'on entend par "...'abonder des lignes budgétaires du ministère de la Défense pour financer cet achat" ? S'agit t'il, une fois de plus, d'une vente à crédit qui est financée par le contribuable français. D'autre part, n'est t'il pas p...

le 19/05/2021 à 9:08
Signaler
Le SCAF n'arrivera qu'en 2040 (au mieux). Des évolutions (standards F4.1 et F4.2) sont déjà programmés par la DGA pour le Rafale.

le 19/05/2021 à 9:31
Signaler
Ca veut dire que ça risque de se terminer comme les 5 Mds qu'on va laisser au Soudan. Je me demande sur quels contrats ils pouvaient bien porter. Psst la redac, oui je suis content mais en français c'est contenu, siouplait

le 19/05/2021 à 9:51
Signaler
"une fois de plus, d'une vente à crédit qui est financée par le contribuable français" => Je ne sais pas de quoi vous parlez mais vous devez confondre avec les commandes de l'Armée de l'air française. Ici c'est l'Indonésie qui achète donc c'est le co...

à écrit le 19/05/2021 à 7:15
Signaler
En comptant tous les Rafales très très proches d'être vendus, 4000 le sont déjà...

le 19/05/2021 à 12:15
Signaler
Sinon une bière en terrasse ça vous décontracte le sphincter ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.