Reprise d'Opel : Merkel soutient Magna

 |   |  135  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
La chancelière allemande affiche clairement sa préférence pour l'équipementier canadien et ses alliés russes.

Alors que les négociations entre General Motors et les repreneurs éventuels de sa filiale européenne Opel traînent en longueur, la chancelière allemande Angela Merkel a répété préférer  l'offre présentée par l'équipementier auto canadien Magna associé à des firmes russes.

"J'ai une nette préférence pour Magna et je veux que le préciser une nouvelle fois, a-t-elle déclaré à la chaîne de télévision RTL. Nous discutons en permanence. Je reste informée. Et si nécessaire, bien sûr, j'y participerai".

Berlin suit le dossier de près car Opel est très présent en Allemagne où il compte plusieurs usines. Et le repreneur devrait bénéficier de soutiens financiers ou de garanties de la part du gouvernement allemand.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :