Mal-logement : la Fondation Abbé Pierre appelle à la mobilisation générale

 |   |  312  mots
D'après l'association, plus de 15 millions de personnes sont touchées par la crise du logement.
D'après l'association, plus de 15 millions de personnes sont touchées par la crise du logement. (Crédits : © Jacky Naegelen / Reuters)
Selon le dernier rapport de la Fondation Abbé Pierre, environ 12 millions de personnes voient leur situation fragilisée par la crise du logement, et près de 4 millions restent mal logées ou privées de domicile. La fondation explique pourquoi faire du logement une priorité absolue est la condition pour sortir de la spirale infernale de la misère.

"Surpeuplement, impayés de loyers, copropriétés en difficulté, précarité énergétique..." les raisons du mal-logement sont nombreuses. D'après la Fondation Abbé-Pierre, qui vient de publier son rapport annuel, plus de 15 millions de personnes sont touchées, dont le détail des situations dresse un tableau affligeant :

  • 5.732.000 dépensent plus de 35% de leurs revenus pour leur logement,
  • 4.300.000 subissent le surpeuplement,
  • 3.558.000 se trouvent en situation de précarité énergétique,
  • 1.210.000 en situation d'impayés,
  • 208.000 sont en habitat mobile (caravane, camping-car, mobile home...)
  • et 143.000 sans-domicile (rue, centre d'hébergement d'urgence...)

La spirale infernale de la misère

Principal constat : les individus quittant un dispositif d'aide sociale à l'enfance ou sortant de prison ou bien d'hôpital psychiatrique sont "souvent sans accompagnement ni solution de logement". Précisément, 19% des personnes sans-domicile disent avoir perdu leur logement à la suite d'une hospitalisation ou d'une incarcération, et 26% des sans-domicile nées en France sont d'anciens enfants placés.

La fondation recommande donc "une approche préventive" en formant les professionnels encadrants aux démarches et aux dispositifs d'accès à l'hébergement et au logement.

Pourquoi il faut faire du logement une priorité absolue

Par ailleurs, l'association a toujours plaidé pour le "Logement d'abord", à savoir orienter directement les personnes sans-domicile vers un logement autonome. Soutenue par le candidat Emmanuel Macron, cette approche fait l'objet d'un plan gouvernemental depuis 2018 avec 23 territoires désignés. La Fondation Abbé-Pierre regrette toutefois "des timides premiers pas" dans un contexte "marqué par les coupes budgétaires majeures". Concrètement, si Lille, Lyon, Strasbourg, Toulouse, Bordeaux ou Nantes sont "correctement mobilisés", "les collectivités", plus généralement, "sont soumises à des contraintes financières drastiques". La fondation demande donc à l'État, aux élus et aux acteurs locaux, de prendre en compte les besoins de financement, de mobilisation, d'assouplissement et de changement de priorité, aux niveaux national comme local.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/02/2019 à 16:31 :
C’est juste à ce point précis 🔴
Que «  devrait «  intervenir l’IA.
Comment ?
Moi j’ai plein d’idées dans la tête mais je n’ai pas un oncle Sam...
Comment construire des «  vrais projets innovants avec 100% de social »
Ce que vos «  boutonneux » ne pourront jamais faire
car il leur manque l’école de la «  vie »
a écrit le 02/02/2019 à 10:37 :
Je propose que les communes fournissent un logement normé à une distance raisonnable d'une adresse donnée par le demandeur. Ce logement fournirait 20m2 par adulte et 10m2 par enfant et serait chauffé. Le loyer serait égal à 1/3 du revenu disponible des occupants. Les offices HLM deviendraient des fournisseurs de ressources non subventionnés des communes. Les communes peuvent augmenter la taxe foncière pour financer ce service. En contrepartie l'état exonèrera les loyers de tout impôt direct. Les APL seront donc supprimées.
a écrit le 01/02/2019 à 18:32 :
-Des retraités qui reviennent en province, et gardent leur HLM en Ile de France

-Alloc Log profitant à des couples non marié non pacsés très aisés

-Des millions !!!! de personnes, qui seules ou à deux, immobilisent F4 et F5 ( foule de personnes à muter, ou à restructurer en faisant avec F4 ou F5, deux log )

-Avec la loi SRU : 25% minimum de logements sociaux dans les communes,
sous peine de réquisition par le Préfet

Du ménage d'abord !, au pays glouton de la taxe et de la dépense publique.
N° 1 Mondial

LA MODE FIN 2018 ET 2019, EST CERTES, A CE QUE CELUI QUI GAGNE PLUS
QUE MOI, SOIT VENGE PAR BEAUCOUP PLUS D IMPOT,
ET QUE MOI NE SOIT PAS CONCERNEE ( mentalité fr )
20% PAYANT DEJA ! 80% DU PRODUIT FISCAL TOTAL

Mais tout de meme SANS ENCORE !!! INVENTER un impot-taxe,
en pleine mode du " grand débat " ( le pouvoir s'en régale d'avance) :
FR Championne du Monde 47.4%
FR Championne du Monde de la dépense publique 57.5% du pib/an

EN FAISANT LE MENAGE PRECITE : LA MAJORITE DES LOGEMENTS HLM
SONT INDUEMENT OCCUPES.

LE LOGEMENT SOCIAL EST PLUS ABONDANT QUE JAMAIS.
Réponse de le 01/02/2019 à 19:01 :
Il n'y a pas besoin de mettre en avant certains retraités come vous-dites, il y a pire que ça . Certaines familles ne vivent plus en france et possèdent un logement HLM et reçoivent ailleurs les aides sociales , alors vous êtes loin du compte .
Réponse de le 03/02/2019 à 10:02 :
Effectivement tout est une question d'information, et on en manque beaucoup sur le sujet.
Par exemple qu'elle est la part des sans logis importés ? Si cette dernière ne cesse d'augmenter, tot ou tard les contribuables ne pourront plus y faire face. De même, lutter contre le chomage en multipliant les emplois caritatifs n'est pas une solution pérenne.
a écrit le 01/02/2019 à 17:09 :
La pauvreté ses pas finis en plus Avec Jupiter elles vas s'aggrave pour le plus fragiles le gouvernement prend aux plus pauvre pour donner aux riches la politique de monsieur macron ??
Réponse de le 01/02/2019 à 17:53 :
Non ! Exceptée République Populaire Démocratique de Corée,
la FR est le pays le plus égalitariste au monde.
a écrit le 01/02/2019 à 16:06 :
J'ai dans le passé consacré pendant plusieurs années plus de 35% de mes revenus au logement. Il ne s'agissait en aucun cas de mal logement, mais d'acceptation de dépenser un montant significatif pour habiter un logement suffisamment grand et agréable pour ma famille. Même si cela impliquait quelques réductions de dépenses dans des domaines autres. Avec le recul, je considère que notre choix était tout à fait justifié et sans regret. Mais maintenant les gens ne savent plus vivre sans en particulier une foule de gadgets électroniques
Réponse de le 01/02/2019 à 16:35 :
"J'ai dans le passé consacré pendant plusieurs années plus de 35% de mes revenus au logement. Il ne s'agissait en aucun cas de mal logement,"

Parce que vous ne comprenez pas ce que "mal logement" puisque il y a une relation de cause à effet, par ailleurs même si vous aviez choisi un logement volontairement sans chauffage ni toit vu que cela aurait été volontaire volontaire et que vous auriez aimer l'aventure ce n'était pas non plus du mal logement.

Pareil s'il n'y avait pas l'eau courante mais que l'eau courante n'était pas installée dans la plupart des foyers ce n'était pas du mal logement non plus, n'hésitez pas à poser des questions quand vous ne comprenez rien à un phénomène de la sorte hein... Ya pas de honte.

Bon par contre en 1942 il n'y en avait pas beaucoup des "gadgets électroniques"...

Mais c'était le bon temps quand même n'est-ce pas !?

Un témoignage bouleversant qui nous met la larme à l'oeil...
Réponse de le 01/02/2019 à 16:51 :
Réponse à la réponse de Citoyen Blasé :
"la larme à l'oeil …" mais pas la main au porte-monnaie (le votre mieux vaut préciser).
Réponse de le 01/02/2019 à 18:47 :
@ citoyen blasé: c'était dans les années 1977/85, et c'étaient des logements modernes tout confort. Ce n'est pas pour mettre la "larme à l'oeil", mais faire comprendre qu'il y a des cas où, si on veut être correctement logé, il faut accepter d'y mettre les moyens. Et ne pas tout attendre de l'état nourricier
a écrit le 01/02/2019 à 15:59 :
La dite pénurie de logement est bien entretenue car elle satisfait l'intérêt des spéculateurs, des professionnels de l'immobilier et du bâtiment (constructeur). Si au lieu de transformer nos régions ou nos métropoles pour les mettre en concurrence les unes aux autres, on réalisait une véritable politique d'aménagement du territoire, le problème du logement serait marginal (et nul besoin de construire toujours plus de HLM aux frais du contribuable !). Allez visiter des villes comme Sens, Montargis, Nevers, Bourges, Saint-Etienne… des villes où on ne vit pas moins pire que certaines zones dortoirs ou cités en IDF, tout au contraire et vous verrez que les logements du secteur privé coutent bien moins chers que nos loyers en HLM en IDF ! Pour cela, il faudrait mieux juste gérer l'installation des entreprises sur notre territoire… avec une fiscalité incitatrice (genre une entreprise qui s'installe à Puteaux/La Défense est taxée sur les salaires ou bénéfices à 70%, une entreprise qui s'installe à Saint-Etienne ne paye plus que 10% par exemple)
a écrit le 01/02/2019 à 14:26 :
à Citoyen Blasé
Votre réponse à mon post serait moins ambiguë si vous indiquiez combien vous donnez à la Fondation Abbé Pierre. A moins qu'elle soit nulle.
a écrit le 01/02/2019 à 13:25 :
Jojo et son gilet jaune (dixit Manu) est il concerné ?
a écrit le 01/02/2019 à 13:20 :
Une photographie d'un sans abri à un intérêt primordial puisque notre peur de la misère nous empêche de les regarder dans la rue ce n'est pas qu'ils nous dégoutent loin de là c'est la peur de se retrouver nous aussi là. Et en oligarchiés dans lequel les mégas riches prennent toujours plus à tout le monde il n'est pas aberrant de penser qu'on peut tous y terminer là.

Faisant que les LREM eux, ont regardé aussi et n'en ont vu que deux ou trois tout au plus dans Paris hein... Mais comme ils changent d'endroits ils donnent l'illusion du nombre ! Les fakes news ça suffit bon sang !!!
a écrit le 01/02/2019 à 12:32 :
C'est bizarre cet appel à la mobilisation générale. Pourquoi ne pas faire simplement un appel aux dons. De sorte que ceux qui partagent ces analyses puissent montrer leur soutien au lieu de vouloir les imposer.
Réponse de le 01/02/2019 à 12:44 :
@ multipseudos:

C'est certainement un complot du tellement si puissant et connu lobbie SDF à tous les coups !

Ah ils veulent vous les prendre vos sous hein !? Continuez de bien les planquer !
Réponse de le 01/02/2019 à 13:45 :
A "Citoyen blasé" :
Votre réponse serait moins pathétique si vous indiquiez combien vous donnez à la Fondation Abbé Pierre …
Merci de le préciser.
Réponse de le 01/02/2019 à 15:37 :
@ multipseudos:

"Votre réponse serait moins pathétique si vous indiquiez combien vous donnez à la Fondation Abbé Pierre …"

ET c'est quoi le rapport avec la choucroute ?
a écrit le 01/02/2019 à 12:10 :
Beau resultats.
le micron a l'oeuvre.
A l'elysee ca va merci.
Ce pays est foutu.
Réponse de le 01/02/2019 à 12:36 :
C'est de la malhonnêteté à l'état pur. Ceci est un constat accablant de la politique d'au moins 50 ans. Ce n'est pas le résultat des 18 mois de ce gouvernement.
Réponse de le 01/02/2019 à 17:04 :
"au moins 50 ans" dites-vous. On peut se donner 1981 comme repère, soit 38 ans de paternalisme et de tartufferies variées.
Quand on voit l'augmentation des impots durant tout ce temps et quand on voit le résultat, il y a vraiment de quoi se poser des questions.
Sans parler des magnifiques exemples nord-coréen (6ème record mondial des suicides féminins, loin devant la France qui est 64ème) ou vénézuelien et cubain.
Réponse de le 02/02/2019 à 11:01 :
A Tototiti.
Votre bien aime presidium, n'avait-il pas promis dans son programme l'abolition dez SDF ?
Il n' a strictement rien foutu.
a écrit le 01/02/2019 à 11:16 :
Ben oui logique: "Le modèle qui inspire Emmanuel Macron: L’enfer du miracle allemand" https://www.monde-diplomatique.fr/2017/09/CYRAN/57833 (article gratuit)
a écrit le 01/02/2019 à 10:55 :
15 000 000 de mals logés,
8 000 000 de travailleurs pauvres familles dans la misère
4 000 000 de chômeurs A
160/200 cultivateurs qui se suicident

40 000 000 000 €- 40 milliards € de dons SANS CONDITION SANS CONTREPARTIE REELLE au CAC40 MEDEF

Le Président de la France son Gouvernement et les Députés LaREM Modem peuvent être fiers de leurs EXPLOITS
Réponse de le 01/02/2019 à 11:34 :
Il faut stopper les procès d'intention! Macron ne serait il pas responsable du cours des planètes par hasard??
Réponse de le 01/02/2019 à 12:38 :
Vous faite référence à l'article du Figaro mentionant le taux de suicide des agriculteurs. Un chiffre ATROCE, absolument.
Mais l'honnêteté commanderait de donner aussi la statistique pour tous les français. On constaterait probablement qu'elle n'est pas très différente toutes catégories socio-professionnelles confondus.
On ne joue pas avec le suicide et ses chiffres, même quand on a de bonnes intentions !
Réponse de le 01/02/2019 à 14:26 :
Parce qu'il n'y avait aucun sans-abris, aucun smicard, aucune réduction de charges, aucun suicide avant l'élection de Macron. Bien entendu. Mais bon, l'essentiel c'est de trouver un bouc-émissaire et de surtout pas trop réfléchir. Pauvre France. L'idéologie bornée et la mauvaise foi sont en train de détruire ce pays.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :