Comment le monde HLM s'adapte aux révolutions climatiques et démographiques

Dans le cadre de l'éradication des passoires thermiques dans le parc social à horizon 2027, et de l'augmentation des plus de 65 ans, EDF va, selon nos informations, former les ergothérapeutes du groupe Alogia aux enjeux d'économie d'énergie. A la veille du congrès de l'Union sociale pour l'habitat, qui se tiendra à Bordeaux du 28 au 30 septembre prochains, le marché est estimé à au moins plusieurs millions d'euros.
César Armand

7 mn

(Crédits : ERIC GAILLARD)

Dans l'immobilier résidentiel, le logement social fait figure d'exception, au moins sur un point : la lutte contre les passoires thermiques, ces logements qui consomment trop d'énergie et dont les factures explosent pour les locataires. D'après une étude du service des données et études statiques (SDES) du ministère de la Transition écologique, dont dépend le ministère du Logement, publiée en septembre 2020, il ne reste plus que 7% de passoires thermiques dans les habitats à loyers modérés (HLM).

Lire aussi Le monde HLM peut-il en finir avec ses passoires thermiques?

Objectif zéro passoire thermique dans le monde HLM en 2027

Dans le détail, 75.000 logements sociaux sont classés G, 289.000 classés F et 805.000 classés E, a détaillé, lors d'une conférence de presse le 22 septembre 2021, la présidente de l'Union sociale pour l'habitat (USH), Emmanuelle Cosse. En réalité, « on navigue un peu à vue ». « Tous n'ont pas été soumis au diagnostic de performance énergétique (DPE) et encore moins au nouveau [entré en vigueur le 1er juillet 2021, Ndlr] », a poursuivi l'ancienne ministre du Logement de François Hollande.

Au lendemain du déblocage de 500 millions d'euros pour la réhabilitation lourde des HLM dans le cadre de France relance en septembre 2020, la fédération qui rassemble les bailleurs sociaux se disait capable de résorber ces passoires thermiques d'ici à 2027. Dorénavant, il sera « impossible » pour certains bailleurs de tenir ces délais « avec les moyens financiers qui sont les leurs ». « En termes de stratégie financière, c'est compliqué. Il faudra débattre avec le gouvernement sur une aide ou un prêt pour aller plus vite. Les prêts de la Caisse des Dépôts ne sont pas calibrés », a affirmé Emmanuelle Cosse.

D'autant que ces habitats sont encore majoritairement chauffés au gaz, fortement émetteur de gaz à effets de serre, et que le projet de loi Climat et Résilience interdira à la location dès 2025 les logements G, suivis des habitats F en 2028 et E en 2034. « Nous devons donc trouver des nouvelles solutions énergétiques. Ce ne sera pas si simple de tenir la deadline », a martelé la présidente de l'Union sociale pour l'habitat. En attendant, 109.000 habitats ont été réhabilités en 2020.

25% de seniors dans le parc social

Outre les logements, ses occupants vieillissent aussi. 25% d'entre eux ont plus de 65 ans. S'il existe des seniors actifs, d'autres peuvent tomber dans la dépendance mais préfèrent rester à domicile plutôt qu'aller en EHPAD. « A 65 ans, vous ne déménagez plus dans le parc privé. Si vous n'êtes pas propriétaire à cet âge, vous n'avez plus accès au crédit et vous n'êtes donc plus très mobile », a résumé Marianne Louis, directrice générale de l'Union HLM.

La fédération des bailleurs sociaux travaille ainsi avec ses personnels de proximité ainsi qu'avec la Caisse nationale d'assurance vieillesse (CNAV), les municipalités et leurs centres communaux d'action sociale (CCAS) pour « apporter des réponses transversales et globales ».

« On ne peut pas demander à nos gardiens de devenir des infirmiers à domicile, mais à un moment, il faut des gens pour cela, n'en déplaise au rapport de l'Agence nationale de contrôle du logement social (ANCOLS) sur nos frais de gestion de personnel trop importants », a ajouté Marianne Louis.

Demander le chèque énergie, relire la facture

La solution viendra peut-être du privé. Selon nos informations, EDF va former les 300 ergothérapeutes du groupe Alogia aux enjeux de l'énergie. Habitués à réaliser des diagnostics à distance et à domicile pour Domofrance (groupe Action Logement) ou AG2R, de l'assistance à maîtrise d'ouvrage dans la construction ou la réhabilitation de bâtiments dédiés pour Nexity ou Eneal, la foncière médicosociale d'Action Logement, ou encore du conseil technique à la Caisse des Dépôts, ces derniers sauront désormais conseiller les foyers de seniors en matière de confort et d'économies d'énergie et identifier les foyers en précarité énergétique dans le but de leur proposer des aides. Par exemple, demander le chèque énergie du gouvernement ou relire la facture pour repérer une éventuelle surconsommation et trouver une solution d'amélioration.

« Nous nous adaptons aux process des bailleurs et travaillons en particulier avec la gestion du patrimoine (validation des aménagements) et la gestion locative (accompagnement social, parcours résidentiel). Les personnels de proximité sont au cœur de la démarche car ils identifient à nos côtés les bénéficiaires où il y a urgence et accompagnent la mise en place des solutions dans le temps », affirme le président-fondateur du groupe Alogia, Alexandre Petit.

Le dispositif vient d'être testé pendant huit mois en Nouvelle-Aquitaine sur des seniors du parc immobilier d'AG2R La Mondiale. Selon une étude d'impact produite par Domiserve (groupe La Poste), 97% des répondants déclarent être satisfaits de l'accompagnement par un ergothérapeute, 96% avoir apprécié la clarté des recommandations qui lui ont été faites et la majorité toujours appliquer les éco-gestes [éteindre la lumière, couper son chauffage, Ndlr] un an après la réalisation du diagnostic.

Déjà 1 million d'euros de commandes

Des remontées de terrain qui font écho à la raison d'être d'EDF dévoilée en 2020 : « construire un avenir énergétique neutre en CO2, conciliant préservation de la planète, bien-être et développement grâce à l'électricité et à des solutions et services innovants ».

« Le partenariat d'EDF avec Alogia est en parfaite cohérence avec cette raison d'être. EDF réaffirme ainsi son engagement pour une transition énergétique qui bénéficie à tous, et en particulier aux séniors. Et je suis ravi qu'aujourd'hui Alogia puisse déployer au niveau national cette offre construite en partenariat avec le marché d'affaires de la direction commerce d'EDF » souligne, auprès de La Tribune, le directeur exécutif de l'énergéticien chargé de l'innovation, de la responsabilité d'entreprise et de la stratégie Alexandre Perra.

Dans le cadre d'une convention nationale et exclusive avec EDF, Alogia commercialise l'offre auprès des bailleurs sociaux. Sans attendre le congrès de l'Union sociale pour l'habitat, qui se tiendra à Bordeaux du 28 au 30 septembre prochains, où il a prévu de signer 22 conventions, son patron revendique déjà 1 million d'euros de commandes. « L'habitat est le déterminant de santé majeur pour construire une société de la longévité durable, non pas avec des politiques curatives à la suite d'une chute, mais avec de la prévention et de l'accompagnement en amont », relève-t-il.

85% veulent vieillir chez eux, la majorité en précarité énergétique

« La transition énergétique et la transition démographique sont au cœur de la ville d'aujourd'hui et sont intimement liées quand on parle de bien vieillir à domicile. Il n'y aura pas de politique efficiente de maintien à domicile sans gestion de la dimension énergétique du logement », insiste Alexandre Petit, président-fondateur d'Alogia.

Il ne croit pas si bien dire. Selon l'Insee, les personnes âgées d'au moins 65 ans représentent, au 1er janvier 2018, 19,6% de la population, soit 13,2 millions de seniors, dont 85% qui veulent vieillir chez eux, d'après une étude de l'Ifop et de Sociovision commandée par la Fédération du service aux particuliers (Fesp). Et ce alors qu'ils représentent 55% des 5 millions de Français en précarité énergétique, au regard d'une étude de l'Agence de la transition écologique (Ademe).

Lire aussi 3 mnHausse des prix de l'énergie : une aide de 100 euros pour les ménages les plus modestes

César Armand

7 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.