E-santé : Sanofi et Google créent une coentreprise dans le diabète

 |  | 422 mots
Lecture 2 min.
L'activité diabète du groupe pharmaceutique Sanofi est dans le rouge.
L'activité diabète du groupe pharmaceutique Sanofi est dans le rouge. (Crédits : © Robert Pratta / Reuters)
Sanofi et la division Sciences de la vie de Google ont investi 500 millions de dollars dans Onduo. Cette coentreprise développera des appareils connectés et des logiciels pour améliorer le suivi des patients atteints de diabète et développer de nouveaux traitements. Sanofi espère se démarquer de la concurrence, rude dans ce secteur.

Google et Sanofi avaient annoncé une alliance le 31 août, on en connait désormais mieux les contours. Le laboratoire pharmaceutique français et le géant américain ont annoncé lundi 12 septembre la création d'Onduo, une coentreprise qui proposera aux patients atteints de diabète des services et des objets connectés. Ils ont investi 500 millions de dollars (444 millions d'euros) dans cette dernière, selon Reuters.

"La mission d'Onduo est d'aider les personnes atteintes du diabète à vivre pleinement une vie saine en développant des solutions globales qui combinent des appareils, des logiciels, des médicaments et des soins professionnels pour permettre une gestion simple et intelligente de la maladie", précisent les deux groupes dans le communiqué.

Profiter des capacités de Google dans le big data et l'analyse des données

Cette collaboration va combiner le savoir-faire de Sanofi dans le domaine des traitements et des dispositifs médicaux et l'expertise du géant d'internet en matière d'analyse de données, d'électronique miniaturisée et de puces de faible puissance. L'intérêt pour Sanofi réside dans la capacité de Google à gérer les données et à les analyser. Un atout majeur pour mieux suivre les personnes malades, améliorer les traitements et espérer en trouver de nouveaux.

"Le big data permet de comprendre la maladie, la gestion de celle-ci dans les grandes populations. Avec Google, Sanofi peut être en mesure d'établir des relations avec les patients qui reçoivent déjà leurs médicaments", expliquait le cabinet Idea Pharma à La Tribune.

S'intéressant dans un premier temps au diabète de type 2, Onduo veut travailler en collaboration avec des professionnels de santé, plusieurs établissement hospitaliers, et discute avec des associations de patients.

Lire aussi >> Pourquoi Google séduit-il autant de Big Pharmas ?

Forte concurrence dans le diabète

Sanofi, qui fait face à la concurrence de nombreux laboratoires pharmaceutique tels que Novo Nordisk et Eli Lilly dans le diabète, l'un des secteurs les plus lucratifs pour ces derniers, espère innover rapidement, mais également fidéliser ses patients en leur apportant un meilleur suivi.

En outre, l'activité diabète du groupe pharmaceutique est dans le rouge. Ses revenus annuels dans ce domaine ont chuté de 6,8% à 7,58 milliards d'euros. Elle pâtit de la baisse des ventes de son produit phare, le Lantus, qui contient de l'insuline, avec un chiffre d'affaires de 6,39 milliards d'euros en 2015, en baisse de 10,8%. Et au premier semestre 2016, l'activité diabète du groupe continue de chuter (-2,8%).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/09/2016 à 10:57 :
C'est bien pour Sanofi que l'on va tous payer à la place de leurs actionnaires ?

C'est honteux.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :