Thales : son futur système de gestion de vol s'invite à bord des Airbus A320, A330 et A350

Airbus a sélectionné le futur système de gestion de vol (FMS) de Thales. Adapté aux spécificités de l'avionneur, ce FMS (Flight Management System), développé par Thales, doit permettre aux compagnies aériennes d'effectuer des opérations optimisées, faciliter l'interopérabilité et réduire l'impact environnemental.
Michel Cabirol

2 mn

Le futur système de gestion de vol, qui entrera en service en 2026) équipera notamment les familles A320, A330 et A350 d'Airbus.
Le futur système de gestion de vol, qui entrera en service en 2026) équipera notamment les familles A320, A330 et A350 d'Airbus. (Crédits : Thales)

Thales poursuit sa saga à bord des avions civils d'Airbus. Développé par le groupe de technologies à partir de PureFlyt et adapté aux spécificités de l'avionneur, le futur système de gestion de vol (Flight Management System ou FMS) équipera notamment les familles A320, A330 et A350 de l'avionneur européen. L'entrée en service de ce FMS est envisagée fin 2026, selon le communiqué de Thales publié vendredi. Ce futur système améliorera l'interopérabilité entre les différents appareils d'Airbus et optimisera les trajectoires des routes et, par conséquent, réduira l'impact carbone des avions équipés de ce système. Un véritable atout pour les compagnies aériennes.

"Seul acteur des technologies de système de gestion de vol en Europe, Thales est fier de contribuer à la révolution digitale de l'espace aérien avec son système de gestion de vol et d'accompagner une nouvelle fois notre partenaire Airbus", s'est réjoui la directrice générale adjointe Avionique au sein de Thales, Yannick Assouad.

Ce nouveau système de gestion de vol sera également disponible pour les avions actuellement en service au travers d'une opération de modernisation.

Connecté mais cybersécurisé

En tant que cerveau de la navigation de l'avion, le système de gestion de vol permet de préparer le vol, de calculer et de transmettre les informations à l'équipage, de définir les paramètres de vol et d'assurer le guidage de l'avion tout au long de son parcours, y compris lors des procédures d'approche et d'atterrissage, en prenant en compte les consignes du contrôle aérien et la consommation de carburant. Conçu d'emblée pour être connecté et être robuste face aux cyberattaques, le nouveau système de gestion de vol tire bénéfice de l'accès aux données du monde ouvert, dont les données météo en temps réel.

"Grâce au lien avec les systèmes non avioniques, qu'il s'agisse des tablettes des pilotes - Electronic Flight Bag - ou des centres opérationnels des compagnies aériennes, ce nouveau système de gestion de vol simplifie l'analyse de toute révision de plan de vol en fournissant la meilleure route au pilote et en facilitant l'interaction avec le contrôle du trafic aérien", explique Thales, qui tire son expertise de 40 ans d'expérience (plus de 100 millions d'heures de vol sur la génération actuelle de FMS). Le futur FMS participera également à réduire la congestion au-dessus des aéroports, la consommation de carburant et les nuisances sonores, tout en allégeant la charge des pilotes.

Michel Cabirol

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 06/05/2022 à 22:49
Signaler
Cybersécurisé? <p> Oui, bien sur.

à écrit le 06/05/2022 à 21:13
Signaler
Ben vopyons... rien que ça ! Optimiser les trajectoires des routes... Ils ont intégré qu'un avion, ça ne vole pas tout seul dans un espace libre ??? Feraient mieux d'annoncer la téléportation, ils seraient plus crédibles...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.