Volkswagen : Piëch tenterait toujours d'évincer Winterkorn, malgré son isolement

Le chef historique du constructeur automobile allemand serait en train de fomenter une alliance avec les autres actionnaires familiaux pour renverser Martin Winterkorn, président du directoire. Il n'est toutefois pas certain qu'il recueille la majorité des voix.
Nabil Bourassi
L'affaire Piëch/Winterkorn fait la une dans la presse allemande (ci-contre, détail de la une du Bild).
L'affaire Piëch/Winterkorn fait la une dans la presse allemande (ci-contre, détail de la une du Bild). (Crédits : DR)

La parenthèse devait être refermée la semaine dernière après la décision du comité de direction de soutenir Martin Winterkorn. Mais une nouvelle sortie de Ferdinand Piëch aurait relancé la polémique. Le président du conseil de surveillance du groupe Volkswagen aurait manifesté son souhait que Martin Winterkorn, président du directoire, quitte ses fonctions avant le 5 mai, jour de l'assemblée générale des actionnaires de Volkswagen.

Ces propos ont été rapportés par NDR, une radio allemande, qui n'a pas précisé ses sources. D'après le média, Ferdinand Piëch aurait indiqué qu'il ne se sentait pas lié par la décision du comité de direction qui avait conforté Martin Winterkorn dans ses fonctions la semaine dernière. Dans son communiqué, le comité avait qualifié Martin Winterkorn de "meilleur président du directoire possible".

Ferdinand Piëch isolé?

Le patriarche et chef historique du groupe serait actuellement en train de démarcher les actionnaires familiaux pour tenter d'obtenir une majorité contre Martin WInterkorn. Ferdinand Piëch possède 14% du capital du holding familial Porsche SE qui dispose de 50,7% des droits de votes chez Volkswagen. Il devra donc convaincre les autres membres du holding. Mais Wolfgang Porsche, qui dirige le holding, a affiché son soutien à Martin Winterkorn.

De plus le land de Basse-Saxe, actionnaire à hauteur de 20%, avait également affiché son soutien. Les syndicats ont aussi fait bloc derrière leur PDG.

Nabil Bourassi
En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 23/04/2015 à 19:39
Signaler
Et pendant ce temps , les ventes chutent, la qualité slovéno tchéko hongroise ne le fait plus et les françaises dont RENAULT montent, agaçant ...!!!

à écrit le 23/04/2015 à 15:32
Signaler
Je crois me souvenir que dans sa boulimie conquérante des années 90 ,le sieur Piech a fait pas mal d'erreurs notamment sa danseuse BUGATTI qui lui a coûté plusieurs centaines de millions d'euros.

le 23/04/2015 à 21:09
Signaler
Ferdinand Piëch ingénieur remarquable, a propulsé VW Group au plus haut sommet de l'industrie avec des profits énormes, des usines ultra modernes, des avances technologiques de 10 ans, une trésorerie de plus 17 milliards de cash ... et de nouvelles u...

le 24/04/2015 à 9:07
Signaler
Un groupe boulimique et surfait, aujourd'hui à la peine, une production slovéno tchèko hongroise qui nait datée, prétendant encore à la deutsche Qualität, pas très fiable, des ventes qui patinent, RENAULT explose, à suivre, avec intérêt...!!!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.