Ford tente d'éviter un rappel massif de véhicules

 |   |  165  mots
John Cangany, porte-parole de Ford, a annoncé que le constructeur allait déposer un recours demandant à continuer à tester et à analyser nos airbags.
John Cangany, porte-parole de Ford, a annoncé que le constructeur allait déposer un recours demandant "à continuer à tester et à analyser nos airbags". (Crédits : Paulo Whitaker)
Le constructeur automobile va présenter un recours à l'agence américaine de sécurité routière visant à empêcher le rappel aux Etats-Unis de quelque 2,5 millions de véhicules équipés d'airbags Takata, ont annoncé vendredi le régulateur et le constructeur automobile.

La semaine dernière, la NHTSA (National Highway Traffic Safety Administration) avait ordonné le rappel de 2,7 millions d'airbags supplémentaires du groupe japonais équipant des véhicules de Ford, Nissan et Mazda produits entre 2012 et 2015. Elle a indiqué que Nissan allait rappeler 515.394 de ses Versa aux Etats-Unis.

John Cangany, porte-parole de Ford, a annoncé que le constructeur allait déposer un recours demandant "à continuer à tester et à analyser nos airbags". La NHTSA a indiqué que la requête de Ford visait à l'exempter du rappel.

Ampleur inédite

Ford a précisé que 2,5 millions de ses véhicules étaient concernés. Il avait auparavant cité le chiffre de 2,2 millions. Les constructeurs automobiles ont 30 jours pour soumettre leurs recours à la NHTSA.

A ce jour, 65% des 46,2 millions d'airbags Takata déjà rappelés aux Etats-Unis n'ont pas encore fait l'objet de réparation. Le rappel, qui touche en tout 17 constructeurs, est d'une ampleur inédite et a amené l'équipementier japonais à déposer son bilan en juin.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :