Diesel : une enquête allemande révèle des irrégularités chez Renault

 |   |  322  mots
En janvier, des tests menés en France sur les émissions polluantes en conditions réelles avaient montré des dépassements de normes d'oxydes d'azote (NOx) et de CO2 chez plusieurs constructeurs dont Renault.
En janvier, des tests menés en France sur les émissions polluantes en conditions réelles avaient montré des dépassements de normes d'oxydes d'azote (NOx) et de CO2 chez plusieurs constructeurs dont Renault. (Crédits : © Stephane Mahe / Reuters)
Des irrégularités ont été constatées dans le système de filtration des émissions polluantes de certains véhicules, selon le ministère allemand des Transports. Par ailleurs cinq marques allemandes vont devoir rappeler 630.000 voitures en Europe.

L'enquête menée par les autorités allemandes sur les émissions des voitures diesel après l'éclatement de l'affaire Volkswagen a révélé des irrégularités chez le constructeur français Renault, a indiqué vendredi à l'AFP une source au sein du gouvernement allemand. Interrogé par l'AFP, Renault n'a pas souhaité faire de commentaire.

Selon cette même source, les marques allemandes Audi, Porsche, Opel (groupe General Motors), Mercedes (groupe Daimler) et Volkswagen - vont devoir rappeler au total quelque 630.000 voitures en Europe à cause d'irrégularités dans leur niveau d'émissions de gaz polluants. Le ministère allemand des Transports doit présenter les résultats de cette enquête dans l'après-midi.

Sur les véhicules incriminés, le système de filtration des émissions polluantes est systématiquement désactivé quand la température extérieure descend sous un certain seuil. Or, d'après les normes européennes en vigueur, cette procédure n'est autorisée que si elle permet d'éviter un accident ou un dommage causé au moteur.

Renault, peu secoué en Bourse

Suite à ses annonces, Renault ne perdait que 1,07% en Bourse à 14h52. Entre le 4 janvier et le 12 février, l'action du constructeur automobile français était passée de 89,26 à 68,33 euros pour revenir à plus de 86 euros en avril. Le groupe a pâti en janvier des rumeurs de tricheries sur ses motorisations diesel. Des tests menés en France sur les émissions polluantes en conditions réelles avaient montré des dépassements de normes d'oxydes d'azote (NOx) et de CO2 chez plusieurs constructeurs dont Renault, sans toutefois déceler l'utilisation d'un logiciel truqueur comme chez Volkswagen.

La marque au losange avait en outre  annoncé début avril qu'elle allait réduire ses émissions d'oxyde d'azote (NOx) sur certains de ses modèles diesel, via des évolutions techniques qui seront appliquées sur ses véhicules en usine à partir du mois de juillet.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/04/2016 à 20:06 :
Et tout cela sans tricher mais en utilisant la loi parfaitement admise par l' Europe de protection des moteurs sous certaines températures. A la différence de VW et alors que ce dernier envisage d' ores et déjà un retentissement négatif de 5 % sur ses ventes cette seule année ...
a écrit le 23/04/2016 à 11:09 :
Diesel : une enquête allemande révèle des irrégularités chez Renault

Tout le monde sait depuis des années que tous les constructeurs s’accommodaient des normes en utilisant des artifices divers et variés,

tous tricheurs, les Mercedes aussi avec leurs moteurs provenance de Daciarenault.
a écrit le 23/04/2016 à 9:02 :
L'Allemagne contre-attaque.... l'empire contre-attaque... mais a la fin, les méchants vont perdre.
a écrit le 23/04/2016 à 3:29 :
La guerre des constructeurs la pollution du frisquet merci la mérique
a écrit le 22/04/2016 à 20:36 :
Super, à vomir, quel coup bas !!!!tout cela pour se justifier lamentable!!!!!!
a écrit le 22/04/2016 à 17:47 :
Selon cette même source, les marques allemandes Audi, Porsche, Opel (groupe General Motors), Mercedes (groupe Daimler) et Volkswagen - vont devoir rappeler au total quelque 630.000 voitures en Europe à cause d'irrégularités dans leur niveau d'émissions de gaz polluants. Le ministère allemand des Transports doit présenter les résultats de cette enquête dans l'après-midi.

Est ce du journaliste orienté ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :