Saint-Gobain investit pour augmenter sa capacité de production aux Etats-Unis

En pleine hausse des coûts de l'énergie et des matières premières, le spécialiste de la fabrication et de la distribution de verres et de matériaux de construction va investir 400 millions de dollars outre-Atlantique sur quatre "sites de production clés". L'industriel cherche à se renforcer sur ce qui représente son deuxième marché.

3 mn

Après la France, les Etats-Unis représentent aussi le deuxième marché du groupe.
Après la France, les Etats-Unis représentent aussi le deuxième marché du groupe. (Crédits : CHARLES PLATIAU)

Saint-Gobain poursuit son plan de décarbonation, tout en assurant sa croissance sur un marché crucial. Le groupe français de matériaux de construction va investir plus de 400 millions de dollars pour augmenter ses capacités de production aux Etats-Unis, a-t-il annoncé mercredi dans un communiqué. Cet investissement, étalé sur quatre ans, concernera quatre "sites de production clés" en Californie et dans le sud-est du pays, qui produisent toitures, isolants et plaques de plâtre.

Le groupe annonce être en ligne avec son plan « Transform & Grow » lancé en 2018, devenu ensuite « Grow & Impact » pour afficher plus clairement les engagements environnementaux. Saint-Gobain, qui a prévu d'ici à 2025 de réhausser sa part de l'investissement de 1,5 à 1,8 milliard d'euros, dont 500 millions pour ses six centres de recherche et de développement, veut  en effet « devenir le leader mondial de la construction durable ».

"Les investissements cumulés permettront de réduire les déchets de plus de 50% et les émissions de CO2 de plus de 20% par rapport aux technologies existantes", avance Saint-Gobain.

Surtout, en s'assurant des sites de production localement, le groupe réduit les risques en pleine flambée des prix de l'énergie et de problèmes sur les chaînes d'approvisionnement qui ralentissent l'acheminement des matériaux.

Sur 2021, le groupe anticipe « une augmentation de ses coûts d'énergie et de matières premières d'environ 1,5 milliard d'euros par rapport à 2020 », selon son directeur général Benoît Bazin. Il confiait aussi début octobre « jongler en permanence à court-terme avec les chaînes d'approvisionnement ».

L'importance du marché américain

Après la France, les Etats-Unis représentent aussi le deuxième marché du groupe. Le 3 février 2020, Saint-Gobain finalisait l'achat de l'Américain Continental Building Products (CBP), acteur majeur du plâtre outre-Atlantique, pour 1,287 milliard d'euros.

Pour le Français qui cherche à augmenter ses parts de marché outre-Atlantique, l'enjeu repose aussi sur la gamme de construction légère. En Amérique du nord, elle représente 45% des ventes de produits de construction.

« Le marché de la construction accélère aux Etats-Unis avec 15 à 20% de marges de progression par rapport à sa moyenne de long terme », expliquait, à La Tribune, Benoît Bazin, alors directeur général délégué.

Un an plus tard, Saint-Gobain avait annoncé un accord d'achat d'énergie durable pour une période de 12 ans avec Invenergy aux Etats-Unis, visant à permettre au groupe d'atteindre son objectif de neutralité carbone d'ici à 2050.

Pour l'instant, Saint-Gobain, qui est engagé dans une réorganisation stratégique de ses actifs, a compensé l'inflation des coûts des matières premières et de l'énergie. Le groupe, qui est présent dans 70 pays, a aussi vu ses ventes progresser de 13,3% à 10,13 milliards d'euros au troisième trimestre 2021 par rapport à la même période en 2019.

(Avec AFP)

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.