Le constructeur coréen Hyundai-Kia ne veut surtout pas d'alliances

 |   |  922  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
C'est trop compliqué et ça prend trop de temps ! Hyundai Kia ne veut pas d'alliances, ni même de coopérations avec des concurrents. Le coréen préfère tout développer en interne.

La constructeur automobile coréen Hyundai-Kia veut rester... seul. Pas question de s'inspirer des exemples de Renault-Nissan, Fiat-Chrysler, GM-PSA... « Nous ne voulons pas d'alliances stratégiques. Une alliance ou même des coopérations, c'est très compliqué. Ca prend trop de temps à mettre en ?uvre », explique à la Tribune Seung Tack-Kim, vice-président de la marque Hyundai en charge de l'international. « Ca peut générer des économies, mais les décisions sont trop longues à prendre. Or, le facteur décisif c'est le temps », surenchérit le dirigeant, en recevant à Séoul une visite du « Jury (européen) de la voiture de l'année » - dont nous faisons partie. Le constructeur du Pays du matin calme garde un mauvais souvenir de ses anciennes coopérations, notamment sur les moteurs, avec le japonais Mitsubishi et ce qui fut naguère le germano-américain Daimler-Chrysler...

Faire en interne
« On préfère faire les choses par nous-mêmes. On a 10.000 ingénieurs dans notre centre technique de Namyang (à un peu plus d'une heure en voiture de la capitale sud-coréenne). Ainsi, on gagne du temps ». Le groupe est effectivement l'un des constructeurs automobiles les plus intégrés dans le monde. Logique : il dispose d'une myriade de sociétés « s?urs » dans presque tous les secteurs d'activité. Hyundai-Kia fabrique non seulement la totalité de ses moteurs, mais aussi de ses boîtes de vitesse manuelles ou automatiques (sauf la CVT à variation continue) et il vient de développer en interne, à l'image de Volkswagen, une toute nouvelle transmission à double embrayage - une technologie censée être plus performante et moins énergivore qu'une boîte automatique classique. Hyundai-Kia développe aussi seul ses voitures hybrides (moteurs thermique et électrique). Et même près de 50% de l'acier qu'il utilise pour ses véhicules est produit par la société « s?ur » Hyundai Steel !

Plus de synergies
Le groupe estime « avoir les ressources en interne pour développer toutes les technologies », affirme Seung Tack Kim. Normal : le consortium a un trésor de guerre suffisant pour investir massivement, grâce aux marges qu'il dégage, générées notamment par de sérieuses économies d'échelle, avec plus de 7 millions de véhicules prévus en production cette année. Ces économies vont d'ailleurs se développer. « Nous avions dix plates-formes dans un passé récent. Maintenant, nous en sommes à six. Et nous allons descendre à quatre seulement » pour l'une des offres automobiles les plus larges du monde, de la mini-voiture à la grosse berline de haut de gamme Genesis - que Hyundai compte d'ailleurs lancer en Europe « dans deux ou trois ans » - en passant par des berlines compactes, des coupés, plusieurs 4x4 ou des monospaces. Le tout mû par une palette de moteurs allant des toutes petites mécaniques aux gros V8 à l'américaine, en passant par des hybrides et des diesels pour l'Europe.

Bonne rentabilité en Chine, Amérique du nord, Russie
Le groupe assure « avoir une bonne rentabilité sur tous les marchés ». Plus particulièrement, « la Chine, l'Amérique du nord, la Russie, sont très profitables ». Hyundai-Kia se hisse au rang de sixième constructeur aux Etats-Unis, de troisième en Chine, de deuxième en Russie. Le groupe avoue toutefois « une profitabilité plus faible en Inde et en Europe ». Le consortium a affiché un bénéfice net au troisième trimestre en hausse de 13% à 1,5 milliard d'euros pour la marque Hyundai et en progression de 28% à 580 millions pour Kia. Le constructeur veut au reste monter en gamme, pour augmenter le prix moyen de ses véhicules, encore très bas il y a une dizaine d'années, mais de plus en plus dans la moyenne du marché en Europe, par exemple.
Héritage du « chaebol »
Outre ses propres mérites, la firme profite aussi, disons-le, d'une rentabilité due à des facteurs exogènes, tel un marché intérieur très longtemps protégé, où il fait d'ailleurs toujours la pluie et le beau temps. Il bénéficie également de coûts de production ou de recherche et développement bien moindres qu'en Europe de l'ouest (salaires moins élevés, durée de travail annuelle beaucoup plus longue...) mais également du... système Hyundai hérité de l'ancien « chaebol » (conglomérat) avec des sociétés « soeures » partout, ainsi que de liens traditionnels avec les pouvoirs publics coréens - ça aide !

Pas de véhicules à bas coûts
S'il tente, avec succès, de monter en gamme grâce à une nette amélioration de la fiabilité et de la finition de ses véhicules tout comme de leur contenu technologique, Hyundai-Kia ne veut pas en revanche lancer de véhicules à bas coûts et encore moins de marque spécifique d'entrée de gamme. « Non ce n'est pas notre stratégie », indique Seung-Thack Kim. Et, lorsque nous évoquons les véhicules à très bas coûts que développe actuellement l'Alliance Renault-Nissan pour les marchés émergents, le dirigeant rétorque fermement :
« nous ne développons pas de véhicules à 3.000 ou 5.000 euros ».

Pas de surcapacités
Alors que Renault, PSA, Fiat ou Opel souffrent, le constructeur automobile coréen Hyundai-Kia ignore en tous cas les affres des surcapacités et des fermetures d'usines. « Tous nos sites tournent à plus de 100% des capacités », affirme Seung-Tack Kim. « Cette saturation des capacités de production explique (aussi) que nous affichions la deuxième meilleure marge opérationnelle de tous les constructeurs automobiles, derrière BMW (NDLR : et en excluant Porsche) », s'enorgueillit le dirigeant.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/05/2016 à 16:59 :
La marque Hyundai c'est cool j'aime ça.le moteur de qualité d'une beauté extravagante de carrosserie surtout la xi35 nouvelle coupe hummm ça tueeeeee.
a écrit le 08/12/2012 à 12:11 :
Ils ont pas mal au derche quand même....ils gardent un mauvais souvenir de la coop avec Mitsubishi?!? Pourtant Mitsu leur fournissait tous les moteurs du temps ou ils se sont lancés sur l amerique du Nord avec la Pony et Excel.....c etait d ailleurs la seule chose de fiable sur une Hyundai a l epoque!
a écrit le 08/12/2012 à 7:48 :
lou papet doit etre content kia fait de la pub sur la tribune
gangnam style.......
a écrit le 07/12/2012 à 18:24 :
@ahbon,pour votre gouvernance:les ventes de voitures de corée (du sud) representent 2% du marché français!!Sur 12 mois et depuis l accord commercial du 1/07/2011 entre la corée et l UE la françe à un excedent de vente de ses produits par rapport à la corée de 500millions d euros.D autre part l accord prevoit que l europe vendra à la corée 19 milliards de produit et la corée 12 milliards à l europe!!!alors tout n est pas noir comme certain voudrait nous le faire croire
Réponse de le 06/10/2014 à 20:45 :
les seuls "miracles" connus ne se limitent-ils pas à ceux de la consommation à credit
a écrit le 07/12/2012 à 17:26 :
diverses alliances: Arcelor/ Mittal + Alcatel/Lucent + BMW/PSA + GM/PSA + Deutsche Börse/ NYSE + EADS/BAE
Quand ça devient "stratégique", vaut mieux prendre le large....
a écrit le 07/12/2012 à 13:01 :
me turlupine :o)
Réponse de le 07/12/2012 à 14:03 :
DSK l'avait sorti à l'assemblée en 97
Réponse de le 07/12/2012 à 14:11 :
La Corée est entre les Nippons et la Chine
Réponse de le 07/12/2012 à 14:18 :
Pas sur qu'il ressorte aujourd'hui cette contrepèterie après s'être alléger les bourses de 6 millions de dollars...
a écrit le 07/12/2012 à 11:50 :
Tout le monde oublie que la Corée est un pays en guerre extrèmement discipliné et nationaliste. SI on dit aux gens de ne pas acheter de voitures étrangères, ils n'en achétent pas et si les dirigeants des chaebol disent travailler pour l'intérêt national, les employés s'exécutent et font les 55h payés 40h si c'est pour la grandeur de la Corée. Les accords de libre échange pronés par Bruxelles doivent bien les faire rigoler
Comme disent les supporteurs de foot quand ils encouragent leur équipe "vive la Grande Corée" et non pas un vulgaire allez les bleus
C'est un drôle de pays très très loin du nôtre et c'est clairement un modèle qu'on ne risque pas d'imiter
Réponse de le 07/12/2012 à 16:44 :
...
Réponse de le 07/12/2012 à 17:39 :
@on ne parle pas de la corée du nord : et donc ? Vous y connaissez franchement quelquechose au sujet pour vous permettre ce "commentaire" condescendant ? Si vous n'êtes même pas au courant du conflit qui oppose les 2 corées depuis 60 ans on ne peux plus faire grand chose pour vous.
a écrit le 07/12/2012 à 11:02 :
Cette manière de développement rappelle celle des japonais il y a trente ans. Aide massive de l'ETAT ; ingénieurs qualifiés et pas chers; fournisseurs "amis" aux ordres et développement à marche forcée avec un talon-d'Achille toutefois; la distribution mondiale et là il faut un réseau et ça coûte cher. Ce qui intrigue dans tout ça c'est que tous les pays qui se développent comme la COREE veulent une industrie auto comme un symbole d'accession à un club. Malheureusement le marché auto mondial n'est pas extensible et "tricher" sur les marges et protéger son marché intérieur pour faire sa place n'a qu'un temps. Tôt ou tard il faudra s'allier.
Réponse de le 07/12/2012 à 11:38 :
"gerard27" Allons ne voyez vous pas que PSA et Renault patissent lourdement de leurs alliances foutraques, approximatives, désordonnées et brouillonnes ... les 2 groupes montants VW plus de 12 marques et Hyundai Kia sont les seuls qui dégagent de grosses marges y comprit sur les gros volumes ... DaciaRenault est un échec camouflé par l'intégration des bénéfices de Nissan, me problème c'est que les bénéfices de Nissan s'essoufflent aussi !!! il faut anticiper et les alliances sont parasitaires.
Réponse de le 07/12/2012 à 14:15 :
NONmais vous oubliez également Toyota et GM qui sont respectivement PREMIER et DEUXIEME constructeurs mondiaux. Au passage, Toyota c'est 30 millions d'euros de bénéfices par jour. Bien entendu je ne vous contredis pas quant à (l'échec) DaciaRenault etc. Bien à vous

Réponse de le 07/12/2012 à 14:32 :
Je pense que nous nous dirigeons vers des grands groupes automobiles qui produiront 10 millions de véhicules par an et plus répartis sur toute la planète.
A ce jour vous avez dans ce club : Toyota,GM, et VV .Renault Nissan ou Huynday-Kia sont à 6 millions .Question pourront ils entrer dans le club par la seule croissance interne ?
a écrit le 07/12/2012 à 9:23 :
Que du bonheur en quelque sorte ! et bien moi je prédis que pour passer de 7 à 10 millions de véhicules Huynday-Kia devra s'allier à un autre constructeur ne serait ce que avoir un réseau de distribution important rapidement plutot que de créer le sien ce qui demanderait plus de temps .Et là je verrais bien un accord avec PSa en France et pourquoi pas non plus assembler certains modèles sur les chaines d'Aulnay !!
Réponse de le 07/12/2012 à 10:00 :
Pour arriver à cela il va falloir utiliser des consultants au Top et éventuellement revoir les contrats des salariés d'Aulnay...
Réponse de le 07/12/2012 à 11:41 :
Les réseaux de distributeurs automobilessont libres, et Huyndai Kia comme concession, c'est tellement plus bandant et plus rentable que Renault Dacia Lada !!!
Réponse de le 07/12/2012 à 14:26 :
reseaux .Renault doit avoir 4.000 points de ventes en comptant les concessionnaires et les agents et ce qui fait la force d'un réseau de vente et pas uniquement dans l'automobile c'st le nombre .Pour le reste une petite concession dégage plus de bénéfice qu'une grande avec des charges fixes plus élevées .Les concessions Nissan qui emploient 10 ou 12 salariés gagnent plus d'argent qu'une concession Renault de 30 ou 50 salariés ,les deux étant bien souvent rattachées au meme groupe ..
Réponse de le 07/12/2012 à 14:28 :
@ Réseaux: vous avez raison, d'ailleurs j'ai arrêté les pilules bleues...
a écrit le 07/12/2012 à 9:12 :
Au moins maintenant on sait d'où viennent les composants des Hyundai/Kia sois disant Europeennes : de Corée !! Et au merci au journaliste d'avoir bien indiqué wue le marché national Coréen est fermé aux étrangers. Mais nous somme sauvés Bruxelles a signé un accord de libre echange (douanier) avec la Corée sans avoir demandé de contre parties (suppression des contrôles fiscaux pour les acheteurs de voitures étrangéres et regles techniques stables et bon dirigées par Hyundai/Kia au gré de son interet).
a écrit le 07/12/2012 à 9:10 :
On va voir les mêmes spécialistes qui, il y a peu, ne juraient que par les alliances pour survivre, nous vanter les bienfaits du célibat industriel :o)
a écrit le 07/12/2012 à 9:07 :
la différence chez nous, c'est que nos dirigeants de grande entreprises n'ont jamais serré un boulon et ne connaissent pas la cylindrée de leur voiture. Qu'est ce que vous voulez qu'ils fassent d'autre que de proposer des alliances "stratégiques" ?
Réponse de le 07/12/2012 à 9:35 :
Ils sont là pour serrer les boulons et rouler dans de grosses cylindrées...
a écrit le 07/12/2012 à 9:07 :
J'espère que la voiture de l'année sera une Hyundai/KIA...
Réponse de le 07/12/2012 à 20:56 :
chouette , j'ai le IX35
a écrit le 07/12/2012 à 9:05 :
Et ils ont ces résultats sans l'aide précieuse du belatre montebourg à peine croyable!
a écrit le 07/12/2012 à 8:37 :
Exactement la meilleure decision possible prise par le sud coreen: garder son identite, s'identifier a sa propre marque et image, s'ameliorer et s'aligner face a la concurrence mondiale..Comportement exemplaire .
Réponse de le 07/12/2012 à 9:20 :
+1 Ce comportement exemplaire se retrouve dans toutes les concessions Hyundai et KIA !
Réponse de le 07/12/2012 à 11:12 :
+ 1 Leurs voitures sont belles, avec une finition soignée et une garantie kilomètrage illimité de 5 ans....Il va falloir que nos constructeurs réagissent vite et s'inspirent du modèle Coréen.
Réponse de le 07/12/2012 à 14:34 :
kilometrage illimité .Sur une pub parue ces derniers jours dans la presse écrite il était fait mention de 150.000 km ou 7 ans premier seuil atteint .
Réponse de le 24/01/2013 à 1:44 :
hyundai 5 ans illimtés toute piece sans condtion / Kia 7 ans ou 150 000Kms seul particularité : audio navigation garanti 5 ans kilometrage ilimité.

quand je vois les critiques porté par certains sur ces marques, je me dit que beaucoup aime se faire berner par des comédiens qui vous prennent pour des chevres... personnellement ces marques française avec leur lot de dirigeant et ces pompes a fric qui vous ponctionne au moindre probleme, au passage SAV mauvais ou on vous prends en plus pour des ***s peuvent disparaitre sans meme s'entériner dans les livres d'histoire... désoler j'ai encore du mal a digérer les divers ennuient eu par le passé sur mes differentes francaises surtout avec citroen...

mais que je revis de ne plus passer au garage tout les 4 matins!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :