Renault-Nissan intéressé par le rachat de 20% du capital de Chrysler

 |   |  297  mots
Chrysler est au centre de toutes les attentions des constructeurs automobiles mondiaux.
La presse américaine évoque le rachat par Nissan de 20% du capital de Chrysler. Une option qui vient s'ajouter aux négociations de fusions entre le plus petit constructeur automobile américain et le géant aux pieds d'argile, General Motors.

Renault-Nissan propose de reprendre 20% de Chrysler et de l'intégrer à son alliance franco-japonaise, affirme le quotidien Detroit News. Cette proposition vient concurrencer les négociations de fusion entre la firme américaine et sa compatriote General Motors (GM).

L'offre aurait été présentée au fonds de private equity Cerberus, propriétaire de Chrysler. Le journal, qui cite des sources proches du dossier, avance que Nissan se porterait acquéreur de la participation, car il dispose des liquidités nécessaires, tandis que Renault affiche une dette de près de 4 milliards d'euros.

Nissan et Chrysler ont déjà plusieurs projets communs en cours. Le japonais devrait ainsi produire de petits véhicules pour le compte de Chrysler tandis que l'américain a prévu de développer la nouvelle génération de pick-up de Nissan.

Un mariage entre Chrysler avec GM resterait le scénario préféré de Cerberus, mais ce projet semblent buter sur la question de son financement ces derniers temps. Beaucoup d'observateurs craignent également qu'une fusion entre le premier constructeur du pays et le Petit Poucet de l'industrie automobile américaine ne se traduise par des suppressions de postes drastiques.

A l'inverse, la reprise de Chrysler par Nissan devrait plutôt épargner les salariés de Chrysler, selon le Detroit News. Le groupe prendrait alors part à l'alliance qui uni déjà le japonais à Renault et qui permet de fortes économies en termes de coûts de développement.

De plus, une telle alternative ne signerait pas la mort de la marque Chrysler, comme le redoutent les analystes dans le cas d'un mariage avec GM. Au contraire, Chrysler devrait conserver ses marques propres, car peu de ses modèles entrent en concurrence avec ceux de Renault et de Nissan dans le monde.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ils sont entrain de supprimer 6000emplois chez renault et ose acheter 20% de chrysler!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
aucun commentaire
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
les médias ne savent plus que critiquer, en autre les automobiles francaises, et lancer des rumeurs. Ils tombe bien bas. Aprés tout que risquent t'il, pas grand chose et c'est bien dommage.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :