Le ministre de l'Agriculture appelle à une réouverture des marchés

Didier Guillaume a invité les maires et les préfets à favoriser leur réouverture lorsque les mesures de sécurité sanitaire sont respectées.

2 mn

Je suis favorable à l'ouverture de tous les marchés en plein air et de toutes les halles alimentaires, a déclaré le ministre dans l'émission Dimanche en politique sur France 3.
"Je suis favorable à l'ouverture de tous les marchés en plein air et de toutes les halles alimentaires", a déclaré le ministre dans l'émission Dimanche en politique sur France 3. (Crédits : Reuters)

Le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a appelé dimanche les maires et les préfets à favoriser la réouverture des marchés alimentaires en France quand les mesures de sécurité sanitaire pour contrer l'épidémie de Covid-19 sont respectées. "Je suis favorable à l'ouverture de tous les marchés en plein air et de toutes les halles alimentaires", a déclaré le ministre dans l'émission Dimanche en politique sur France 3.

"J'appelle les maires de France et les préfets à inciter à rouvrir ces marchés (...) à condition qu'il y ait le respect des normes sanitaires."

Lire: Agriculture : la crise conforte le modèle, plus résilient, des circuits courts

Didier Guillaume a rappelé que le gouvernement avait été contraint de fermer les marchés en France "parce que les mesures de sécurité sanitaire n'étaient pas mises en application"Depuis, un tiers des marchés ont rouvert grâce à des dérogations accordées par les préfectures ayant jugé suffisantes les mesures de sécurité.

Un guide de bonnes pratiques sanitaires négocié entre quatre ministères

"Le marché, c'est le lieu où les personnes âgées notamment vont acheter leurs poireaux, deux pommes de terre, une salade et ils mangent de belle façon, et puis, surtout, le marché c'est l'endroit où l'agriculture française passe 30% de sa production de frais, de fruits et légumes", a affirmé le ministre.

Lire aussi: Alimentation: le confinement profite au bio

Lors de la fermeture en France de toutes les activités non essentielles au fonctionnement du pays le 14 mars dernier, les marchés alimentaires étaient d'abord restés ouverts, déclarés prioritaires comme les supermarchés pour nourrir les populations confinées. Mais le gouvernement les avait finalement tous fermés le 24 mars pour freiner la contagion, avant d'accorder des autorisations au cas par cas par dérogation. Ces réouvertures ont été permises après la mise au point d'un guide de bonnes pratiques sanitaires négocié entre quatre ministères (Santé, Agriculture, Bercy et Intérieur), la fédération des marchés de France, des syndicats agricoles et des organisations de producteurs.

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 14/04/2020 à 10:08
Signaler
"lorsque les mesures de sécurité sanitaire sont respectées" Notre ministre vit chez les bisounours déconnecté du monde réel, organiser un marché avec le covid est un véritable casse tête, il a qu'à venir sur le terrain aider un peu au lieu de tou...

à écrit le 13/04/2020 à 22:18
Signaler
Les marchés sont à l'air libre, les grandes surfaces sont dans un espace clos. Les fruits et légumes sont touchés par les consommateurs en grande surface, moins dans les marchés. Les marchés sont .... ?? ... fermés, pas les grandes surfaces, cher...

le 14/04/2020 à 10:06
Signaler
Excellente réflexion!Et comme vous dites,cherchez l'erreur.... A mon point de vue,çà sent le favoritisme!! Décision de certains préfets absurde.par exemple,chez nous,il faut que les étals soient distants de.....20 mètres!!soit,sur la place,4 étals!...

à écrit le 13/04/2020 à 17:46
Signaler
Avec des barrières fournies par la mairie et un sens de circulation, les marchés ne semblent pas présenter un grand risque surtout dans les petites villes .Et les producteurs locaux ,de même que les consommateurs seront ravis .Par contre il n'est pas...

le 14/04/2020 à 9:23
Signaler
Il va falloir s'habituer à vivre par soi même, les autres ne voulant plus être racketter.

à écrit le 13/04/2020 à 13:14
Signaler
C'est indispensable, pour repartir les files d'attente ailleurs que dans les hypermarchés, favorisés (Et sincèrement, ils n'en n'ont pas besoin) par la fermeture des marchés... Si économiquement on veut éviter la faillite de petits commerçants, c'e...

à écrit le 13/04/2020 à 13:13
Signaler
C'est indispensable, pour repartir les files d'attente ailleurs que dans les hypermarchés, favorisés (Et sincèrement, ils n'en n'ont pas besoin) par la fermeture des marchés... Si économiquement on veut éviter la faillite de petits commerçants, c'e...

à écrit le 13/04/2020 à 12:37
Signaler
Si le gouvernement estime que l'on peut laisser les personnes âgées faire leurs courses au marché, sans masque, en frôlant nécessairement des dizaines d'autres personnes, c'est à fortiori que le déconfinement de la population moins vulnérable peut d'...

le 13/04/2020 à 15:12
Signaler
"en frôlant nécessairement des dizaines d'autres personnes, " la distanciation est obligatoire tant qu'un vaccin n'est pas trouvé, âgé ou pas. En GS on voit des gens masqués vous frôler se croyant protégés de façon étanche, erreur. A l'entrée de la ...

à écrit le 13/04/2020 à 12:31
Signaler
Pourquoi il maintient les pesticides près de habitations en confinements , il aura une responsbilité morale à porter .

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.