Et si la Finlande s'offrait le Rafale ?

 |   |  567  mots
La Finlande, qui va renouveler sa flotte d'avions de combat F-18, s'intéresse au Rafale
La Finlande, qui va renouveler sa flotte d'avions de combat F-18, s'intéresse au Rafale (Crédits : © Regis Duvignau / Reuters)
La Finlande lance le renouvellement de sa flotte de F-18. Helsinki a envoyé en fin de semaine dernière une demande d'informations à quatre pays : États-Unis (F-35, F-18, F-16 et F-15), France (Rafale), Grande-Bretagne (Eurofighter) et Suède (Gripen).

C'est parti pour le renouvellement de la flotte d'aviation de combat de la Finlande composée de trois escadrons de F-18C et D (61 appareils). Selon nos informations, Helsinki a envoyé en fin de semaine dernière avec quelques jours de retard une demande d'informations (RFI ou Request for information) aux quatre pays sélectionnés en décembre dernier par le ministère de la Défense finlandais : Grande-Bretagne (Eurofighter), France (Rafale), Suède (Gripen JAS-39) et États-Unis (F-35, F-18, F-16 et F-15).

Les F-18 de l'armée de l'air finlandaise, la Finnish Air Force (FAF), seront progressivement retirés du service à partir de 2025. Le 16 décembre, le ministère de la Défense finlandais avait envoyé une lettre à Londres, Paris, Stockholm et Washington pour les informer du projet de renouvellement de sa flotte de F-18 Hornet, nommé HX Fighter Program. Le ministère attend les réponses au RFI "d'ici à la fin du mois d'octobre 2016", selon le communiqué. L'appel d'offres sera ensuite envoyé au printemps 2018 aux constructeurs ayant répondu aux critères du RFI. La décision de l'appareil sélectionné devrait être prise par la Finlande en 2021.

Le choix américain de la Finlande en 1992

Que va faire Dassault Aviation, qui s'interroge sur ses chances dans une compétition où les avions américains semblent favoris? La décision n'est pas à ce stade prise. L'examen du RFI sera déterminant tout comme le contexte politique entourant la décision de la Finlande. Helsinki avait choisi en 1992 de commander à Boeing 57 F-18C et 7 F-18D pour remplacer ses MiG-21 et ses Saab 35 Draken. Le F-18 était alors en concurrence avec le Mirage 2000-5, le F-16 A/B et le JAS-39 Gripen et le MiG-29. Le début des livraisons avait commencé fin 1995 et le dernier a été livré en août 2000.

Un nouveau paramètre pourrait en outre se glisser dans la compétition. La Finlande a eu des discussions sur ce projet avec la Suisse, qui a le même calendrier de renouvellement de sa flotte de F-18 et de F-5. Faut-il s'attendre à une commande groupée? A voir. Enfin, selon un observateur de ce projet, la Finlande serait "ouverte à une coopération avec un pays européen".

Le chef d'état-major des armées finlandais à bord du Rafale

En avril 2015, le général Denis Mercier, alors chef d'état-major de l'armée de l'air, avait rencontré le chef d'état-major des forces de Défense finlandaises, le général Jarmo Lindberg, et le chef d'état-major des forces aériennes finlandaises, le major-général Kim Jäämeri, sur la base aérienne (BA) 113 de Saint-Dizier. Cette visite s'inscrivait dans le cadre de la coopération bilatérale entre les deux pays. À cette occasion, le général Denis Mercier leur a présenté les installations et les missions des unités de la BA 113.

La journée s'est clôturée par un vol en Rafale, préparé au sein de l'escadron de transformation Rafale 2/92 Aquitaine et de l'escadron de chasse 1/7 Provence. Ce vol a permis aux deux autorités finlandaises de découvrir le fleuron de l'aviation de combat française. Le général Jarmo Lindberg a même fait un selfie à bord du Rafale qu'il a publié sur son compte Twitter.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/01/2017 à 14:33 :
A tous ,avant de developper des arguments souvent ineptes au sujet des avions allez donc sur les sites specialisés en aeronautique vous verrez ce qu'il en est. Entre autres rafale a battu tous les types d'avions meme le f22 en combat classique(voir les canards qui reduisent les facteurs de charge,ameliorent l'ecoulement de l air,pourtant l'eurof a les memes ,oui mais non placés au meme endroit).La révolution c'est son électronique embarquée.Le radar Aesa permet de passer a proximité des systèmes anti aeriens
S300 sans etre detecte (,manoeuvres OTAN en tchequie).Lors d'un autre exercice le radar d'un Eurofighter detecte un Rafale,seulement celui-ci n'est physiquement pas à l'endroit ou il apparait sur le radar,ça s'appelle furtivité active.Comment le rafale est entré en 1er en lybie,pas seulement par le tir des tomahawk americain,il a bien leurré les lybiens.
autre argument? un awacs détecte des cibles au sol ,par liaison 16 les informations sont transmises directement sur lesmissiles aasm hammer du rafale le pilote n'a plus qu'à tirer,et toute les 0,5 secondes un des 6 missiles part,chacun sur sa cible,et met au but les 6 cibles.ça il n'y a que rafale qui sait faire.Autre "astuce" de rafale,? un adversaire le poursuit,? les systèmes passifs de raf,le détectent et ordonnent le tir d'un Mica,dans les 6 heures du rafal c-a-d dans son dos .Quel autre avion le fait? Il y a bien d'autres découvertes à faire avec cet avion ,on est loin de tout connaitre.Tous les pilotes étrangers nottament pilote d'essai qui ont volé sur raf sont unanimes,c'est le meilleur sur lequel ils ont jamais volé
Salutations
a écrit le 03/05/2016 à 17:08 :
Il y a eu un référendum l'année passée en Suisse qui a rejeté l'achat de nouveaux avions. Il n'y aura pas d'achat d'avions même avec la Finlande. Le référendum en Suisse est toujours respecté.
Réponse de le 18/05/2016 à 21:17 :
Ce référendum portait sur un projet d'acquisition qui a dû être abandonné mais pas sur le principe d'acquérir de nouveaux avions dans les futur. Les F/A-18 suisses ont le même âge que les finlandais, d'ici 2025-2030 de nouveaux avions seront indispensables afin d'assurer la sécurité de l'espace aérien.
a écrit le 28/04/2016 à 12:38 :
Je pense que vos échanges sur la valeur de chaque aéronef n'a aucune importance. La dimension politique est primordiale dans les contrat d'armement.

La Finlande est elle prête à acheter non américain?
Réponse de le 28/04/2016 à 15:52 :
Aucune chance si les sanctions de la FRANCE contre la Russie sont levées.

Mais après, si on préfère vendre des poulets aux Russes et non pas du matériel de haute technologie aux Finlandais...
a écrit le 27/04/2016 à 14:43 :
De monsieurs cabirol (article DCNS)

"Thales est un industriel de confiance en Australie, a résumé le PDG de Thales, Patrice Caine. Cela a aidé DCNS a faire le break face aux Allemands". En tant que sous-systémier du groupe américain qui sera retenu pour le cerveau des sous-marins (CMS ou systèmes de gestion de combat) "

Preuve que nous sommes bien sous traitant, le cerveau est ailleurs, c'est pareil dans les capteurs et autre électro-optronique, nul doute que le rafale est inférieur de ce coté là au F35.
On est un peu comme l'ailier dans une formation, les américains laissent parfois fuiter leurs technos n-1 pour pas devoir voler avec des alliers equipés d'estafettes du ciel.
C'est ainsi que votre élite est arrimée pour des siècles à l'oncle sam, la rente est trop bonne.
Réponse de le 27/04/2016 à 17:30 :
D’après l'article, Thalès (et pas DCNS) pourrait espérer 1bn en tant que sous traitant, c'est a ajouter au contrat pour la fabrication des sous marins. DCNS fournit les navires, les US les arment et utiliseront en partie Thales pour ça.
On a donc du mal a comprendre votre sortie sur "les cerveaux sont ailleurs".

Vous nous ferez donc bien une liste détaillée des capteurs sur le Rafale qui sont de fabrication US ou issue d'une technologie n-1 donné par ceux-ci.
a écrit le 26/04/2016 à 23:33 :
Vous êtes completement perché, vous gobez tous ce que les medias vous envoie.
Les capteurs du f35 sont bien meilleurs que ceux du rafale, nous sommes un partenaire n-1 au sein de l'otan ne l'oubliez pas, des sous traitant. Le rafale a pour l'instant montré sa capacité a shooter des pick up sur le sable chaud, obama a lacher l'info pourtant renseignez vous, sans l'oncle sam (Surface to air missile) jamais les rafales se seraient incrusté dans l'IADS meme un peu obsolete des lybiens.
De plus, l'aspect sensor fusion est bien plus poussé dans le F35 avec une integration accross tous les appareils, la chasse en meute, pas un truc de loup solitaire.
Resultat le spread des formations de f35 peut etre très large couvrant une zone gigantesque autant en azimuth qu'en elevation, un cauchemard pour le loup solitaire qui se retrouve dans une nasse de pecheurs industriels (unfair advantage).
Dans l'engagement initial, faisons l'hypothèse du silence radar des belligerants, par les capteurs et le cooperatif il est très vraisemblable que les rafales seront vues par les f35 avant. A supposer que l'un des rafales soit resté "unnoticed" il fera feu d'un missile IR aussitot detecté par l'oeil à 360 de chaque f35, il suffit à ce dernier de faire face à la menace en lachant quelques leurres (flare) et d'allumer son radar et la partie est finie.
La signature infrarouge ou autre domaine est reduite par la circulation du fuel froid dans le carénage imposant. Pendant ce temps le radar (systeme le plus precis en matiere de pk comme dirait l'autre car autorisant la mesure d'un parametre essentiel le range, la distance au contraire des missiles IR) du rafale ne "verra" toujours pas le F35, on parle d'engagement longue distance, ahead of the game yunno?
Non vraiment je n'echangerait pas un baquet dans un F35 contre un dans rafale.
Une guerre de retard je vous dis, au moins, et les finlandais c'est pas des pickup qu'ils auraient à affronter mais des T-50.
Réponse de le 27/04/2016 à 14:48 :
Je ne sais pas si le Rafale s'est débarassé de pick ups lybiens, mais pour ce type de missions des moyens rudimentaires sont plus adaptés et plus économes... Vous pouvez faire les scenarii de votre choix, cela donne un côté jeux videos... Parlons justement jeux videos et "sensor fusion" comme vous l'appelez, le magazine Canard PC s'est moqué dernièrement du caractère défectueux de la fusion de données sur le F35 avec un bug multipliant les cibles sur l'écran radar. Et pourquoi ce commentaire d'un magazine qui ne se considère pas comme une autorité en matière militaire? Car malgré des budgets fabuleux le programme de développement du F35 se permet des bugs qui ne seraient jamais acceptés par des joueurs boutonneux...La comparaison F35 - rafale est un faux débat. Ce qui compte au final, c'est la compréhension des besoins de la Finlande, de sa doctrine d'emploi et de ce que chaque avion peut apporter. Le F35 sera probablement un excellent avion à terme, mais à quel coût et quelles conditions?
Réponse de le 27/04/2016 à 16:38 :
hahaha, j'ai ris :p
"Les capteurs du f35 sont bien meilleurs que ceux du rafale" => Source ? Non parce qu'a ce qu'il me semble, a notre niveau ça va être difficile de le prouver sans étude sérieuse, mais le Rafale a parmi les meilleurs et les plus récents capteurs du marché.

"Le rafale a pour l'instant montré sa capacité a shooter des pick up sur le sable chaud"
Le Rafale a montré son excellente capacité a pouvoir intervenir avec une aisance confondante dans les "cibles d'opportunité", c'est a dire les cibles de dernières minutes et qui n'était pas au programme initial de la mission. Autrement dit, il est très à l'aise dans son rôle d'omnirôle, plus que les autres appareils présents sur les théatres d'opérations de Syrie. Il est également redoutablement précis.

Le F-35 a montré son excellente capacité de fer à repasser volant, se faisant avoir en dogfight a tous les coups face a des F-16 vieillissant. Il ne sait pas virer correctement

"obama a lacher l'info" si tes sources sont les médias américains, cela démontre ton manque de crédibilité. Tout le monde sait qu'elles ne sont pas impartiales...

"De plus, l'aspect sensor fusion est bien plus poussé dans le F35 avec une integration accross tous les appareils, la chasse en meute, pas un truc de loup solitaire."

Tu parles des millions de lignes de code tellement buguées que l'appareil n'est même pas a même de voler en toute sécurité, et qui sont en débug depuis des années, et qui le seront pour des années a venir tellement ils se sont chiés sur le développement du logiciel ? Les F-35 en meute ? Oui avec des F-16 pour leur désigner des cibles bien sur ! On parle bien d'un appareil qui n'est même pas combat-proven là ? Alors que le Rafale a su démontrer sa capacité d'interagir non seulement avec d'autres Rafales, mais également avec des appareils étranger.

"Resultat le spread des formations de f35 peut etre très large couvrant une zone gigantesque autant en azimuth qu'en elevation, un cauchemard pour le loup solitaire qui se retrouve dans une nasse de pecheurs industriels (unfair advantage)."

Premièrement, les circonstances qui font voler des "meutes" de F-35 comme tu le dis sont plutôt rare. Les guerres d'aujourd'hui sont davantage asymétrique, et a ce niveau là, le Rafale répond nettement mieux au cahier des charges qu'un Rafale.
Deuxièmement, tu parles d'une nasse de pêcheurs industriel ? Moi j'emploierais davantage le terme de gruyère qui donne l'illusion d'une bonne couverture mais qui bâcle le travail. Je ferais davantage confiance a un bon Awak qu'a une meute de F-35...

"il est très vraisemblable que les rafales seront vues par les f35 avant"

Voilà qui est très scientifique ! Le rafale ne se targue pas d'être furtif mais "discret". Il est moins prétentieux qu'un F-35 qui se dit next-gen mais dont la furtivité a été de nombreuses fois mise en doute et qui n'arrive pas a faire le taff d'un aéronef previous-gen...

"A supposer que l'un des rafales soit resté "unnoticed" il fera feu d'un missile IR aussitot detecté par l'oeil à 360 de chaque f35, il suffit à ce dernier de faire face à la menace en lachant quelques leurres (flare) et d'allumer son radar et la partie est finie"

hahaha ! Sais tu que le principe d'un missile IR c'est de s'autoguider ? Se sont les missiles radar semi actif qui nécessitent une communication avec l'appareil qui l'a tiré. Déjà les missiles radars F&F (Fire and Forget) n'ont plus besoin de communiquer avec leur appareil hôte. Les missiles IR sont des missiles courtes portées, généralement utilisés lors des dogfight. Si un F-35 arrive a courte portée face a un Rafale, je lui souhaite beaucoup de courage. PS : la furtivité, ça diminue la portée a partir de laquelle un avion va se faire détecter par les radars, mais lorsqu'on est a portée de missile IR, aucun appareil n'est furtif, pas plus le F-35 qu'un B2 ou F-22 et la furtivité radar n'a aucun impact sur un missile IR... Le fait que tu parles d'utiliser un missile IR longue portée est assez amusant en fait. Elle démontre que tu n'y connais simplement rien en aviation et que tu fais semblant de t'y connaitre en technique. De plus, le Rafale aussi est équipé en contre mesures (chaff & flare)... Probablement le seul truc qui peut espérer sauver un F-35 d'un missile, si celui ci arrive a virer a temps après les avoirs largués bien sur =p
Si même un hélico est capable de se faire dégommer par un missile IR, alors je ne t'explique pas ce que donne un avion, et vu le monomoteur énorme et surpuissant du F-35, tu te fais des films si tu crois qu'il est capable d'échapper a un IR par le fuel froid. Si tu y crois vraiment, on a cas prendre un vieux strella soviétique et faire passer un F-35 a proximité, je suis sur que celui ci se fera dégommer a tous les coups !

Autre chose, tu parles ensuite de missile radar cette fois (donc combat BVR, longue portée). La furtivité du F-35 est meilleure que celle du Rafale (en théorie)... Mais de face ! Car si l'appareil ne fait pas face a sa cible, sa furtivité devient beaucoup moins grande. Donc il faut que le F-35 soit en position d'agresseur en se dirigeant vers sa cible pour que sa furtivité l'avantage vraiment (et encore). Et comme l'ont démontré nos copains Serbes qui vous ont dégommés un F-117, l'évolution des radars s'effectuent de manière accrue par rapport a celle de la furtivité. De nombreuses techniques comme les radars basses fréquences, annulent la furtivité des appareils comme ton F-35. Faire évoluer un radar sur un appareil opérationnel est facile. La furtivité elle, ne changera pas pour toute la durée de vie de l'appareil, soit une 40éne d'années (je suis sur que le F-35 deviendra obsolète beaucoup plus tôt, il n'aura pas la longévité des très bon F-15 / F-16 et F-18 qui eux, ont été conçu avec intelligence et sans démesure.

Tu parles du "meilleur radar du monde". La dernière génération du logiciel du F-35 (version 3i) a apporté de nombreux bugs dans le domaine. Le radar se bloque et le pilote est obligé de l’éteindre et de rallumer pour qu’il puisse à nouveau fonctionner correctement.

« Certains systèmes comme le contrôle radar sont fondamentalement pires que la version antérieure, ce qui n’est pas un bon signe », a commenté Keith Joiner, ex-responsable de l’évaluation du F-35 en Australie, rapporte The Guardian. « La prochaine version du logiciel ne sera pas disponible avant 2020. Donc, il n’y aura rien d’autre que la correction de bugs dans le logiciel actuel d’ici là », a-t-il relevé.

Et toi tu parles d'un super radar dont l'efficacité se combinerait a chaque appareil présent dans la formation ? Haha, naïf ! =p

Une guerre de retard je vous dis, au moins, et les finlandais c'est pas des pickup qu'ils auraient à affronter mais des T-50.

Je préfèrerais un seul Rafale à une flotte de F-35. Je préfère un appareil qui marche et qui a démontré sa fiabilité qu'un appareil dont seul le service marketing de Lookheed vante les mérites, un appareil qui a des années de retard sur son programme et qui n'est tjs pas foutu de faire trembler ne serait-ce qu'un vieux et obsolète MIG-29. Quand au PAKFA, haha, tu le vois déjà comme l'appareil le plus dangereux du monde, mais j'attends de voir. Cet appareil n'a jamais démontré de capacité, jusqu'à présent, les Su-35 m'impressionnent davantage. J'attends de voir si le PAKFA ne sera pas le "F-35 Russe", bien que je ne vois pas comment il est possible de faire pire. Savoir dégommer un pickup, comme tu le dis, c'est savoir toucher une cible très petite et mobile, c'est loin d'être ce qu'il y a de plus facile en Air-sol. Plus dur a toucher qu'un bâtiment ou un tank.

En Air air, le Rafale a déjà fait transpirer bon nombre de ses concurrents, F-22, Typhoon, en dogfight amical. J'aimerais qu'on le mette ne serait-ce qu'une fois face a un F-35 histoire d'humilier définitivement cet appareil.
Voir un Rafale battre un Typhoon me met plus de baume au cœur que de le voir battre un F-35, ma mère m'a dit que ce n'était pas bien de se moquer des handicapés !

Pour moi le seul vrai concurrent des Rafales au jour d'aujourd'hui, se sont les appareils Russe type F-35, qui sont très bon.
Réponse de le 27/04/2016 à 18:00 :
@kovaleinen
Sauf que le F35 est une brique volante en plus d'être un gouffre financier pour le Pentagone. Son rôle d'appui feu tactique pour les troupes au sol est moins performant que celui du A10. Il ne peut pas encore voler à cause des orages ...il est aveugle sans AWACS...bref...entre un Rafale et un F35 quite a choisir en combat, le Rafale est bien meilleur
Réponse de le 30/04/2016 à 15:36 :
@Eowya:
.
Merci pour votre excellent commentaire.
Il n'y à rien à ajouter.
J'ai rarement l'occasion de lire sur ce site, un commentaire aussi avisé et précis concernant le Rafale et de fait le F-35.
Réponse de le 11/06/2016 à 13:50 :
Quand un logiciel est raté, il faut tout recommencer à zéro. Y compris le dossier technique et donc l'analyse. En partant de cette hypothèse, il faudra attendre 15 ans pour le f35.
a écrit le 26/04/2016 à 22:20 :
Très peu probable à mon avis, nous n'avons pas les "moyens" des Etats-Unis.
Réponse de le 25/05/2016 à 23:49 :
on n'a pas les moyens mais nous , on a les idées , le Rafale entre le premier coup de crayon et le premier vol , c'est 2 ans et demi !! et même si c'était qu'un proto ou démonstrateur , un casse boule m'ayant pris la tête à ce sujet , le premier Rafale était un démonstrateur, ou prototype , c'est la même chose , mais depuis quelques modifications comme le changement de moteur M88 au lieu des F404 américains , une perche de ravitaillement ou une électronique supérieure , le dessin reste le même , 99% du Rafale est la même chose depuis le début ! mais lui vole !! c'est l'important , le F35 reste cloué au sol fréquemment !! il y aurait même des problèmes de température du carburant pour cette daube de F35 !!
a écrit le 26/04/2016 à 15:02 :
Quel choix et quels avions ? La réponse dépend pourtant fortement du devenir des sociétés concernées. Les anglais BAE sont sortis financièrement du suédois Grippen de Saab pour lequel ils vendaient technologie et développement. Les équipementiers suédois dont le nombre a fondu comme neige au soleil après la vente des automobiles Volvo au chinois Geely n'ont plus la capacité ni les moyens de le poursuivre. Eurofighter est un consortium italo-anglo-germano-espagnol pour lequel chacun des partenaires négocie à tour de rôle. L'intégration probable de BAE dans Airbus troublerait encore plus le jeu dans la mesure ou il n'y aurait plus de part anglaise. Celle d'un fusion de la paire Ericson-Saab dans le même Airbus ferait disparaître également ce participant. Dans ce cadre qui ne peut être caché aux acheteurs, Airbus, à forte participation française, se verrait soutenir un ou plusieurs concurrents du Rafale. Or, l'on a compris que les soutiens d'exception de société liées comme Dassault dont Airbus détient encore 17% n'étaient plus de mise, tout comme ceux relevant des actifs allemands. Devant les achats d'importance à effectuer Airbus reclasse en effet ses anciennes alliances. On sait également que le futur découpage à l'étude d'Airbus réserverait la part aérienne aux français. Qui hériterait donc du pôle Eurofighter ? Est-il crédible qu'il soit découplé dans ses participations, pour le moins de BAE et des allemands ? Il deviendrait une marque principalement italienne par Finmecanica qui recompose actuellement son portefeuille ?
Par ailleurs les finlandais comptent reprendre la grosse section télécom du suédois Ericson. Un achat groupé pour maintenir une activité "captive" comme l'est celle de Patria pour eux pourrait être un axe d'évolution en commun. On le voit le choix n'est plus tellement celui des avions mais bien des combinaisons stratégiques.
a écrit le 26/04/2016 à 11:13 :
Pour faire bref et non cocorico, le rafale est pour le moment le meilleur avion de chasse du monde, là où l'autre est caché lui le voit, mais c'est vrai qu'il est cher alors il faut savoir ce que l'on veut.
a écrit le 26/04/2016 à 10:56 :
Aux dernières nouvelles il y aurait aussi les USA et le Nepal.... Sacre Rafale quand tu nous tiens! 20 ans de fausses alertes finissent par nous faire croire que nous en vendons a l’étranger!
Réponse de le 26/04/2016 à 13:59 :
"Sacre Rafale ...." NON sacré media plutot. ce sont eux qui font croirent à n'importe quoi en donnant une pseudo info non vérifiée ou partielle
a écrit le 26/04/2016 à 7:22 :
Pourquoi les USA ont le droit de présenter plusieurs modèles ??
Réponse de le 26/04/2016 à 12:40 :
Parce qu'ils ont plusieurs références en rayon.
Citez nous un autre chasseur français actuellement proposé sur le marché?

(le Mirage ne l'est que sur le marché d'occasion).
Réponse de le 26/04/2016 à 17:05 :
Pourquoi ne l'auraient ils pas?
Réponse de le 27/04/2016 à 17:07 :
"(le Mirage ne l'est que sur le marché d'occasion)."

=> Le F-18 est également une occasion dans ce cas, il est plus vieux que le Mirage 2000...
a écrit le 25/04/2016 à 20:15 :
Les caisses sont vides.....que croyez vous qu'ils vont s' acheter .
a écrit le 25/04/2016 à 17:36 :
Je pense que le rafale est vraiment le meilleur choix du moment pour un pays moderne. seul avion omnirole sur le marché. De plus il est vraiment bon dans tous les domaines, une merveille du savoir faire Français
Réponse de le 25/04/2016 à 23:07 :
Sauf qu'ils sont dépendance us, comme les autres.
a écrit le 25/04/2016 à 15:36 :
Les finlandais ont de la suite dans leurs idées : avec 10 milliards d'économies faites sur le dos d'Areva, ils ont de quoi renouveler les stocks.
Réponse de le 25/04/2016 à 20:40 :
L'EPR d'Olkiluoto a été lancé par Areva en 2004 pour un prix de 3 milliards
d'€uros, clés en main, et devait commencer a me livrer du courant à
00.00 heure, le 1°juillet 2009. Promis, juré par votre Mme. Lauvergeon-Fric.
Je ne vois pas ou les Finlandais auraient volé 10 milliards à Areva. Par
contre ma nièce Finlandaise Ani, ( pas Anne !), Ingénieure.Dr en Génie Nucléaire et controleuse de securité des installations nucléaires a relevé
tellement de malfaçons sur le chantier d'Areva qu'elle pourrait remplir une encyclopédie !
Réponse de le 26/04/2016 à 15:28 :
Bien sûr, je ne dis pas qu'ils ont volé, puisque ce n'est pas le cas. Mon clin d'œil est plus commun, puisque je suppose que la centrale aurait dû coûter 10 ou 15 milliard ( nous n'en savons rien du coût final à ce jour ). Je suppose aussi, ce qui n'est pas du tout certain, qu'ils l'auraient achetée à ce prix faramineux. Mais puisque ce n'est pas le cas, car au final ils dépenseront que 3-4 milliards au lieu de 10-15, le pays bénéficie d'une économie substantielle. Lui permettant d'acheter plein d'avions ou autres sous marins.
a écrit le 25/04/2016 à 15:21 :
Avant de rêver à la Finlande, ils n'ont toujours plus d'encre dans leur stylo les indiens pour signer le contrat des Rafale?
Réponse de le 26/04/2016 à 10:59 :
Les Indiens sont en train de négocier pour avoir le manche en bois, ils prétendent que c'est moins cher, pour le casque disent-ils ils on un fournisseur de scooter qui peut leurs en adapter un.. moins cher
a écrit le 25/04/2016 à 15:13 :
Le rafale à une guerre de retard comme d'habitude, prévu pour être un peu plus manoeuvrant qu'un f16 (mais avec 30 ans de retard) cela ne sert plus à rien grace aux casques pointeurs de cible (offboresight) au progrès en matière de missile.
Tout le monde raille la faible visibilité vers l'arrière du f35 mais c'est pour masquer le flux thermique de son reacteur de face, preuve qu'en france les marechaux n-1 decident toujours et l'esprit de la ligne maginot déploie son manque d'imaginotion...
Réponse de le 25/04/2016 à 17:14 :
Que ne faut il pas lire.
La manœuvrabilité et le domaine de vol servent également a l'autoprotection est a l’amélioration du PK. De plus le combat aérien ne se limite pas au "Head to Head"....
Réponse de le 25/04/2016 à 17:15 :
Le rafale a très largement capables de mettre en oeuvre des casques pointeur de cible. Le couple mica ir_rafale est l'un des plus abouti. Quand à la comparaison f35... Non cette brique volante au budget exponentiel n'est pas encore en mesure de pouvoir exécuter la moindre mission aérienne.
Réponse de le 26/04/2016 à 0:30 :
pour l'instant le rafale est le meilleur avion du moment, tous les observateurs du domaine s'accorde sur cela, il n'a pas une guerre de retard, mais plutot une guerre d'avance, grace a ses capacité de detection et de combat en mode passif, si l'hostile a le malheur d'activer son radar, il est mort, le rafale le lock et fait feu, seul le f22 est capable de le faire, en attendant le f35 qui n'est toujours pas au point, la liste est long, des crack, des problèmes de température interne, des risque d'explosion, un siège éjectable tueur, des milliards de bug informatique, une maintenance complexe. Le rafale fait la guerre partout en ce moment.
Réponse de le 26/04/2016 à 15:41 :
Que ne faut il pas lire des "pseudo bon français" !!
Juste bons a troller sur leur pays !
Les concurrents du F16 furent le Mirage F1( années 70) et le Mirage 2000 (années 80) deux mono réacteurs.
le Rafale est suffisamment manœuvrant et agile pour prendre le dessus sur les F16 .(exorcise Red-Flag ). Le Fast-food c'est comme le Poutinisme cela nuit gravement au cerveau .
Réponse de le 27/04/2016 à 17:16 :
Le Rafale est manœuvrant, mais ce n'est pas la plus distinguable de ses qualités, et sa manœuvrabilité fait partit de son cahier des charges notamment pour la pénétration a très basse altitude.

Les casques pointeurs de cible, j'attends encore d'en voir l'efficacité opérationnelle, mais en dogfight, la manœuvrabilité est 100 fois plus importante que ton gadget.

Et quand a masquer le flux thermique du F-35, t'es le deuxième aujourd'hui qui croit que du carburant refroidit dans les ailes ou la position du cockpit sont des dispositifs suffisant pour arrêter un missile IR... Naïf que vous êtes !

Le Rafale a été conçu non pas pour une hypothétique 3éme guerre mondiale, mais pour faire face a la réalité du terrain, a ce qu'on affrontera pour les 30 prochaines années. Les américains dépensent des milliards pour des appareils a la technologie supra onéreuse pour finalement se retrouver avec comme seuls adversaires, des barbus dans des 4x4.

Le Rafale est un appareil très rentable, car capable de remplacer de nombreux avions (au moins une 10éne) et capable de défier les plus grands avions de notre époque, pour une polyvalence que nul autre n’atteins.

Et si demain une 3éme GM éclatait, je préfère une armée de Rafale fiable a une armée de F-35 qui ne brillent que sur les plaquettes du marketing de Lookheed
a écrit le 25/04/2016 à 14:45 :
Quand la Finlande a acheté ses F-18 Hornet dans les années 80,
et elle avait fait un joli coup !
Elle a pris exactement le même modèle que le Canada, après avoir laissé les Canadiens payer McDonnell pour le développement de ce modèle adapté aux opérations dans les régions nordiques plates avec de grandes forêts enneigées
et des lacs et baies gelées.
Pour la suite deux solutions apparaissent favorisées:
* Soit le SuperHornet, qui a de grandes compatibilités avec la génération
précédente et un coût modéré;
* Soit la dernière génération du Gripen Suèdois. Cela permettrait une coopération étroite avec le voisin-cousin Suédois, autre pays neutre ( trop) proche de la Russie,
pour la protection du ciel Scandinave.
Une compatibilité étendue au Danemark et à la Norvège n'est pas envisageable. Ces pays sont membres de l'OTAN et quasi-obligés de se ruiner pour acheter le ruineux loupé F-35.
Le Rafale serait un outsider; mais une collaboration avec l'entreprise d'armement
nationale Patria pour sa mise en oeuvre serait un plus.
a écrit le 25/04/2016 à 11:17 :
Je pense que les finlandais sont conscients qu'il leur faut un matériel puissant, qui a fait ses preuves pour être crédibles face à leurs voisin russe. Le F/A 18 était un très bon avion pour ce rôle, le F-35 clairement pas. Je ne serais pas surpris de les voir changer de fournisseurs d'autant plus que le matériel américain peut être adapté sur le Rafale (missiles amraam, etc...). L'offre de missiles made in Europe pourrait également à terme les séduire, et les contrats à l'export du Rafale lèvent peu à peu les risques sur la pérennité du programme qui pouvait rebuter d'éventuels acheteurs.
La seule carte américaine face au Rafale, c'est la dernière version du Super Hornet, qui a été systématiquement surclassée par le Rafale dans toutes les évaluations récentes. Le Gripen me semble peu adapté, c'est un monoréacteur, et cette configuration est assez peu prisée dans les pays nordiques où une panne moteur dans une région isolée signifie irrémédiablement la perte de l'avion et un grand danger pour l'équipage. Le Canada comme la Finlande ont choisi le F18 bimoteur pour cette raison.
Réponse de le 26/04/2016 à 14:02 :
"pour être crédibles face à leurs voisin russe": personne n'est credible face à l'aviation russe (hors usa). Donc non la finlande doit renouveler ses avion ok mais besoin du top du top. Les F18 super hornet iront tres bien, performant et pas trp cher.
Réponse de le 27/04/2016 à 18:22 :
Ah bon ? Vous croyez ? L'armée de l'air russe en Syrie a certe déployé de gros moyens mais la précision des frappes et la technicité des moyens mis en place n'a pas vraiment étonné la galerie. Frappes de jour, précision très approximative, matériel vieillot (bombes lisses)... ça en dit long sur le niveau de l'armée russe, qui perd ses sous-marins dans les océans et a mis une chape de plomb sur les dizaines de cosmonautes envoyés dans l'espace qui ne sont jamais revenus ! Vous me faites rire, continuez !
a écrit le 25/04/2016 à 11:11 :
on ne peut que souhaiter le succès au Rafale, extraordinaire vecteur de la technologie française. Le rafale est aussi l'un des avions les plus adaptés à la lutte contre Daesh.
Il nous faudrait 2 ou 3 porte avions de plus, si nos politiciens étaient moins dépensiers.
La France est pleine de talents...sauf dans le monde politique qui la mine de l'intérieur.
a écrit le 25/04/2016 à 9:48 :
Ca a dû leur rappeler les MS 406.
a écrit le 25/04/2016 à 9:31 :
@Cabirol
1. Ce n'est pas l'armée de l'air finnoise (finnois = peuple de cette langue) mais finlandaise (relative à tous ceux qui habitent la Finlande, de langue finnoise ou non).
2. Pourquoi écrire Finnish Air Force ? C'est ainsi qu'elle s'appelle ? Son nom est anglais ? Son nom en finnois est Suomen ilmavoimat et en suédois Finlands flygvapen (langues officielles). Pourquoi ne pas l'écrire en langue originelle ? Quitte à l'écrire en anglais, pourquoi pas en roumain ?
a écrit le 25/04/2016 à 8:15 :
la question est : "quel est le besoin"?
S'agit-il juste de se payer le soutien américain contre le voisin russe? Ou alors de disposer d'un avion le plus performant possible pour se défendre soi même? Ou alors est-ce que l'objectif est une armée de l'air à moindre coût?

C'est notamment à partir des réponses à ces questions qu'on pourra commencer à évaluer les chances du Rafale en Finlande. A première vue, il sera un outsider sur ce marché...
a écrit le 25/04/2016 à 8:11 :
Aucune chance, malheureusement la France a pris a sacré coup sur la tête en Finlande a cause du fiasco de la central nuclear que EDF est entrain de construire dans ce pays, ils croient qu'ils en terrain conquis comme en Afrique.
Réponse de le 25/04/2016 à 13:09 :
EDF ne construit rien en Finlande ....
Il s'agit d'AREVA !
EDF a bien assez du bourbier de l'EPR de FLAMANVILLE.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :